Tour du monde, les bilans: #7 – La Chine

La Chine est un pays qui m’a toujours fait rêver d’une certaine façon. Le côté zen sans doute, les temples, les arts martiaux, la Grande Muraille… ça m’interpellait depuis longtemps. Petite, j’ai pas mal visionné Tigre et dragon (que j’ai envie de revoir maintenant du coup ^^), je trouvais le film (et sa vision de la Chine) fascinants.

Et puis j’ai grandi, je suis allée passer une année en Erasmus en Ecosse où j’ai habité dans un appartement avec notamment deux chinoises, et ma vision de la Chine en a pris un coup: leur comportement et leur façon de vivre n’avait rien à voir avec l’idée que je pouvais me faire des chinois. Ne voulant pas faire de généralités sur la base de deux colocs pas faciles à vivre, j’avais conservé la Chine dans ma bucket list.

Quand nous avons commencé à travailler sur notre itinéraire du tour du monde, nous ne nous sommes pas posés de questions très longtemps quant à l’insertion ou non de la Chine dans notre circuit – c’était évident que nous irions. Pourtant, dès ce moment-là, nous aurions pu être freinés, rien qu’à cause des démarches à faire pour obtenir le visa. C’est le plus compliqué que nous ayions eu à faire (d’autant que nous avons dû nous occuper de la demande en cours de route, au Japon), et ça a été une grosse prise de tête – ainsi que de gros frais, puisque c’est un visa très cher.

Nous aurions peut-être dû nous arrêter là: finalement, c’est le pays qui nous a posé le plus de soucis avant qu’on y pose les pieds, le plus cher, et c’est celui qu’on a le moins aimé jusqu’à maintenant (avec l’Inde)…

Pour l’essentiel, nous avons surtout eu beaucoup de mal avec le comportement des chinois. Finalement, mes colocs en Ecosse étaient bien représentatives de ce qu’on a pu observer partout en Chine, et que nous considérons (même si c’est vraiment une question d’éducation et de culture) comme très sans-gêne et irrespectueux. Le détail plus bas 🙂

  • Nombre de jour de voyage: 23 (16 en Chine / 7 à Hong Kong)
  • Nombre d’hébergements différents: 6
  • Chambre la plus chère: à Pékin (42€/nuit)
  • Chambre la moins chère: à Wudangshan (19€/nuit)
  • Nuits comptées à part: 2 (Pékin-Xi’an et Shiyan-Pékin en train de nuit)
  • Trajet le plus long: Shiyan – Pékin en train (21h de trajet)
  • Nombre total de photos: 965
  • Merveilles du Monde: Une (la Grande Muraille de Chine)
  • Nombre de moyens de transport utilisés: 4 (bus, train, avion, métro)
  • Dépenses totales: 1912€

Avoir la grande muraille pour nous tout seuls (et gratuite)

J’ai presque envie d’écrire que ça n’a pas de prix mais en fait, ça se paye d’une autre façon ^^’ une grosse galère de plusieurs heures pour arriver sur place sans guide ni excursion, dans un froid polaire, mais ça valait la peine!

• Les décos « cochons » partout •

Pour le nouvel an chinois: 2019 c’est l’année du cochon 🙂

• Le fait que le métro de Pékin et Shanghai soit super simples et traduits en anglais •

Ce n’est vraiment pas le cas partout, et ça n’a pas de prix en Chine!

• Le Bund de Shanghai by night •

la vue est vraiment splendide. Voilà.

• Hong Kong •

Pour l’ambiance cosmopolite, le contraste urbanisme/nature (il y a beaucoup d’arbres et d’espaces verts malgré les nombreux gratte-ciels), îles/ montagne, les multiples randonnées possibles qui offrent des panoramas superbes, le fait que tout soit traduit en anglais partout et que tout le monde ou presque parle anglais, la bouffe (et la diversité des possibilités/choix pour manger)… on a adoré, et c’est une ville où on se verrait même bien habiter!

• La promenade au Mont Wudang •

(Même si on a pas du tout aimé le prix par contre…), les vues sont vraiment sympas!

• Les circuits piétons étranges à Pékin •

= Le fait que certaines rues ne soient pas traversables « en surface », mais qu’il faille forcément passer par des tunnels sous la chaussée (parfois simples tunnels, parfois les tunnels du métro, et donc il faut passer les contrôles pour entrer dans la station..) pour passer d’un endroit à un autre, juste en face mais pourtant inaccessible par le trottoir… ça nous a vraiment laissé perplexes!

• Les contrôles d’identité •

que subissent les chinois un peu partout (alors que nous, avec notre tête d’occidentaux, on passait sans qu’on ne nous demande rien). On n’a pas trouvé ça logique que les locaux soient à ce point fliqués (ce sont quand même des trucs à reconnaissance faciale souvent), et nettement moins les touristes… après coup, j’ai appris l’existence du système de « points » qui est en train de se mettre en place petit à petit en Chine en ce moment, je ne sais pas si les deux sont liés mais en gros, les chinois commencent à utiliser un « crédit social »: ils vont tous disposer d’une note qui baisse s’ils font des mauvaises actions (ça va du vrai délit au fait de traverser en dehors du passage piéton…), et qui monte s’ils en font de bonnes. Cette note individuelle sera par exemple prise en compte lors d’entretiens d’embauches ou lors de demandes de prêts à la banque… personnellement, je trouve ça vraiment dingue et ahurissant comme système (dans le mauvais sens du terme), mais apparemment les chinois ne sont pas contre et beaucoup trouvent ça plutôt bien! (lire ici par exemple).

• Le contraste entre la rigueur du régime communiste en place et l’économie visiblement très capitaliste •

Difficile à décrire mais dans beaucoup d’endroits en Chine, on n’arrive pas à concevoir que le gouvernement puisse être un régime communiste tellement tout paraît à la gloire du consumérisme capitaliste à outrance. Et puis dans d’autres endroits, on oublie tout ça et on sent bien d’avantage justement l’influence du régime communiste.. un truc de schizo!

• Le comportement général des chinois •

Qui nous parait individualiste, sans gêne, irrespectueux, sans aucune considération pour les autres (dans un pays de plus d’un milliard d’habitant c’est fou… c’est vraiment du chacun pour soi).

Par exemple, le fait qu’énormément de chinois regardent des vidéos ou de la musique dans les transports / espaces communs, mais sans casque/écouteurs… c’est une cacophonie hyper désagréable (surtout dans les transports de nuit quand on veut dormir et que tout le monde s’en fout).

Autre exemple, toujours dans un train où nous sommee restés 21h (!), nous étions sur des « carrés » de 6 personnes (2 rangées de 3 face à face), nous étions très serrés, et Seb s’est retrouvé à côté d’un mec qui lui squattait la moitié de son siège sans vergogne, pendant que la dame assise en face de lui avait décidé que ses jambes seraient mieux tendues, les pieds sur le siège de Seb! Euh mais… WTF?!

Il y a aussi le fait que les gens se bousculent et se marchent dessus sans souci… alors, nous, notre première pensée, c’est qu’ils n’ont aucune éducation. En vrai, bien sûr qu’ils en ont une, c’est juste qu’ils n’ont pas du tout les mêmes notions de savoir-vivre que nous occidentaux, mais c’est vraiment pénible à vivre. Et ce n’est pas forcément inhérent au grand nombre de chinois: au Japon, la densité de population est très importante, mais les gens sont très polis, respectueux des autres et font tout pour ne pas gêner.. pas du tout la même mentalité, pour deux pays pourtant voisins. On a adoré la culture japonaise, beaucoup moins les façons de faire chinoises…

• Les crachats constants, de tout le monde, partout (avec raclements de gorge intempestifs) •

On était prévenus avant d’y aller pourtant, mais nous n’imaginions pas que c’était à cette échelle. Au début ça fait rire, mais à la fin, c’est juste super désagréable. C’en est au point où l’absence de crachats à Hong Kong (pour vraiment dire qu’Hong Kong ce n’est pas vraiment la Chine, la culture n’a rien à voir) nous a frappés en arrivant!

• Le fait que pratiquement rien ne soit jamais traduit en anglais et qu’aucun chinois ne parle anglais •

(à part à Hong Kong) – c’est hyper dur de comprendre quoi que ce soit quand on ne parle pas chinois et qu’on ne lit pas les idéogrammes (ce qui est le cas de la plupart des touristes).. rien que pour manger, c’est compliqué si on ne peut pas lire le menu. Quand il y a des photos ca aide, mais c’est loin d’être le cas partout…

• Visiter le pays pendant le nouvel an chinois •

On a pas fait exprès du tout, mais à refaire: mauvaise idée… non seulement tout est plus cher (hébergements et transports), mais en plus il y a des foules délirantes dans chaque lieu un peu touristique, on se fait piétiner partout: l’horreur… en plus en hiver il fait très froid sur une bonne partie du pays (-5 en moyenne sur notre séjour à Pékin, -10 pour notre visite de la Muraille, -1 à Wudangshan…)

• Les contrôles permanents •

Par exemple quand on prend un train, on se fait contrôler l’identité avant d’entrer dans la gare, puis un contrôle de billet, puis un contrôle des sacs. Ensuite on se refait contrôler les billets avant d’arriver sur les quais, et une troisième fois avant de monter dans le train. 4ème contrôle billet dans le train. Puis quand on descend du train, on se refait contrôler le billet avant de pouvoir accéder à la gare, et deuxième contrôle d’identité également… c’est vraiment un truc de fou. Dans le métro, impossible de mettre le pied dans une station sans passer par un contrôle sac + portique électronique (comme à l’aéroport en fait..), c’est systématique partout et très pesant, et du coup, dans certaines stations fréquentées, il y a parfois de très longues files d’attente (on a vu jusque 45mn) rien que pour avoir le droit d’entrer! Ca doit être intenable au quotidien…

La queue pour accéder au métro dans l’une des gares de Pékin

• Les tarifs des lieux touristiques sont très élevés •

Et vu le monde qu’il y a à chaque fois, on paye cher pour se faire piétiner, bousculer, ne rien comprendre et ne pas toujours voir grand chose… (heureusement, pour la Grande Muraille, nous avions trouvé un tronçon non touristique et gratuit, mais c’est bien la seule fois que nous avons visité un endroit en en profitant…).

(Calculé selon le taux de change en vigueur actuellement, pour 23 jours de voyage (Hong Kong inclus). Au départ, nous pensions rester 25 jours.

Notre budget prévisionnel tablait sur un coût de la vie égal à 32 euros par jour et par personne en Chine, et 49 à Hong Kong. Nous étions donc partis sur (32 euros x 21 jours en Chine) + (49 euros x 4 jours à Hong Kong) = 1736€ pour deux. Comme nous sommes restés moins longtemps que prévu en Chine, le budget théorique pour 23 jours est passé à 1710€ pour deux.

Nous avons finalement atteint un budget total de 1912€ pour deux, soit 956€ par personne.

Malgré finalement assez peu d’activités payantes (le Summer Palace à Pékin, l’armée en terre cuite à Xi’an et le Mont Wudang), nous avons été désagréablement surpris par le coût de la vie en Chine. C’est le premier pays où nous sommes vraiment au dessus de ce que nous imaginions, malgré peu d’activités et une vigilance ++ sur nos hébergements et nos repas. Nous mettons cela sur le compte du nouvel an chinois, car nous sommes tombés en plein dedans en étant arrivés plus tôt que prévu. On pense que du coup, comme les chinois sont en vacances à cette période, les hôtels et les transports coûtent probablement nettement plus cher que d’habitude. Pas de bol pour nous, d’autant que du coup, tout était constamment archi-blindé… (et si ce n’est pas ça… on ne comprend pas!).

A Hong Kong par contre, nous étions tous les jours nettement en dessous du budget théorique, alors que c’est là qu’on pensait dépenser le plus!

Au total, c’est de loin la Chine qui nous aura coûté le plus cher et où nous aurons été le plus hors budget, alors que c’est le pays que nous avons le moins apprécié (avec l’Inde pour moi) et où nous avons l’impression d’avoir beaucoup tourné en rond…

Transport: 639€ / Logement: 641€ / Extras: 36€ (frais bancaires, lessive, et achat d’un sac pour Seb et d’une ceinture pour moi) / Visites: 115€ / Nourriture: 481€

image9 bis

Vous l’aurez compris, la Chine est une vraie déception pour nous. A part quelques endroits, notamment la Grande Muraille ou le Bund à Shanghai, (et Hong Kong qu’on a adoré et qu’on distingue du reste du pays à tous points de vue!), nous n’avons pas franchement apprécié notre séjour, en grande partie à cause du comportement des chinois. Nous voulions même le raccourcir de plusieurs jours, mais nous avons été complètement bloqués par les trains / bus qui étaient tous complets des jours et des jours avant (on pense à cause du Nouvel An Chinois), donc nous n’étions vraiment pas libres de nos mouvements. C’était trés frustrant.

C’est un comble quand on se rappelle à quel point le visa nous a coûté cher et a été difficile à obtenir 😕 finalement, les deux pays qu’on a le moins aimé jusqu’à présent sont l’Inde et la Chine, c’est à dire les deux pays pour lesquels les visas sont les plus chers et les plus relous à faire !image9 bis

Si quelqu’un est déjà allé en Chine, je serais curieuse d’avoir son avis 🙂

  sinon, c’est un pays qui vous tente?

2 réflexions au sujet de « Tour du monde, les bilans: #7 – La Chine »

  1. J’avoue que si l’Asie m’attire, la Chine pas particulièrement. Une amie coréenne m’avait fait part de certains des comportements que vous avez déplorés, mais malgré cela, les photos que tu partages donnent envie de découvrir certains lieux de ce pays au passé exceptionnel 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *