Carnet de bord TDM – le Japon #2: Hiroshima et Miyajima 📷

Jour 75 – Lundi 28 janvier 2019 – Hiroshima

Nous nous sommes levés très tôt le matin pour prendre un bus de Kyoto jusque Hiroshima, où nous sommes arrivés à 13h50. Nous sommes rapidement allés déposer nos affaires à l’hôtel – vu le prix, une quarantaine d’euros, je pensais que ce serait un capsule hôtel, mais nous avions bel et bien une chambre double avec salle de bain privative et mini-baignoire pour ce prix… joie 🙂

Vue sur Hiroshima depuis notre chambre d’hôtel

Nous avons déjeuné rapidement au konbini du coin (nous n’avions pas pu manger dans le bus) puis nous avons marché directement jusqu’au mémorial de la bombe, que je voulais absolument visiter. Seb avait déjà fait la visite il y a douze ans et en avait gardé un souvenir très marquant, il n’avait pas forcément envie de la refaire et comptait m’attendre à l’extérieur. Malheureusement (et nous l’avions su quelques jours avant, ce n’était pas une surprise), le bâtiment principal du mémorial est fermé depuis 2016 jusqu’au printemps 2019. A quelques semaines/mois près, nous aurions pu le visiter, mais c’était encore en travaux le jour où nous y sommes allés 🙁

Il restait donc un petit bâtiment ouvert, avec une mini expo gratuite en bas (très émouvante mais on a vraiment vite fait le tour) et une partie payante à 200 yens (1,60€) qui était intéressante mais vraiment, j’aurais voulu pouvoir visiter le bâtiment principal 🙁 mauvais timing…

Nous sommes ressortis assez vite du coup, et avons déambulé dans le parc autour du mémorial; il nous amène devant le fameux dôme qu’on voit sur toutes les images de la ville, le « A-bomb Dome », un des seuls bâtiments qui est resté debout après l’explosion de la bombe – et qui correspond justement à l’endroit au dessus duquel la bombe a explosé. C’était très émouvant de le voir.

N’ayant pas vraiment eu toutes les infos que je voulais au mémorial, le soir, j’ai cherché des documentaires sur youtube sur Hiroshima. En voilà que j’ai regardé, pour ceux que ça intéresse:

Jour 76 – Mardi 29 janvier 2019 – Miyajima

Miyajima est une ville de la banlieue proche d’Hiroshima, nous y sommes allés en métro. Après le Temple d’or et Fushimi Inari de Kyoto, Miyajima était mon troisième (et dernier) must-see au Japon, et j’ai adoré l’endroit 🙂

Une fois qu’on arrive à Miyajima-guchi (la station de métro), il faut sortir et marcher 2mn pour aller prendre le ferry, puisque Miyajima est une île juste en face (il n’y a que 8mn de ferry). Ensuite, une fois sur l’île, on trouve des daims partout, en liberté dans la ville! (décidément ces japonais… ;D)

Le truc à voir à Miyajima, c’est cet immense torii rouge planté sur l’eau, qui s’appelle itsukushima shrine. Pour la petite histoire, les torii sont des portails Shinto séparant le monde profane du monde sacré. La couleur vermillon éloigne les mauvais esprits. Construit pour la première fois en 1168, le torii de Miyajima est en réalité la huitième version, réalisée en 1875.

Nous sommes arrivés à marée basse et à 11h, donc il n’y avait pas beaucoup d’eau et nous n’avons assisté ni au lever ni au coucher du soleil… mais c’était splendide tout de même!

Nous avons profité des deux heures restantes à nous promener un peu autour de la plage, dont les alentours sont très jolis aussi 🙂

Nous avons repris un ferry en début d’après-midi et sommes repartis chercher nos affaires à l’hôtel. Nous avons ensuite marché jusqu’à la gare, où nous avions un bus prévu le soir pour Tokyo. Nous avons attendu un moment au Starbucks, où j’ai pu trier les présentes photos 🙂

image9 bis

A nouveau, si quelqu’un est déjà allé au Japon, je serais curieuse d’avoir ses impressions 🙂

sinon, est-ce que c’est un pays qui vous attire?

7 réflexions au sujet de « Carnet de bord TDM – le Japon #2: Hiroshima et Miyajima 📷 »

  1. Wow magnifique, ce tori! J’ignorais que cela séparaity notre monde e celui des esprits. Comme quoi, on apprend des choses tous les jours!
    Et c’est sympa de voir ta tête – même cachée derrière un carnet 😉
    Le Japon m’attire beaucoup, je pense que lorsque nos enfants seront plus grands, on les y emmènera faire un tour.

  2. Coucou,
    Le premier reportage est vraiment très émouvant et je comprends ce que vous avez ressenti en étant là-bas. Je crois que dans une telle situation, il n’y a pas de bons ou de méchants, simplement la guerre avec ses horreurs et maintenant il ne faut pas oublier, ni eux, ni les autres de l’autre côté de l’Atlantique et je remercie je ne pas quoi ou qui de ne pas vivre cela et j’espère que jamais je ne le connaitrais.
    Heureusement qu’il y a Miyajima pour passer à autre chose, lieu calme et reposant, retrouver un peu de sérénité.
    A bientôt.

    • oui, c’est d’ailleurs étonnant ce contraste entre Hiroshima et Miyajima qui sont des villes très proches l’une de l’autre et dans lesquelles l’ambiance est très différente!

  3. Ping : Carnet de bord TDM – Le Japon #3: Tokyo | Les chroniques de Totoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *