Wild Fell – Michael Rowe

Synopsis: 

Elle attend dans l’obscurité depuis plus d’un siècle. Dressée sur les rives désolées de Blackmore Island, Wild Fell tombe en ruine. La vieille demeure résiste pourtant aux assauts des saisons depuis des décennies. Bâtie pour sa famille par un homme de pouvoir du xixe siècle, la maison a gardé ses terribles secrets. Depuis cent ans, les habitants de la région prient pour que les ombres piégées à l’intérieur de Wild Fell y restent, loin, très loin de la lumière. À présent, il est venu à elle. Jameson Browning, qui connaît bien la souffrance, a acheté Wild Fell avec l’intention d’y commencer une nouvelle vie. De laisser entrer la lumière. Mais ce qui rôde dans la maison est fidèle aux ténèbres qui y règnent, et la garde jalousement. Elle a attendu Jameson toute sa vie… ou même plus longtemps. Et maintenant, enfin… elle l’a trouvé.

image9 bis

Mon avis: 

Vendu comme une « ghost story » et pas comme une histoire de maison hantée, Wild Fell était dans ma PAL (à la fois papier et numérique) depuis un bon moment. Etant donné que j’essaie actuellement de faire diminuer ladite pile rapidement en lisant les livres les plus courts, celui-ci faisait partie de la liste. Finalement, si j’ai plutôt passé un bon moment, je suis tout de même restée un peu sur ma faim.

Wild fell est composé de trois parties assez distinctes dans le récit: un long prologue (de plus de 30 pages sur ma liseuse, alors que le livre n’en faisait que 220, donc plus de 10% du livre), une partie sur l’enfance du personnage principale, et enfin la partie concernant la maison en elle-même. Honnêtement, j’ai été étonnée à la fois par la longueur du prologue (prenant mais un peu trop long vu le nombre de pages général) et par la partie sur l’enfance de Jameson, l’auteur met trop de temps à rentrer dans le vif du sujet pour, au final, ne pas y consacrer le temps qu’il faut. Il y a un gros déséquilibre des parties et un problème de rythme dans cette histoire, et c’était le principal point noir pour moi. Une fois que nous sommes enfin à Wild Fell, ce qui est tout de même le but du récit, ça va beaucoup trop vite et c’est très vite expédié, j’ai un sentiment d’inachevé. Les parties 1 et 2 n’étaient pas inintéressantes, mais il aurait fallu rallonger la dernière pour ajouter de la substance au texte.

Au niveau de l’écriture et de l’ambiance, pas grand chose à redire. Ce n’est pas un livre qui fait peur (je pense que c’est pour ça que l’accent est mis sur le côté « ghost story » sans parler de maison hantée; il est bien question de fantôme, mais vous n’êtes pas dans un roman d’horreur). C’est bien entendu inquiétant – notamment la fin du prologue -, il y a une montée en tension avec le personnage d’Amanda en partie 2, l’arrivée dans la maison est plus qu’intriguante, mais vous ne frissonnerez pas à la lecture. L’atmosphère un peu gothique et mystérieuse est bien travaillée et efficace, et la plume de l’auteur est plaisante sans être mémorable. J’aurais aimé que le côté fantastique soit d’avantage présent, mais ça rejoint un peu le fait que j’aurais aimé que le livre soit plus long. La fin arrive très vite et m’a pas mal surprise, elle aurait simplement mérité (comme le reste) d’être un peu étoffée.

Pas une lecture très marquante, mais c’était tout de même sympathique 🙂

En résumé:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *