Queen of shadows (Throne of Glass, tome 4) – Sarah J. Maas

Synopsis: 

Everyone Kelaena Sardothien loves has been taken from her. But she’s at last returned to the empire—for vengeance, to rescue her once-glorious kingdom, and to confront the shadows of her past… She will fight for her cousin, a warrior prepared to die just to see her again. She will fight for her friend, a young man trapped in an unspeakable prison. And she will fight for her people, enslaved to a brutal king and awaiting their lost queen’s triumphant return. Kelaena’s epic journey has captured the hearts and imaginations of millions across the globe. This fourth volume will hold readers rapt as Celaena’s story builds to a passionate, agonizing crescendo that might just shatter her world.

image9 bis

Mon avis: 

Premier tome de la saga à n’avoir pas été traduit en français, il m’aura fallu du temps pour venir à bout de Queen of Shadows en VO. Pourtant, c’est bien la langue et pas la qualité du roman qui m’a freinée: c’est clairement le meilleur jusqu’à présent.

Keleana / Aelin est de retour à Rithfold, où elle découvre ce qui s’est passé pendant ses mois d’entraînements au loin avec Rowan. Entre son cousin Aedion en passe d’être exécuté, Chaol qui a rejoint la rebellion et Dorian désormais sous la coupe d’un prince Valg, il y a de quoi faire. Ce tome est d’ailleurs très rythmé, dosant justement les passages d’action et d’autres plus calmes et introspectifs pour mieux présenter les relations entre les personnages. On en découvre de nouveaux, notamment le fameux Arobynn, l’ancien mentor de Keleana, et Lysandra, son ancienne « rivale » dans le coeur d’Arobyn, qui a elle été entraînée à devenir courtisane – c’est donc un tome qui nous permet d’en découvrir d’avantage sur le passé de Keleana, et ce que pouvait être sa vie avant le début de la série.

Globalement, ce tome 4 est vraiment excellent. On y trouve énormément d’ingrédients différents, action, complots, magie, romance, pouvoir… le tout est extrêmement bien dosé, et l’intrigue générale très fine et intelligente. On sent que chaque élément évoqué ici ou là dans les tomes précédents prend peu à peu du sens et participe à la cohérence générale de la série, très réussie.

Je reste très attachée à Dorian et Chaol et je regrette un peu l’évolution de leurs relations avec Keleana (surtout pour Chaol, je trouvais leurs rapports désolants dans ce tome-ci). J‘ai aussi un peu de mal avec le changement de prénom du personnage principal, amorcé dans le tome 3 et totalement digéré ici (je me demande d’ailleurs si l’arrêt des traductions françaises ne vient pas de cette « erreur » dans le titre qu’ils ont donné à la saga en VF, alors que dès le tome 3 elle ne s’appelle plus vraiment Keleana…?). En dehors de ces petits points, Throne of Glass est vraiment une série à découvrir, qui mériterait sa place dans les rayons de fantasy adulte et dont je vais lire rapidement les tomes suivants 🙂

En résumé:

3 réflexions au sujet de « Queen of shadows (Throne of Glass, tome 4) – Sarah J. Maas »

  1. Ah pareil, je n’ai jamais compris le changement de prénom de l’héroïne ! Surtout qu’en anglais, si j’ai bien compris, ça se prononce « Séléna » donc le ça aurait été mieux de garder Celaena en VF aussi. Ca aurait déjà été moins moche en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *