Le domaine de l’héritière – Lucinda Riley

Synopsis: 

Émilie de La Martinières, dernière descendante d’une illustre famille, hérite du magnifique château entouré de vignobles où elle a passé une jeunesse difficile avec une mère froide et distante. Mais elle hérite surtout d’une montagne de dettes et de nombreuses interrogations sur l’histoire de sa famille. La découverte d’un ancien cahier la conduit sur les traces de Constance, jeune femme mystérieuse dont l’histoire remonte aux années 1940. Pendant l’Occupation, elle avait trouvé refuge au château, accueillie par des aristocrates aux inextricables secrets. Quand Émilie découvre l’histoire de Constance et ce qui est réellement arrivé pendant la guerre, elle porte progressivement un autre regard sur ses ancêtres et ce château d’enfance qui, désormais, lui appartient. Un héritage qui pourrait l’aider à percer certains mystères du passé…

image9 bis

Mon avis: 

Chacune de mes plongées dans l’univers de Lucinda Riley est désormais la garantie d’un excellent moment, et Le domaine de l’héritière ne fait absolument pas exception, je l’ai trouvé vraiment très bon! 

Comme très souvent avec cette auteure, nous sommes ici plongés au coeur de secrets familiaux courant sur deux époques, deux récits imbriqués. Emily d’abord, à la fin des années 90, une jeune fille d’origine aristocratique qui a tenté se s’éloigner de son milieu en devenant vétérinaire. Quand sa mère meurt, elle se retrouve héritière d’un château dans le sud de la France, mais aussi de lourdes dettes, et tout ça lui semble insurmontable. Elle rencontre en même temps Sébastien, un galeriste londonien, qui va lui apporter son soutien…  Dans le même temps, on fait la connaissance de Constance, la grand-mère de Sébastien, une jeune anglaise envoyée comme espionne en France n 1943, dont la mission va s’avérer bien différente de ce qui était prévu.

Une fois n’est pas coutume, j’ai trouvé le récit contemporain presque aussi intéressant et important que celui du passé, qui est souvent plus mis en avant dans ce type de romans. Le partage des périodes historiques m’a semblé équitable entre Emily et Constance, et, si les chapitres en 1943 sont bien entendu passionnants (on lit souvent des textes se déroulant durant la seconde guerre mondiale, mais ceux sur les réseaux de résistance en France sont plus rares, et j’ai vraiment aimé en découvrir plus sur ces milieux), ceux d’Emily sont également efficaces: je voulais vraiment comprendre ce qui se passait entre Sébastien, son frère et Emily, puisqu’il est rapidement évident que tout n’est pas clair entre ces trois personnages, mais l’auteure nous maintient dans l’obscurité (comme l’est Emily) jusqu’à la fin. Chapeau, il y a des choses que je n’avais pas vues venir, même si après réflexion, ça semble évident ^^.

Rien à redire sur la plume de l’auteure, toujours superbe et efficace, ni sur son intrigue, encore une fois passionnante et très prenante. Mon unique bémol vient de ce côté un peu guimauve qu’on retrouve finalement dans la plupart des romans de Lucinda Riley (j’ai trouvé ça particulièrement vrai dans celui-ci et La rose de minuit, lu très récemment); ici, ça se manifeste surtout au début, quand Emily est dépassée par les évènements et qu’elle se laisse complètement faire par Sébastian (j’avais envie de la secouer un peu), et surtout par les personnages masculins qui, finalement, manquent tous un peu de testostérone. Leur manie à tous d’appeler très vite les femmes « ma chérie », « mon amour »… je trouve ça véritablement too much et un peu trop sirupeux à mon goût. Mais ça reste anecdotique par rapport à la qualité globale du livre, vraiment savoureux!

En résumé:

2 réflexions au sujet de « Le domaine de l’héritière – Lucinda Riley »

  1. Je n’ai pas encore beaucoup lu Lucinda Riley et ma connaissance de son univers se résume à un seul de ses romans. 😉 Mais La Jeune fille sur la falaise m’a cela dit donné envie de lire ses autres livres et je me réserve L’Ange de Marchmont Hall pour cet hiver.
    Je ne connais pas celui-ci mais il m’a l’air très sympa. Et ton avis donne évidemment envie de s’intéresser au livre ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *