La lettre d’amour interdite – Lucinda Riley

Synopsis: 

1995, Londres. Quand Sir James Harrison, un des plus grands acteurs britanniques de sa génération, meurt à l’âge vénérable de 95 ans, il laisse derrière lui une famille dévastée, mais aussi un secret si choquant qu’il pourrait faire trembler la royauté – on parle même d’un enfant caché qui changerait l’ordre de succession… Joanna Haslam, une jeune et ambitieuse journaliste, est chargée de couvrir les funérailles du grand acteur. Toute la jet-set mondiale semble s’être donné rendez-vous pour l’événement, mais sous les paillettes et le glamour, Joanna devine quelque chose de sombre. Une intuition confirmée quand elle apprend l’existence d’une lettre que James Harrison aurait laissée et dont le contenu fait l’objet de toutes les convoitises depuis 70 ans. Mais à mesure que Joanna lève le voile sur les mensonges qui entourent ce mystère, elle comprend qu’elle est devenue la cibles de forces cachées dans l’ombre, prêtes à tout pour protéger ce secret…

image9 bis

Mon avis: 

Encore un Lucinda Riley à mon actif – et encore une bonne pioche (mais le contraire serait étonnant :)).

Dans La lettre d’amour interdite, l’auteure nous présente cette fois une intrigue contemporaine qui tourne bien d’avantage autour du polar que ses autres romans.

Il faut savoir que le texte a été écrit au milieu des années 90, même s’il vient seulement d’être publié, et on le sent (tant dans la description de l’époque que dans la plume de l’auteure, moins mûre que dans ses livres plus récents). Contrairement à ce qu’elle a écrit par la suite, même s’il est question de secrets anciens, pas de mélange d’époques ici, tout le récit se déroule à la même période, et on suit l’enquête au fur et à mesure des découvertes des personnages. C’est donc un peu un ovni par rapport à ses autres romans (style un peu différent, moins mature; une seule ligne temporelle ; et on se rapproche nettement du thriller).

Malgré le titre un peu fleur bleue, La lettre d’amour interdite est donc d’avantage un roman policier / d’espionnage qu’autre chose. On va suivre plusieurs personnages. D’abord, Joanna, journaliste, qui, lors des funérailles d’un grand acteur, rencontre une vieille dame qui lui enverra par la suite une sorte de mission. Ensuite, son meilleur ami Simon, qui lui cache qu’il est agent secret. Et puis Marcus et Zoe, les petits-enfants de l’acteur décédé, dont Joanna va se rapprocher pour percer le mystère de la vieille dame.

Au début, tout parait assez simple et fluide, mais plus on avance, plus on est embourbé dans le mystère de cette fameuse affaire qui implique tout à la fois les médias, la famille royale britannique, les services secrets, une famille d’acteurs connus… bref, pas mal d’ingrédients qui en font une intrigue riche et dense. Par moments, j’étais un peu perdue, d’autant que l’auteure (à desseint, pour renforcer le côté « secret ») donne peu de noms propres et beaucoup de protagonistes sont désignés par leurs titres (duc, duchesse, etc).

J’ai bien aimé la fin, et aussi l’épilogue, qui n’existait probablement pas dans le manuscrit original et qui a dû être ajouté par l’auteure pour la publication. L’auteure nous montre avec ce roman qu’elle est capable de sortir un peu de sa zone de confort (même si beaucoup de ficelles restent les mêmes) et proposer autre chose à ses lecteurs. Il ne me reste que trois titres à découvrir d’elle (dont un qui n’est plus édité et que je vais avoir du mal à trouver..) 🙂

En résumé:

2 réflexions au sujet de « La lettre d’amour interdite – Lucinda Riley »

  1. J’ai apprécié La jeune fille sur la falaise l’été dernier : j’avoue que j’ai été agréablement surprise parce que je ne m’attendais pas à ça en commençant et j’ai passé un vrai bon moment. Du coup, L’ange de Marchmont Hall m’attend dans ma PAL pour l’hiver prochain et celui-ci me tente bien. 😉 Tu me donnes envie, avec ta chronique… Tu me rends curieuse. 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *