Carnet de bord TDM – le Brésil #2: Rio de Janeiro 📷

• Jour 133 – Mardi 26 mars 2019 – Rio •

Nous sommes arrivés à Rio après plus de 24h de bus depuis Puerto Iguazu à la frontiére argentine – le bus était parti la veille avec près de 2h de retard, et nous sommes arrivés le mardi à 17h au lieu de 13h30, soit 3h30 de retard… nous n’étions pas ravis.

Nous avons marché les 3km qui nous séparaient de notre hôtel (en traversant des quartiers de Rio passablement délabrés et d’autres qui paraissaient à moitié à l’abandon); en arrivant, nous avons demandé au réceptionniste où nous pouvions trouver un ATM pour retirer du cash (nous n’avions pas un centime brésilien sur nous), mais il ne parlait pas suffisamment anglais pour comprendre notre question et nous sommes donc ressortis à la recherche d’un distributeur et d’un endroit pour manger. Nous avons dû pousser jusqu’à Centro (le quartier d’affaire de Rio, l’équivalent de leur Défense) pour trouver un distributeur qui acceptait les cartes françaises. Nous avons mangé rapidement dans un fast food, avons acheté du grignotage dans un petit supermarché, et sommes retournés à l’hôtel.

Programme du lendemain: les deux endroits les plus connus de Rio, à savoir le Corcovado (le Christ Rédempteur, une des nouvelles merveilles du monde) et le Pain de Sucre, une montagne d’où on a une super vue sur Rio.

Le souci, c’est que je n’ai pas réussi à fermer l’oeil cette nuit-là (grosse insomnie jusque 6h du matin)…

• Jour 134 – Mercredi 27 mars 2019 – Rio •

Du coup, pour que je puisse tout de même me reposer un peu, nous avons modifié le programme et décidé d’aller uniquement au Corcovado. J’ai dormi le matin et nous sommes partis le midi. Il y a trois possibilités pour arriver à la fameuse statue: la randonnée (mais nous avions la flemme, d’autant que la balade est loin d’être évidente apparemment), le petit train (mais c’est blindé de monde et si on arrive sans réservation, on peut parfois attendre une place jusqu’au soir), ou bien le métro puis le minibus.

Nous avons choisi cette dernière option; nous avons eu beaucoup de mal à comprendre le paiement, ce qui était inclus dans le billet ou non, comment arriver à la statue une fois à la billeterie (qui inclus en fait le minibus dans le tarif et où il est nécessaire de prendre une seconde navette pour finir la montée), ce n’était pas du tout évident.

Une fois en haut, nous avons été trés surpris du peu de monde présent; il s’agit tout de même d’une des merveilles du monde, et probablement du site le plus touristique du Brésil, et pourtant, c’était loin d’être blindé – on ne s’en plaint pas, mais c’était étonnant!

Honnêtement, le monument ne nous a pas fait grande impression. Nous l’imaginions bien plus grand, et je m’attendais à un « effet waouh » qui n’est jamais arrivé; le Christ est très sobre et nous n’avons pas trop compris pourquoi il figurait sur la liste des merveilles du monde – d’autres sites candidats que nous avons déjà vus/visités nous ont bien d’avantage impressionnés (Angkor par exemple). Par contre, la vue qu’on a sur la ville depuis les pieds du Corcovado est superbe, évidemment 🙂

Nous sommes redescendus en minibus puis avons remonté la ville à pied jusqu’à l’hôtel, en passant au niveau de deux spots célèbres, l’escalier Selarón (pour le coup il y avait du monde, et je n’ai pas compris comment faisaient les gens qui en ont des photos sans personne – par contre c’était très sympa comme endroit), et les arches de Lapa (je m’attendais à un truc joli mais encore une fois, petite déception, les arches ne sont pas du tout mises en valeur..).

Le soir, nous sommes allés manger dans un restaurant de sushis à une dizaine de minutes de l’hôtel. Nous n’en attendions pas grand-chose et sommes ressortis de là sur les fesses – c’étaient les meilleurs sushis que nous avons jamais goûtés! Excellente salade concombre/mangue et surtout, le poisson était excellentissime et nous en avons encore l’eau à la bouche 😍

• Jour 135 – Jeudi 28 mars 2019 – Rio •

La météo du jour était très mauvaise, des orages et de la pluie étaient programmés pour toute la journée et nous n’avons donc rien prévu; nous sommes simplement sortis pour nous acheter à manger. J’ai passé littéralement ma journée (de 9h du matin jusque minuit 45) à bosser (tri de mes photos, rédaction d’articles pour le blog, recherches sur nos étapes péruviennes et notre circuit du Pérou…).

• Jour 136 – Vendredi 29 mars 2019 – Rio •

Journée « verte »: nous avons démarré par le jardin botanique avant d’enchaîner avec le Parque Lage.

Le jardin botanique est grand et très sympa, même si je m’attendais à voir d’avantage de fleurs. On y a vu quelques singes, des tortues et des papillons (omniprésents partout sauf en France pour finir…). Une petite partie du jardin est aménagée à la japonaise, c’était mignon 🙂

Nous sommes ensuite allés au Parque Lage, point de départ de la randonnée qui monte jusqu’au Corcovado. Nous n’avons pas fait la rando, mais j’attendais beaucoup de ce parc, car j’avais vu des photos d’un endroit qui me vendaient du rêve, et que j’avais lu qu’il était peu fréquenté. Finalement, sans faire la randonnée, c’est nettement plus petit que le jardin botanique, et le spot photo que j’avais repéré était juste pris d’assaut – il y avait une file d’attente pour faire les photos… ça m’a déprimée et je me suis contentée d’une photo sur le côté, où je me suis arrangée pour ne pas cadrer la foule (mais du coup, le rendu est beaucoup moins joli que ce que j’aurais voulu 😭).

• Jour 137 – Samedi 30 mars 2019 – Rio •

Le 30 mars était une journée chargée pour nos proches en France (week-end familial du côté de Seb, les 30 ans d’une amie et le mariage d’un autre couple d’amis) – nous avons passé pas mal d’appels vidéos ce samedi 🙂

En dehors de tous ces appels vidéos, nous avions prévu ce jour-là d’aller enfin visiter le Pain de Sucre que nous avions reporté le premier jour. Nous y sommes allés en métro, puis avons terminé à pied (c’est assez long car le métro est loin). Pour monter tout en haut du Pain de Sucre, il faut prendre le téléphérique; il y a un premier point de vue à mi-chemin, puis il faut prendre un second téléphérique pour arriver au sommet de la seconde montagne. Il est possible de faire la première ascension à pied, mais il faut forcément prendre le téléphérique pour la seconde et on paie les deux trajets tout de même, nous avons donc préféré tout faire en téléphérique.

La vue est spectaculaire – je l’ai préférée à celle du Corcovado. Et le Corcovado, d’ailleurs, était sous les nuages ce jour-là 🙂

• Jour 138 – Dimanche 31 mars 2019 – Rio •

Nous avions trois choses au programme ce jour-là; la première, c’était d’aller au marché hippie (repéré sur internet) pour me trouver un nouveau sac à dos (le petit, pas le gros). Le mien avait lâché quelques jours plus tôt et il m’en fallait impérativement un nouveau. Malheureusement, nous n’avons pas trouvé ce que nous cherchions, il n’y avait que des totes bags / sacs de plage en tissus ou des sacs à dos en cuir…

Le second arrêt était un restaurant de Poke Bowls – si vous lisez le blog régulièrement, vous aurez compris que je cherche des Pokés dans toutes les grandes villes que nous traversons; Rio n’a pas fait exception, et celui que nous y avons mangé était un des meilleurs du voyage (avec celui d’Hanoi 🙂).

Nous avons eu aussi un coup de bol, puisqu’il y avait un kiosque à journaux en face du restau et qu’ils avaient plusieurs sacs à dos en exposition. Après plusieurs jours à chercher un peu partout un nouveau sac, c’est donc là que j’ai trouvé ce que je cherchais 🙂

Notre troisième point au programme du jour était une visite guidée des plages incontournables de Rio, Copacabana et Ipanema. Nous avions rendez-vous à 15h30 – comme au Chili, ce sont des visites guidées « gratuites » où vous payez ce que vous voulez au guide à la fin. En attendant 15h30, nous avons remonté la plage d’Ipanema à pied – nous avions lu/vu tellement d’articles et reportages sur la chirurgie esthétique au Brésil que nous nous attendions à ne voir que des corps de dieux grecs sur la plage. Finalement, les femmes au Brésil ont la même cellulite que partout ailleurs et nous n’avons pas spécialement trouvé que la plage était pleine de bombes plastiques – pas plus qu’ailleurs du moins… en revanche, du côté des hommes, c’est vrai qu’une grosse grosse proportion est très musclée, à donner des complexes à ceux qui ont le malheur d’avoir un peu de bidon!

Nous avons eu la chance lors de la visite guidée de n’être que 3 touristes – nous deux, et une dame russe qui vit au Canada et qui voyageait seule. (Nous étions assez étonnés car lors de nos visites du même style au Chili, nous étions souvent assez nombreux..). Être un petit nombre permet d’interagir facilement avec le guide, mais d’un autre côté, nous étions très gênés pour lui, car c’est tout de  même son gagne-pain, et si nous faisons ces visites « gratuites », c’est que nous n’avons tout simplement pas le budget de payer beaucoup ce genre d’activités. Nous mettons ce que nous pouvons, mais ça reste toujours très léger et en dessous de ce que les guides nous disent toucher en moyenne; quand il y a du monde, c’est moins gênant que deux personnes donnent peu, car le guide récupère plein de pourboires quoi qu’il arrive; là, avec seulement une autre personne, nous étions hyper gênés de ne pas pouvoir lui donner plus, il a dû se dire qu’il avait perdu sa journée avec des gros radins…

La visite nous a fait passer par la plage de Copacabana, son fort, la plage d’Ipanema et le lagon Rodrigo de Freitas. Si Copacabana est plus connue, j’ai trouvé Ipanema beaucoup plus sympa grâce à la vue qu’on y a sur les montagnes 🙂

Le soir, nous sommes repartis à notre hôtel où nous avions laissé nos sacs le matin pour déménager; pour nos deux dernières nuits, nous avons dormi dans un hôtel un peu plus cher avec une piscine – nous avions envie d’un peu de confort pour une fois!

• Jour 139 – Lundi 1er avril 2019 – Rio •

Dernière journée pleine à Rio – au départ, nous pensions faire une randonnée, mais nous avons préféré finalement nous reposer car nous étions très fatigués depuis plusieurs jours (l’accumulation..).

Nous sommes sortis le matin pour trouver une laverie pour notre linge, puis avons appelé un long moment nos amis mariés du week-end pour avoir le récit du mariage. Le reste de la journée, à l’exception d’une heure à la piscine de l’hôtel, a été studieux: tri des photos, et surtout encore des recherches et de la logistique pendant des heures sur les prochains pays (en fait, on ne se repose jamais finalement..).

• Jour 140 – Mardi 2 avril 2019 – Rio •

Après avoir fait nos sacs le matin et fait le check out à midi, nous sommes allés faire quelques courses, puis nous sommes mis en direction de l’aéroport international de Rio – d’abord en métro, puis avec un bus navette -, où nous avions un vol le soir.

image9 bis

Vous êtes déjà allés à Rio? c’est une ville qui vous tente? 

4 réflexions au sujet de « Carnet de bord TDM – le Brésil #2: Rio de Janeiro 📷 »

  1. Une ville qui ne me tentait pas trop de base, mais j’avoue que là je change d’avis ^^ Je préfère la vue avec les téléphériques qu’avec le Christ, c’est canon. J’adore les beaux paysages comme ça 😀

    • c’est drôle, justement nous on voulait y aller et on a pas été convaincus par la ville ^^ à part les quelques spots hyper touristiques, la ville est hyper contrastée niveau économique et très peu mise en valeur, beaucoup d’endroits sont délabrés; on a été déçus! mais c’est vrai que la vue du Pain de Sucre était dingue 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *