L’assassineuse (Throne of Glass, tome 1) – Sarah J. Maas

Synopsis: 

Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.
Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes: son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…

image9 bis

Mon avis: 

Publié en français sous le titre Keleana, la saga Throne of Glass n’a pas eu la chance d’avoir été éditée intégralement en France (seuls les trois premiers tomes sont parus), et je sais que je vais devoir la terminer en VO, c’est pour ça que j’utilise directement le titre original de la série.

Catégorisés en YA, je trouve que les écrits de Sarah J. Maas sont d’une telle qualité et d’un niveau d’écriture tels qu’ils pourraient être vendus en littérature adulte. Si je ne suis pour l’instant pas autant convaincue par ce premier tome que par A court of…, l’autre série phare de l’auteure que j’ai adorée, je trouve que Throne of Glass démarre très bien malgré tout et je n’ai pas trop de doute pour la suite 🙂

Dans ce premier tome, nous sommes plongés dans un univers fantasy Moyen-Ageux, dans lequel un roi tyrannique a écrase les peuples environnants depuis une dizaine d’années, tout en ayant banni la magie de son royaume. Keleana, dont les parents ont été tués quand elle était enfant, avait été recueillie et entraînée pour devenir une tueuse, et c’est l’une des meilleures; mais, à 17 ans, elle a été trahie et envoyée se tuer à la tâche dans les mines. Un beau jour, le fils du roi débarque et lui explique que son père souhaite recruter un nouveau « champion » (comprendre un assassin à sa solde); pour cela, différents candidats vont devoir se mesurer les uns aux autres lors d’une compétition de plusieurs semaines, et le prince souhaite faire de Keleana sa candidate. Le souci, c’est qu’au cours de la compétition, les candidats sont éliminés les uns après les autres de façon très violente…

Ce premier tome m’a rappelé Hunger games (pour le côté compétition) et l’Assassin Royal (pour le côté assassin du roi justement). Comme les autres romans de l’auteure que j’ai pu lire, je trouve la qualité de la plume vraiment bonne (surtout pour une auteure labellisée YA), son univers intéressant et prometteur, et l’intrigue générale prenante (surtout avec ce qu’on devine derrière le récit principal de la compétition: la magie du Wyrd, le fantôme d’Elana, etc).

Je ne suis pas totalement convaincue par le personnage de Keleana par contre, que j’ai un peu du mal à cerner et dont je n’apprécie pas forcément l’arrogance, et aussi avec le triangle amoureux qui se dessine avec le prince et le capitaine – c’est un peu éculé le triangle amoureux… heureusement, Sarah J. Maas ne se concentre pas là dessus et ça reste assez secondaire.

Globalement, je suis très contente de ma découverte et j’espère que ça sera tout aussi bon dans les tomes suivants. Décidément une auteure à suivre!

En résumé:

Une réflexion au sujet de « L’assassineuse (Throne of Glass, tome 1) – Sarah J. Maas »

  1. Ping : La reine sans couronne (Throne of Glass, tome 2) – Sarah J. Maas | Les chroniques de Totoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *