En quête de vengeance (L’assassin royal, tome 16) – Robin Hobb

Synopsis: 

FitzChevalerie et le Fou ont changé le cours de l’histoire. Puis leurs chemins se sont séparés. Le bâtard de sang royal s’est détourné de ses activités pour mener une existence paisible à Flétribois, quant à son fidèle compagnon, il n’en a plus entendu parler. Jusqu’à ce qu’il le retrouve, mutilé, au hasard d’une balade avec Abeille. Les graves problèmes de santé de son vieil ami et les intrigues à la cour font baisser la garde de Fitz alors que survient le pire : sa fille est enlevée. Le Fou, au crépuscule de sa vie, a laissé échapper des secrets qui pourraient bien conduire de pâles inconnus à user d’Abeille comme de leur prochaine arme. Mais une magie ancienne coule encore dans les veines de FitzChevalerie Loinvoyant et, bien que ses talents d’Assassin se soient amoindris avec le temps, ennemis comme amis vont apprendre qu’il reste toujours la vengeance à celui qui a tout perdu.

image9 bis

Mon avis: 

Pour le moment, le meilleur tome du cycle – et peut être même de la saga toute entière. Il m’a presque arraché des larmes!

Au début du roman, nous retrouvons Fitz à Castelcerf, où il est parti soigner le Fou, qu’il a grièvement blessé en pensant qu’il s’agissait d’un danger pour Abeille. Ce qu’il ignore, c’est que son domaine de Flétribois, où il a laissé Evite et Lant veiller sur Abeille en son absence, a été attaqué, et Evite et Abeille enlevées…

Le démarrage du roman est éprouvant pour les nerfs, car le lecteur sait ce qui s’est passé à Flétribois, mais pas Fitz; on a envie qu’il accoure au secours de sa fille, qu’il poursuive les ravisseurs, mais il veille essentiellement sur la santé du Fou, dans l’ignorance du reste. C’est un passage très frustrant!

Le roman est excellent car le rythme s’est accéléré, tout s’enchaine, on retrouve tous nos personnages à Castelcerf et parvenons tout de même à suivre Abeille via l’intelligence de la double narration qu’a intégrée l’auteure à ce troisième cycle. Et surtout, il se passe un évènement important pour Fitz, qu’on n’espérait plus voir arriver mais qu’on attendait plus ou moins depuis le tout début de la saga; c’est ce passage-là que j’ai trouvé très beau et émouvant. Je me suis sentie à ce moment pleine d’amour pour cette série et ces personnages, que j’ai l’impression de connaitre « pour de vrai » après tant de tomes.

C’est un vrai coup de coeur pour moi que ce tome 16, et bien entendu… j’ai enchaîné directement avec la suite 🙂

En résumé:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *