Kinderzimmer – Valentine Goby

Synopsis: 

En 1944, le camp de concentration de Ravensbrück compte plus de quarante mille femmes. Sur ce lieu de destruction se trouve comme une anomalie, une impossibilité : la Kinderzimmer, une pièce dévolue aux nourrissons, un point de lumière dans les ténèbres. Dans cet effroyable présent une jeune femme survit, elle donne la vie, la perpétue malgré tout.

image9 bis

Mon avis: 

Gros fail pour moi que ce roman historique qui aurait dû me plaire ☹

Kinderzimmer (« chambre des enfants » en allemand), c’est l’histoire de Mila, une jeune résistante déportée à Ravensbrück en 1944, alors qu’elle est enceinte. Le récit peut être considéré comme divisé en deux parties : une avant son accouchement, et une après. Que ce soit dans l’une ou dans l’autre, le texte évoque des moments durs et sombres de notre histoire, comme c’est très souvent le cas avec les histoires ayant la seconde guerre mondiale pour toile de fond.

Malheureusement, je n’ai pas du tout, DU TOUT accroché avec la plume de l’auteure. Je l’ai trouvée vraiment désagréable, et je me suis totalement forcée à ne pas abandonner le livre (sur un texte aussi court, ça aurait été du vice). Je n’ai pas réussi à m’y faire, ça m’a vraiment plombé ma lecture alors que le sujet était plus qu’intéressant (la maternité dans les camps de concentration). Franchement, je suis incapable de donner un avis un tant soit peu objectif sur le reste (histoire, personnages, message, intérêt historique etc), tant j’ai été perturbée par cette écriture qui n’était pas du tout faite pour moi – à ce point-là, c’est rare ☹

En résumé:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *