Empire of storms (Throne of Glass tome 5) – Sarah J. Maas

Synopsis: 

The long path to the throne has only just begun for Aelin Galathynius. Loyalties have been broken and bought, friends have been lost and gained, and those who possess magic find themselves at odds with those don’t. As the kingdoms of Erilea fracture around her, enemies must become allies if Aelin is to keep those she loves from falling to the dark forces poised to claim her world. With war looming on all horizons, the only chance for salvation lies in a desperate quest that may mark the end of everything Aelin holds dear.

image9 bis

Mon avis: 

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Sarah J. Maas ne fait pas partie de ces auteures dont les séries baissent en qualité au fil des tomes. Ses intrigues sont d’une complexité terrible (je ne comprends pas franchement ce que ça fait dans les rayons jeunesse), on sent un gros travail derrière dans la préparation des différents rebondissements (certains préparés depuis plusieurs tomes!), et moi j’adore.

C’est dense, riche, l’univers est toujours aussi intéressant. Dans ce cinquième opus, le personnage de Chaol est volontairement laissé de côté, puisque le tome 6 lui est intégralement consacré. On va donc suivre tous les autres: Aelin, Rowan, Aedion, Lysandra, Elide, Manon, Dorian…. Elide est seule au départ, à la recherche d’Aelin/Keleana. Elle s’en sort difficilement mais va croiser le chemin d’un personnage que nous connaissons un peu et qui n’est pas très recommandable à première vue… De leur côté, Aelin et sa cour tentent de gagner des alliés et des armées pour se battre dans la guerre qui s’annonce, tout en asseyant son droit à la couronne de Terrassen; c’est donc un tome très politique qui prépare le gros conflit final qui va venir dans le dernier tome. Dorian, de son côté, subit de plein fouet une attaque de sorcières sur Rifthold…

Une des choses que j’ai préférée, c’est que sur la fin du livre, tout le monde (sauf Chaol) est (enfin) réuni. C’est un feu d’artifice. Les interactions entre les différents protagonistes sont hyper bien écrites et pensées, leur évolution et marquée et intelligente. Différents couples sont en train de se former, certains inattendus mais toujours crédibles et fun à suivre! Tous ne me parlent pas (j’ai du mal avec Aedion notamment) mais ils restent tous bien dessinés et avec une vraie force. Manon, avec qui j’avais du mal lors de son apparition dans le tome 3, devient un de mes personnages favoris, son évolution est particulièrement remarquable. Le récit est composé d’énormément de sous-intrigues interdépendantes, de coups politiques, des alliances, des trahisons, bref, c’est très prenant et efficace – et encore une fois, quel dommage que l’intégralité de la saga n’ait pas été traduite en français! Cette saga est absolument excellente et mériterait d’être accessible au plus grand nombre!

En résumé:

2 réflexions au sujet de « Empire of storms (Throne of Glass tome 5) – Sarah J. Maas »

  1. J’aime bien venir lire tes chroniques alors que j’ai décidé d’arrêter la série après le tome 3. Manon était un personnage que j’avais beaucoup aimé 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *