Sauf – Hervé Commère

Synopsis: 

L’année de ses six ans, à l’été 1976, Mat a perdu ses parents dans l’incendie de leur manoir en Bretagne. Rien n’a survécu aux flammes, pas le moindre objet. Mat est aujourd’hui propriétaire d’un dépôt-vente. Comme à chaque retour de congés, il passe en revue les dernières acquisitions. La veille, ses employés ont récupéré un album photos à couverture de velours. Sur chaque page de cet album, des photos de lui enfant. Sauf que cet album ne devrait plus exister. Il ne peut pas exister. Et pourtant… Mat a toujours aimé se raconter des histoires, mais à quarante ans passés, il semblerait que la sienne lui ait échappé. De Montreuil à la pointe du Finistère, cherchant à comprendre quel message la vie veut lui adresser, il traquera les vérités, ses vérités, celles que recèle un album de famille resurgi brutalement des décombres.

image9 bis

Mon avis: *

Sauf est un thriller assez court dont la couverture me faisait envie – ça m’évoquait de l’urbex ou des maisons hantées. Finalement, il n’est pas question de fantôme dans le roman, qui ne m’a pas vraiment convaincue, que ce soit dans un sens ou dans l’autre.

L’auteur nous plonge très vite dans son récit, qui nous raconte l’histoire de Mathieu, un brocanteur de 48 ans qui, un beau jour, reçoit dans sa boutique un album photo présentant des clichés de son enfance, alors que tout devrait avoir brûlé dans l’incendie qui a tué ses parents quand il avait 6 ans.

Je dois avouer que je n’ai pas été vraiment happée dans l’histoire, je ne me suis pas sentie attirée ou attachée aux personnages, j’ai trouvé le style très plat et sans relief – sans être mauvais pour autant. En fait, je n’ai rien à reprocher vraiment au livre, mis à part qu’il m’a paru excessivement quelconque, passe-partout et banal. Je l’ai trouvé fade, en fait. L’intrigue n’est pas inintéressante, part dans une direction somme toute sympa, il se lit facilement, mais il manque d’âme.

Bizarrement, je n’ai pas grand chose d’autre à en dire: vite lu, il sera vite oublié. Pourtant, je le répète, il n’est pas du tout mauvais, et a d’ailleurs d’assez bonnes critiques… à voir donc.

En résumé:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *