Le tricycle rouge – Vincent Hauuy

Synopsis: 

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais un appel téléphonique va le contraindre à reprendre du service. Son ami et ex-coéquipier Steve Raymond a besoin de lui. Une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et la ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Tout porte à croire qu’un serial killer présumé mort, le Démon du Vermont, est de nouveau à l’oeuvre. Dans le même temps, à New-York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

image9 bis

Mon avis: 

Repéré sur le blog de Charmant petit monstre, Le tricycle rouge est un thriller français d’un auteur que je ne connaissais pas encore: Vincent Hauuy. L’intrigue se déroule entre New York et le Québec (j’ai eu peu de mal à saisir pourquoi tant d’auteurs français situent leurs polars aux Etats Unis, mais passons ce détail).

Comme souvent dans ce type de textes, nous suivons deux intrigues qui semblent distinctes au départ, et qui vont finir par se rejoindre. D’abord, Noah Wallace, un ancien profiler qui, 5 ans plus tôt, a eu un accident qui lui a laissé des séquelles et qui a tué sa femme, tout en mettant fin à son enquête sur le tueur du Vermont. Il est rappelé par son ancien coéquipier pour travailler comme consultant sur une nouvelle série de meurtres, étrangement similaires à ceux d’il y a cinq ans… De l’autre côté, nous avons Sophie Lavallée, une jeune journaliste/blogueuse qui reçoit un tuyau anonyme pour enquêter sur la disparition étrange d’un homme dans les années 70. Son enquête va vite s’avérer plus dangereuse que prévu..

Globalement, Le tricycle rouge fait le job et est un thriller très correct. Il est bien rédigé, plutôt bien pensé, et les personnages principaux sont sympathiques. Je ne suis pas totalement convaincue cependant, car j’ai trouvé le déroulement général un peu brouillon, comme si l’auteur avait trop d’idées à caser dans un seul roman; et au final, ça donne un résultat pas forcément hyper crédible sur certains points. (Et l’ex de Sophie est vraiment trop caricatural pour moi, d’autant que son personnage ne sert à rien).

Je reste tout de même sur une impression globalement positive, mais je suis assez loin du coup de coeur. J’ai vu qu’il y avait une suite, je ne suis pas certaine de me pencher dessus.

En résumé:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *