Carnet de bord TDM – Le Costa Rica (vallée centrale) 📷

• Jour 154 – Mardi 16 avril 2019 – Arrivée au Costa Rica •

Après un long trajet depuis le Pérou (trois vols successifs depuis Cuzco, dont le dernier Fort Lauderdale > San José), nous avons pris le bus à l’aéroport pour rejoindre notre hôtel, situé dans la capitale (San José donc), entre deux stations de bus stratégiques pour nous.

A part sa situation pratique d’un point de vue logistique, l’hôtel était situé dans un quartier pas génial du tout, où nous avons eu beaucoup de mal à trouver de quoi manger à midi. Nous nous sommes rabattus en désespoir de cause sur un Mcdo… Nous sommes allés acheter nos billets de bus pour Monteverde pour le surlendemain, et en ressortant le soir pour dîner, nous avons halluciné devant la quantité de fast-foods en ville. Nous avions cherché sur internet un endroit où nous pourrions manger mais sans grand succès, et même en s’éloignant de notre hébergement, ça a été hyper dur de trouver autre chose que du fast food. Ce coup-là, nous nous sommes décidés pour du « grignotage » de supermarché (salades…) que nous avons avalé dans la chambre.

Première journée pas hyper convaincante donc!

• Jour 155 – Mercredi 17 avril 2019 – Volcan Poas •

Notre sortie du jour était d’aller voir le volcan Poas, pas très loin de San José. Les horaires de visite sont assez restreints, il faut réserver son billet sur internet obligatoirement et c’est assez contraignant de s’y rendre en transport… Nous sommes donc partis tôt de l’hôtel (à 7h30) pour prendre un premier bus pour Alajuela, où nous avions un second bus à prendre à 9h.

Le deuxième bus est finalement arrivé au volcan à 10h35. Le parc autour du volcan était auparavant assez vaste, mais depuis l’éruption de 2017, ils ont largement restreint la partie accessible et désormais on ne peut voir que le mirador qui surplombe le cratère, pendant 20mn seulement (c’est donc très rapide) et en parallèle, le tarif d’entrée a été augmenté…

Ce jour-là, nous avons du eu accès uniquement au cratère, et nous n’avons en fait absolument rien vu à cause des gaz qui s’en échappaient (et qui formaient une sorte de nuage opaque au dessus du volcan).

Nous en sommes ressortis très vite et assez déçus… le bus retour était à 12h30 et nous sommes arrivés à San José à 14h30. Nous avons donc fait 5h de trajet en tout, et payé 30$ d’entrée, pour ne rien voir 🙁

• Jour 156 – Jeudi 18 avril 2019 – Trajet San Jose > Monteverde •

Nous avons décollé ce jour-là à 6h, puisque nous avions un bus pour Monteverde à 6h45. Le trajet était censé durer 3h, mais a été nettement plus long que prévu; nous sommes tombés sur un bus sans clim (alors que les autres partant juste avant en avaient une), et il y avait un souci de place qui nous a empêchés de mettre nos bagages dans la soute, nous avons donc dû faire appel à un second bus uniquement pour le transport des valises/gros sacs (en étant pas hyper rassurés de laisser nos affaires dans un autre véhicule…). La chaleur était étouffante et le trajet a finalement duré pratiquement 6h, nous sommes arrivés complètement cuits…

Nous avons d’ailleurs bien ri en arrivant, car une française est descendue en même temps que nous pour rejoindre ses parents qui l’attendaient à Monteverde, et on l’a entendue se plaindre « c’était le pire trajet de ma vie » haha (petite joueuse! finalement on s’aperçoit que 6h de bus dans la chaleur, franchement… on en aurait voulu plus des comme ça pendant le voyage XD nos standards ont bien changé!)

En descendant du bus, nous sommes allés manger dans un petit resto en face de l’arrêt de bus, puis avons rejoint notre GH à pied. Nous avons pris une douche (bien nécessaire…!), puis avons réservé notre transport jusque la ville suivante (La Fortuna) ainsi que le prochain hébergement. L’après-midi a été calme (lecture / sieste), et le soir nous nous sommes préparé un repas maison.

Sur la route entre la station de bus et la GH 🙂

Notre chambre était la porte de gauche 🙂

• Jour 157 – Vendredi 19 avril 2019 – Monteverde •

Le gérant de notre GH nous avait expliqué les horaires et le lieu du bus pour se rendre à la réserve de la Cloud Forest, une des plus connues du pays et un des spots que j’attendais le plus au Costa Rica.

Nous avions regardé la météo, et de la pluie et des orages étaient annoncés à partir de la fin de la matinée, nous avons donc décidé de partir visiter la réserve à l’ouverture (7h). Il fallait prendre le tout premier bus, à 6h15; nous sommes donc partis à 5h45 et avons attendu jusque 6h20 le bus, avec deux autres personnes, jusqu’à ce qu’un taxi nous annonce qu’il n’y avait pas de service de bus ce jour-là…

Sur le principe, c’est le genre d’infos qui nous rend sceptique, mais là, nous avions vu une fille habillée avec un tshirt de la réserve (visiblement une employée) attendre un peu avec nous avant de monter dans un taxi, donc nous avons pensé que le chauffeur ne racontait pas de craques. Avec les deux autres personnes, nous sommes montés dans son taxi (aucune envie de nous taper 6 km à pied à cette heure-là), ça nous est revenu seulement 1$ de plus chacun que si nous avions pris le bus.

Nous sommes arrivés devant la réserve à 6h35 et avons attendu l’ouverture. Pendant l’attente, j’ai aperçu un colibri et un oiseau à col jaune dans l’arbre juste devant moi – je n’avais pas encore sorti l’appareil du sac malheureusement, du coup je n’ai pas de photos 🙁

Nous sommes entrés dans la réserve rapidement et comme il y a plusieurs chemins au départ, nous n’avons croisé pratiquement personne (chacun prenant des sentiers différents). Nous sommes restés 2h30 à nous promener dans la forêt (splendide), mais avons été à nouveau un peu déçus car notre but en venant là, c’était de voir des animaux/oiseaux, et nous en avons à peine vu (à part les deux avant l’ouverture dont je n’ai pas de photo…). Par contre, j’ai eu mes photos sur le pont suspendu de la réserve, et je les voulais absolument 🙂 je trouve ces ponts magnifiques et c’était une des choses que je voulais absolument voir au Costa Rica!

A la sortie vers 9h30, pour économiser un nouveau trajet en taxi, nous sommes repartis à la GH à pied cette fois – après notre balade dans la forêt, nous avons marché à peu près 15km ce matin-là 🙂

Comme prévu, il n’a pas fait très beau l’après-midi, nous avons donc traîné à l’hôtel.

• Jour 158 – Samedi 20 avril 2019 – Trajet Monteverde > La Fortuna •

Le trajet que nous avions prévu ce jour-là était court en terme de kilomètres (25-30km à vol d’oiseau) mais pourtant franchement merdique en transports en commun, et aussi très long (en gros, une journée). Nous avons opté pour un trajet un peu plus cher (25$ par personne) mais qui ne prenait que 3h30: Jeep Boat Jeep. Comme son nom l’indique, c’est tout de même une succession de trois transports, d’abord sur la route, puis en bateau, puis à nouveau par la route. Il n’y a pas eu de Jeep par contre (un 4×4 d’abord puis un bus à la fin).

Le 4×4 est venu nous récupérer à l’hôtel à 8h, nous avons roulé jusque 9h45 au départ du bateau qui navigue 45mn sur le lac Arenal, puis sommes arrivés à notre GH à la Fortuna vers 12h.

Sur la route entre Monteverde et la Fortuna

Lac et Volcan Arenal

Nous y avons laissé nos affaires (notre chambre n’était pas encore prête) et sommes allés faire des repérages en ville, à la fois supermarché (pour nous préparer nos propres repas), bus pour le trajet suivant, etc. Nous avons mangé dans un petit restaurant sur la place principale, où se trouve un petit parc sympa.

L’après-midi, j’ai passé 2 longs appels vidéo pendant que Seb repartait en ville faire des devis auprès des agences de location de voiture et scooter. Nous voulions un scooter pour aller au parc du volcan Arenal à proximité, puis une voiture pour pousser jusqu’au Rio Céleste, un de mes impératifs du Costa Rica.

• Jour 159 – Dimanche 21 avril 2019 – La Fortuna •

La journée du dimanche a été une journée repos. Vers 11h30, nous sommes retournés dans une des agences repérées par Seb la veille pour réserver une voiture pour le mardi. Nous devions la récupérer et payer le lendemain soir (lundi donc). Nous nous sommes occupés de notre lessive et des achats de nourriture pour le soir. La chaleur m’a donné une grosse migraine, donc je me suis reposée l’après-midi, et Seb est ressorti louer le scooter pour le lendemain.

Vue sur le volcan Arenal depuis le parc de la place principale de la Fotuna au coucher du soleil

• Jour 160 – Lundi 22 avril 2019 – La Fortuna •

L’agence de location de scooters ayant prévenu Seb que la plupart des touristes étaient déçus par le parc national du volcan Arenal, nous avons suivi leur conseil et décidé de voir le volcan plutôt depuis le sentier 1968, un sentier de randonnée qui suit une coulée de lave de l’éruption de 1968 donc. Nous sommes partis à scooter à 9h (nous avions un scooter hyper funky haha) et avons choisi de faire la promenade la plus courte car le temps n’était pas au rendez-vous (on ne voyait pas le sommet du volcan à cause des nuages et il a plu pendant notre promenade).

notre super scooter disco 🙂

Au retour, nous comptions nous arrêter aux sources chaudes gratuites, mais une grosse averse s’est abattue sur nous pendant que nous roulions et comme nous ne savions pas combien de temps ça allait durer (de la pluie était prévue durant la journée, d’où notre promenade tôt le matin pour l’éviter), nous avons annulé les sources chaudes.

Plus tard dans la journée, nous sommes ressortis pour rendre le scooter et aller payer et récupérer la voiture de location pour le lendemain. Et c’est là que les ennuis ont commencé. L’employé de l’agence nous demande notre carte de crédit pour payer la location et la caution de la voiture (fixée à 500$). Je sors ma carte… et là, il bloque et nous dit « non mais ça ne marchera pas votre carte, c’est une carte de débit »! euh…. je l’utilise depuis des mois partout sans aucun souci mais effectivement, quand on regarde dessus il est écrit « débit » en tout petit en blanc, et donc pour lui ça ne passait pas…. Bon. Je sors ma seconde carte: rebelotte… petit signe « débit » donc il refusait car d’après lui ça prend des mois pour le remboursement de la caution… OK. Pas de solution (les deux cartes de Seb présentaient le même souci que les miennes), on l’a remercié et on est partis, sans la voiture… Nous n’avons pas compris pourquoi il ne nous avait pas parlé de ça la veille…

On s’est dirigés vers une autre agence que Seb avait repéré l’avant-veille, et là ils étaient OK pour nous prendre nos cartes, en nous faisant lire tout de même une mise en garde d’une page entière sur l’utilisation de cartes de « débit », en fixant la caution à 1000$ (contre 500 à la première agence), et en nous expliquant qu’avec ce type de carte, nous ne récupérerions forcément pas toute la caution à cause des frais bancaires (qu’on ne connait pas, mais sur une somme pareille ils doivent être bien élevés…) et aussi à cause du taux de change…!

Ca revenait beaucoup trop cher pour nous au final (surtout avec des frais que nous ne pouvions pas connaître précisément), et nous avons donc laissé tomber l’idée de la voiture. C’est hyper compliqué de rejoindre le Rio Céleste en transports en commun, donc il nous restait deux options: retourner voir l’agence de scooters, et les excursions touristiques. L’agence de scooter a refusé la location car la route jusqu’au Rio Céleste est trop mauvaise pour un scooter, et les excursions coûtaient littéralement une fortune (environ 100$ par personne pour une journée, parfois plus!, sans être libre des horaires et en groupe donc compliqué pour les photos… on a dit non). Du coup, nous avons été contraints d’annuler cette sortie, qui était celle que j’attendais le plus au Costa Rica… grosse grosse déception! Et nous n’avons vraiment pas compris ce truc de la CB, nous avons déjà loué des voitures dans d’autres pays sans souci…

• Jour 161 – Mardi 23 avril 2019 – La Fortuna •

Etant donné que nous étions censés être au Rio Céleste ce jour-là, nous n’avions pas d’autre plan et nous avons passé la journée à nous reposer (encore). Ca nous a fait beaucoup de repos au Costa Rica finalement… En désespoir de cause, nous sommes sortis dans l’après-midi nous poser au parc sur la place, puis avons mangé une glace ^^

• Jour 162 – Mercredi 24 avril 2019 – Trajet La Fortuna > Alajuela •

Nous avions prévu à la base une journée de rab avant de prendre l’avion (prévu le 26). Finalement c’était nettement trop large… Le trajet du 24 qui était le retour vers Alajuela (à 2km de l’aéroport de San José) était prévu à 14h45, nous avons donc quitté la GH à 12h à l’heure du check out, avant de manger au petit resto de sushis au bout de la rue (très bon :)).

Le soir, nous sommes arrivés à l’aéroport à 18h15, avons pris un second bus jusque Alajuela et avons rejoint notre GH à pied. Il y avait encore une fois exclusivement des fast foods autour de nous… Pour ma part, j’ai craqué pour un yaourt avec du muesli et des fraises dans un supermarché!

• Jour 163 – Jeudi 25 avril 2019 – Alajuela •

Notre journée « rab » prévue « au cas où » avant de prendre l’avion n’a finalement pas servi et nous n’avions rien à faire à Alajuela, nous avons (encore!) profité de la journée pour nous reposer (vous aurez compris que nous reposer, ce n’est pas trop notre truc et qu’on tourne en rond quand c’est comme ça…). J’en ai profité pour trier mes photos et réserver les premiers bus/GH du Mexique. Avion pour le Mexique prévu pour le lendemain matin à 7h 🙂

image9 bis

Vous l’aurez compris, nous n’avons pas été super convaincus par ce pays que nous attendions pourtant de pied ferme. J’en parlerai d’avantage dans le bilan, mais nous avons été hyper déçus par les tarifs (la moindre activité coûte très cher et ce n’est vraiment pas adapté au budget de backpackers comme nous), de même que par la bouffe (des fast foods partout, mais difficile de trouver autre chose à des tarifs abordables), nous n’avons pas eu de bol avec les animaux (que nous n’avons pour ainsi dire pas vu), ni avec la location de voiture impossible… bref, on a déchanté au Costa Rica, et à la fin, ça a vraiment entamé notre motivation, nous n’avions plus envie que de partir, on a eu un vrai « coup de mou » dans ce pays finalement!

image9 bis

Quelqu’un est déjà allé au Costa Rica? est-ce que c’est un pays qui vous tente?

3 réflexions au sujet de « Carnet de bord TDM – Le Costa Rica (vallée centrale) 📷 »

  1. Ping : Tour du monde, les bilans: #12 – le Costa Rica | Les chroniques de Totoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *