Les enfants de l’esprit (Le cycle d’Ender, tome 4) – Orson Scott Card

Synopsis: 

Les Pequeninos, la reine et les humains de Lusitania sont menacés par l’arrivée de la flotte stellaire qui compte utiliser le  » Petit Docteur « , un désintégrateur moléculaire, pour préserver la race humaine du terrible virus de la Descolada. Seule Jane, l’intelligence artificielle alliée d’Ender, est capable de les sauver, mais son action est menacée par le congrès stellaire. Quant à Ender lui-même, il doit maintenir toute son attention pour que les enfants nés de son esprit – Peter et Val – puissent mener à bien leurs quêtes respectives : la recherche d’un puissant leader d’opinion susceptible d’influer sur la décision du congrès, et l’exploration de planètes colonisables pour préparer l’exode…

image9 bis

Mon avis: 

Ce tome final d’Ender (si on retire le tome 5 qui en fait, chronologiquement, se déroule entre le premier et le deuxième) m’a un peu moins plu que le précédent. 

J’étais contente de retrouver le personnage de Qing Jao par le biais des extrais de son livre, à chaque début de chapitre. Elle m’a beaucoup marquée dans Xénocide et j’accroche moins avec sa « remplaçante » Si Wang Mu qui accompagne Peter.

Dans Les enfants de l’esprit, on va suivre essentiellement deux binômes: Peter et Si Wang Mu d’un côté, et Miro et Val (la jeune) de l’autre. Ender a un rôle nettement moins important et même si je comprends pourquoi, j’ai trouvé dommage qu’il soit autant en retrait dans le dernier tome de la saga qui porte son nom. Les enjeux restent sensiblement les mêmes que dans le tome précédent (en gros, sauver Lusitania d’un nouveau xénocide), avec d’autres en plus: sauver Peter, Val et Jane.

La fin heureuse m’a paru un peu en décalage avec le reste de la série, qui est très réfléchie: la conclusion de chaque binôme m’apparaît comme un peu trop précipitée et pas très crédible. Bon, l’auteur est mormon, je ne sais pas si ça joue.. en tout cas, son style est resté d’excellente facture tout le long, et même si j’ai un peu moins accroché avec ce tome, ça reste une excellente saga SF incontournable pour les amateurs du genre 🙂

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *