Le petit prince – Antoine de Saint Exupéry

Synopsis: 

Le Petit Prince est un garçon aux cheveux d’or et au rire cristallin, qui ne répond pas aux questions qu’on lui pose mais ne renonce jamais à une question une fois qu’il l’a posée.  Il habite sur une planète à peine plus grande que lui, l’astéroïde B 612, dont le sol est infesté de graines de baobab. Il possède une rose, née un matin en même temps que le soleil, orgueilleuse et capricieuse, qui l’accable de reproches.  Il profite alors d’une migration d’oiseaux sauvages pour s’enfuir et visiter les planètes voisines. De rencontre en rencontre, il arrive sur Terre et découvre l’amitié avec le renard. Il apprend avec lui que l’essentiel est invisible pour les yeux et réalise à quel point sa rose lui manque.  Il est temps pour lui de retourner auprès d’elle et d’en prendre soin. Sur le chemin du retour, en plein désert, à mille milles de toute terre habitée, il rencontre un aviateur… C’est l’aviateur qui va raconter son histoire.

image9 bis

Mon avis: 

Le petit prince fait clairement partie de cette petite catégorie de livres qu’on ne présente plus. Je ne l’avais jamais lu en entier, même si j’en avais vaguement lu des extraits étant petite (ou vu des extraits dessin animés), extraits qui ne m’avaient absolument pas plu à l’époque, ce qui explique pourquoi j’ai attendu aussi longtemps pour me pencher sur le texte original en entier.

Finalement, ce n’était pas la catastrophe attendue, mais je ne dirais tout de même pas que j’ai apprécié ma lecture. Je pensais que j’allais détester, finalement, non, mais je suis tout de même très neutre sur ce livre. L’histoire, c’est donc celle d’un aviateur qui, après un accident en plein désert, tente de réparer son avion, quand surgit un petit garçon qui lui demande de lui dessiner un mouton, et qui lui explique venir d’un petit astéroïde. En chemin vers la terre, il a visité d’autres planètes.

Allégorie du voyage, de l’enfance et de l’âge adulte, de la solitude et de l’amitié, les thèmes brassés par Saint Exupéry sont nombreux, malgré la petite taille du roman, qui s’apparente en fait clairement à un conte. La plume de l’auteur est très poétique, allégorique. Le vocabulaire utilisé et la petitesse des phrase en font clairement un livre destiné aux plus jeunes, mais je me demande si les enfants peuvent vraiment intégrer toute la portée de l’histoire du Petit prince et en comprendre tous les messages et les métaphores. D’ailleurs, je ne suis pas certaine d’y être parvenue moi-même, la faute à une intrigue vraiment trop éthérée et trop éloignée du concret pour moi qui suis très terre à terre.

J’ai toutefois apprécié que les illustrations de l’auteur soient conservées dans les éditions successives, et j’ai bien aimé la fin; finalement, je suis contente de l’avoir enfin lu, mais je ne sais pas vraiment ce que j’en pense 🙁

En résumé:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *