Le cas Noah Zimmerman – Sharon Guskin

Synopsis: 

Connaissez-vous vraiment votre enfant ?

Janie est une célibataire endurcie, alors rien de surprenant à ce qu’elle décide de garder le bébé conçu avec un parfait inconnu sur une plage en vacances. Mais quatre ans plus tard, élever seule le petit Noah ne s’avère pas être une mince affaire : cauchemars à répétition et troublantes références à des scènes de violence perturbent terriblement le garçonnet. Quand Janie le couche le soir, il réclame sa vraie maman et demande à rentrer chez lui… Aucun médecin n’est capable de diagnostiquer ce mal, alors quand Janie découvre l’existence d’un certain Dr Anderson, psychiatre ayant fait de nombreuses recherches sur la réincarnation, elle tente sa chance auprès de lui. Elle ignore cependant qu’Anderson est atteint d’aphasie (un trouble du langage assez rare) et qu’il est sur la sellette. Pour le docteur, le cas Noah Zimmerman pourrait renverser la tendance et lui permettre de briller enfin aux yeux de tous. Encore faut-il découvrir si Noah est véritablement habité par l’esprit d’un autre…

image9 bis

Mon avis: 

Ce livre me faisait de l’oeil depuis un bon moment et j’ai enfin sauté le pas 🙂

Et ça parle de quoi? C’est un peu difficile de le catégoriser, ce roman: on le trouve dans les polars mais ca pourrait aussi être rangé dans le contemporain et dans le fantastique. Le cas Noah Zimmerman, c’est l’histoire d’une maman qui élève seule son fils de 4 ans, Noah. Et Noah, il est un peu spécial: il refuse de se laver, il demande sa vraie maman… aprés d’innombrables entretiens médicaux, sa maman tombe par hasard sur un psychiatre qui étudie les réincarnations et les vies antérieures. Il devient vite évident que c’est ça, le souci de Noah: dans une autre vie, il s’appelait Tommy…

L’auteure, dont c’est le premier roman, alterne entre différents points de vue: la maman de Noah, le psychiatre, la maman de Tommy, et certains chapitres qui sont des insertions d’autres livres – des cas « rééls » de réincarnation.

Je suis assez circonspecte sur le livre, en fait: je trouve le sujet fascinant, et donc le livre a forcément un côté qui m’a interpellée et qui m’a parlé. Mais sur la forme, je ne suis pas hyper convaincue: je n’ai pas accroché aux personnages et je ne voyais absolument pas l’intérêt de la maladie du psychiatre dans l’intrigue. Du coup, c’est une lecture mitigée. En fait, les passages que j’ai trouvé les plus intéressants sont les rapports de cas sur ce qui serait de vraies réincarnations, et qui ne sont pas le fait de l’auteure.. dommage. Finalement, ce sont le sujet et le fond qui m’ont plu, mais pas la forme.

En résumé: 

2 réflexions au sujet de « Le cas Noah Zimmerman – Sharon Guskin »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *