Carnet de bord TDM – Les chutes d’Iguazu (Argentine & Brésil) 📷

• Jour 128 – Vendredi 22 mars – en transit vers Iguazu

Après avoir passé la journée du 21 à revenir de l’île de Pâques vers Santiago, où nous avons passé la nuit à l’aéroport, nous avons repris un avion tôt le 22 pour rejoindre Buenos Aires. Nous avons ensuite pris un bus pour rejoindre le centre ville, marché jusqu’à une autre station de bus à 2km de là, et pris un autre bus, longue durée cette fois, jusqu’Iguazu. Ce bus partait à 15h30 et arrivait à Iguazu le lendemain, en théorie vers 9h.

• Jour 129 – Samedi 23 mars –  Chutes d’Iguazu (côté Brésil)

Nous sommes arrivés à Puerto de Iguazu vers 11h15 (avec 2h de retard). Après avoir marché jusqu’à notre GH pour y laisser nos affaires et nous doucher (nous n’avions pas pu nous laver depuis notre départ de l’île de Pâques deux jours plus tôt!), nous sommes rapidement repartis, d’abord pour déjeuner (une sandwicherie en face de la gare de bus a fait l’affaire), et surtout pour partir directement voir les chutes.

Les chutes d’Iguazu, c’est un vrai must-see en Amérique du Sud, elles font partie des plus grandes chutes d’eau du monde et sont à la frontière entre le Brésil, le Paraguay et l’Argentine. On ne visite pas le côté Paraguay, mais le Brésil et l’Argentine ont, chacun de leur côté, aménagé des parcs naturels autour des chutes, et le côté brésilien est nettement plus petit, réputé pour être visitable sur la demi journée. Pour ne pas perdre de temps, c’est donc ce côté-là que nous avons visité en premier, le jour de notre arrivée 🙂 d’autant que nous avions vu un peu partout que le côté argentin est bien mieux et qu’il valait mieux commencer par le Brésil pour ne pas être déçus.

Il faut prendre un bus à Puerto de Iguazu, passer les douanes argentines et brésiliennes, acheter son billet, et prendre un autre bus qui nous amène sur le site. Et là… on en prend plein les yeux 🙂

Le site est truffé d’un petit animal trop choupi devenu leur emblème: les quatis 🙂

On fait effectivement assez vite le tour du côté Brésilien. Nous étions assez étonnés que le site soit à ce point « praticable » en terme de foule: il y avait du monde, mais c’était loin d’être bondé et du coup très appréciable 🙂

En fin de journée, en revenant vers Puerto de Iguazu, nous sommes allés au site des « trois frontières » (tres fronteras), où nous avons vu sur 3 pays: nous sommes côté argentin, en face à gauche c’est le Paraguay, et en face à droite, c’est le Brésil 🙂

Vu le long trajet que nous avions fait avant d’arriver et notre visite des chutes l’après-midi, nous n’avons pas fait très long feu ce soir-là 🙂

• Jour 130 – Samedi 24 mars –  Chutes d’Iguazu (côté Argentine)

Après le petit déjeuner, nous nous sommes remis en route vers la station de bus, d’où nous sommes repartis pour les chutes argentines. Nous sommes arrivés vers 9h et à nouveau, alors que je m’attendais à une longue file d’attente pour l’achat des billets, ça a été très vite et il y avait assez peu de monde.

Le parc côté Argentine est nettement plus étendu qu’au Brésil, et comprend plusieurs circuits aménagés. Il y a le lower trail (circuit inférieur), l’upper trail (circuit supérieur), le circuit sur l’île au milieu des chutes, le green trail (au début) et la garganta del diablo (aussi visible au Brésil). Nous avons commencé par le Green Trail, une petite promenade de 600m qui nous amène au point de départ des autres circuits.

Premier « vrai » circuit: nous avons fait l’upper trail en premier. Comme son nom l’indique, ce circuit passe par le haut des chutes.

Nous avons ensuite enchaîné avec le circuit inférieur, avant de nous arrêter pour déjeuner. Les chutes sont au coeur de la forêt, on y voit donc quantité d’animaux, les quatis d’abord, mais aussi énormément de papillons différents, des oiseaux et autres 🙂

Après le déjeuner, nous avons pris le petit train qui amène à la Garganta del diablo, où on trouve une grande concentration de papillons. On peut aussi y accéder à pied mais nous étions fatigués et avons choisi la facilité 🙂

Nous n’avons pas fait le circuit sur l’île, et sommes repartis après ce dernier arrêt.

Nous avons adoré notre visite aux chutes, dont la magnificence est difficile à décrire. Globalement, nous avons été agréablement surpris par l’aménagement et l’absence de foule trop dense: le tourisme de masse n’a pas trop « abîmé » l’endroit, les circuits aménagés m’ont paru respecter le site et ne le défigurent pas. Je ne suis pas hyper convaincue par les tours en bateau ou en hélico, mais d’après ce que j’ai pu lire sur les chutes du Niagara, leur pendant nord-américain, je pense que le site d’Iguazu a pu conserver bien d’avantage son côté nature.

• Jour 131 – Dimanche 25 mars –  en transit vers Rio

Après avoir rendu la chambre à 10h30, nous avons attendu un peu à la GH avant de nous remettre en route vers la station de bus, où nous avions un bus à 14h15 direction Rio. Il devait arriver le lendemain à 12h30.

Malheureusement, le bus est arrivé très en retard (nous sommes partis à pratiquement 16h), il n’y avait aucune prise pour charger les téléphones et aucun snack ni repas n’a été distribué lors du trajet (c’est le cas habituellement). Nous avons donc eu faim et le trajet était long ^^’

image9 bis

Certains d’entre vous ont déjà vu les chutes d’Iguazu?

c’est un endroit qui vous tente?

2 réflexions au sujet de « Carnet de bord TDM – Les chutes d’Iguazu (Argentine & Brésil) 📷 »

    • non, il y avait du monde bien sûr mais c’était très raisonnable, on était loin de se marcher dessus! et l’endroit est assez préservé, pas trop d’aménagements pour les touristes donc c’est vraiment top 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *