Tour du monde: Séoul en Corée du Sud (carnet de bord + bilan)

Moi qui ai toujours envie d’aller partout, je dois bien l’avouer, la Corée du Sud est un pays qui ne figurait pourtant pas sur ma liste. C’est Seb qui voulait absolument y aller, et nous avons donc décidé de passer 3 jours à Séoul, histoire d’avoir un petit aperçu de la vie en Corée. Bizarrement, la Corée du Nord m’intéresserait beaucoup plus, pour voir ce qu’est vraiment la vie au sein d’une dictature (un peu bizarre, je sais – et de toute façon je pense que je n’irai jamais).

Au final, ces quelques jours à Séoul nous auront permis de faire une transition entre les pays moins développés d’Asie, où nous étions auparavant, avec les plus riches. Ca nous aura aussi fait passer de l’été à l’hiver sans transition, puisqu’entre les Philippines et Séoul, on a perdu 35°C en l’espace de quelques heures – le choc a été rude! Ce petit intermède coréen aura donc été vraiment marqué pour nous par le froid et ne m’aura pas spécialement donné envie de venir découvrir le reste du pays, alors que Seb, lui, a justement bien envie d’y revenir.

La partie « bilan » de cet article va être plus courte que d’habitude – 3 jours sur place ne nous ont pas permis de nous faire une idée très précise du pays ^^’

image9 bis

Jour 66 – Samedi 19 janvier – Séoul

Notre arrivée à Séoul s’est faite dans le froid. L’essentiel de notre voyage se faisant dans des pays chauds, nous avions volontairement choisi de ne pas emmener de vêtements d’hiver avec nous pour ne pas nous encombrer pour rien, mais nous savions que nous allions devoir en acheter sur place – à Séoul, donc.

La première étape a été de trouver l’hôtel. Nous avons eu du mal à trouver le métro à l’aéroport (mais ensuite, la découverte: sur la ligne que nous avons prise, les sièges réservés aux femmes enceintes sont indiqués par des peluches! Trop mimi. En France, ca ne tiendrait pas 2h…).

Nous sommes arrivés à l’hôtel en milieu de matinée, beaucoup trop tôt pour le check-in. Nous leur avons laissé nos gros sacs et nous sommes partis nous promener aux alentours – nous avions repéré plusieurs spots à voir autour de l’hôtel, mais il fallait surtout commencer par retirer de l’argent. Nous nous sommes arrêtés au premier ATM (distributeur automatique) que nous avons trouvé… et ma carte a été avalée! La banque attenante était fermée et que nous étions seuls sans personne autour pour nous aider… nous avons appuyé sur tous les boutons au hasard (ne comprenant rien à ce qui était écrit..) et commencions vraiment à stresser quand un monsieur en uniforme ressemblant à un policier est arrivé et a commencé à trifouiller dans la machine. Je pense que j’avais appuyé sur un bouton d’urgence sans le savoir. Il est passé derrière, on l’a entendu faire des manips, et au bout de quelques minutes, il m’a rendu ma carte – mais je n’avais toujours pas de sous.

Le distributeur de droite = celui qui a avalé ma carte

Nous avons fini par comprendre que la machine ne prenait pas les cartes étrangères (dans ce cas, un message d’erreur plutôt qu’avaler la carte vaudrait mieux..). Nous avons donc essayé de retirer à tous les distributeurs que nous voyions: entre ceux qui ne prenaient que les cartes coréennes, ceux pour qui je n’avais pas assez de fonds sur mon compte (plusieurs m’ont affiché ça, je me suis vraiment demandé si mon compte n’avait pas été piraté! Après vérification: pas du tout, tout allait bien…) et ceux pour qui l’autorisation de retrait était refusée, franchement, retirer des sous en Corée a été compliqué. Finalement, après moult essais des deux côtés, Seb a réussi mais pas moi…

Tentatives ratées de retrait =/

Revenons à notre promenade:  le premier arrêt a été Insadong – c’était un pâté de maisons / restaurants où, malheureusement, tout était fermé quand nous sommes passés 😕 (nous n’avons pas trop compris car c’était un samedi…)

Ensuite, nous avons remonté une rue commerçante jusque insa-dong ssamjigil, une sorte de galerie de petits vendeurs locaux, puis nous avons poussé jusque Gyeonji-dong. (A ce moment-là, mon téléphone m’a lâchée..). Je n’ai pas fait énormément de photos car mon appareil était dans mon sac et il faisait tellement froid que j’économisais tous mes mouvements 😅

Nous avons mangé dans un petit resto traditionnel dans une ruelle – premier essai de cuisine coréenne: le bibimbap! C’était bon 🙂

Nous sommes ensuite retournés à l’hôtel pour faire le check-in et y avons passé la fin de la journée – de mon côté j’étais enrhumée depuis le trajet de la mort 2 jours plus tôt aux Philippines, et les -30 degrés ne m’ont pas aidée 😅 nous sommes juste allés acheter de quoi grignoter dans la chambre le soir.

Jour 67 – Dimanche 20 janvier – Séoul

L’étape incontournable du jour était l’achat de vêtements d’hiver. J’avais repéré un marché aux puces sur le net, nous avons donc pris le métro jusque là-bas (nous ne voulions pas trouer notre budget pour des manteaux..) et, après avoir tourné dedans un bon moment, nous avons finalement trouvé 2 manteaux pour 15€… imbattable 🙂

A la sortie du marché aux puces, nos deux manteaux à 15€ 🙂

Nous avons voulu déjeuner sur place  mais la partie « restauration » du marché n’est absolument pas pensée pour les étrangers et nous n’avons juste rien compris aux panneaux, tous en coréen.. du coup, nous sommes sortis et avons remonté la rivière (où étaient encore installés plein de vendeurs: braderie? Continuité du marché aux puces? Nous n’avons pas su..). Nous avons trouvé un restaurant où nous avons mangé avant de repartir vers Dongdaemun Design Plaza – nous avons dégotté des gants et des bonnets en chemin.

Malgré nos nouveaux vêtements, nous avons eu de plus en plus froid – je suis sûre que les températures ont baissé dans l’après-midi – et nous avons vraiment eu du mal à nous motiver à continuer la promenade. L’idée était juste d’avoir un point de vue sympa sur la Tour de Séoul, puis de repartir à l’hôtel. Nous avons donc avancé dans le parc dans lequel semblait se trouver la tour… avant de comprendre qu’elle était cachée derrière une colline qu’il a fallu escalader.. entre le rhume, la fatigue et le froid polaire qu’il faisait, la balade nous a laissé un souvenir doux-amer: la tour est hyper décevante – mais la vue sur Séoul d’en haut est tout de même sympa!

Nous sommes repartis nous réchauffer à l’hôtel et prendre avec nous les documents à imprimer dont nous avions besoin pour faire les demandes de visas chinois au Japon (je reviendrai là-dessus plus tard). Il nous a fallu une bonne dose de motivation pour ressortir – 3 stops ce soir-là: l’impression des documents « visa chinois » d’abord, puis un bar à chats repéré la veille vers Insadong (j’adore les chats et j’adore ce concept de bar à chats – la nôtre me manque et les chats du café étaient tous overcute, notamment plusieurs munchkins, race de chats aux pattes courtes que j’ai découverte et dont je suis tombée raide ♥️ voir la vidéo d’exemple ^^) et un restaurant pour finir la journée au chaud. Encore une fois, mon téléphone m’a lâchée ce jour-là 🙁

Jour 68 – Lundi 21 janvier – Séoul

L’idée ce jour-là était d’aller visiter les temples de Séoul. Malheureusement, beaucoup sont fermés le lundi… nous nous sommes donc contentés de deux d’entre eux!

Le premier, Jongmyo Shrine, n’est visitable qu’avec un guide et à certains horaires. Nous avons été à la visite de midi, il faisait encore très froid et il s’est même mis à neiger pendant la visite, j’en garde donc surtout un souvenir frigorifié…

Vue sur la tour de Séoul depuis le Jongmyo Shrine

Nous sommes repartis à l’hôtel (pas très loin) où nous avons réservé le premier hôtel et le premier bus japonais avant d’attaquer la seconde visite, le Gyeongbokgung palace. Cet endroit-là peut se visiter gratuitement si vous vous présentez en costume traditionnel – c’est assez fun car il y a beaucoup de boutiques de location autour, mais finalement, la location revient plus cher que le prix d’entrée. Nous l’aurions bien fait (pour le fun justement) malgré tout, mais il faisait vraiment trop froid 😕. Beaucoup n’avaient visiblement pas ce souci et en fait, le palace ressemble à un studio photo géant où on voit un peu partout des gens en tenue traditionnelle prendre la pose 😊

 

Une fois sortis du palace, nous avons remonté une grande avenue à pied jusqu’au City Hall (très beau).

Ensuite, nous nous sommes rendus en métro à Hongdae, un quartier commerçant branché. Nous avons flâné un peu et avons resté une autre spécialité coréenne pour notre dernière soirée à Séoul: le barbecue coréen.

Nous sommes ensuite repartis à l’hôtel, que nous avons quitté tôt le lendemain pour aller prendre notre vol vers Tokyo. Encore une fois, mon téléphone a lâché, j’ai vraiment eu peur qu’il ne rende l’âme (pas trop le budget pour racheter un smartphone pendant le voyage…) mais en fait, après recherche, les iPhones ne supportent pas le froid et se déchargent excessivement vite dès que les températures sont trop basses – clairement, c’était ça le souci ! (ouf !).

  • Nombre de jour de voyage: 3
  • Nombre d’hébergements différents: un seul (33,40€/nuit en centre-ville – chambre double avec sdb privée)
  • Nombre total de photos: 277
  • Nombre de moyens de transport utilisés: un seul (métro)
  • Dépenses totales: 290,59€ pour deux

• Les coréens aiment les chats •

En dehors du simple bar à chats, on a eu l’impression que c’était un peu un animal totem en Corée. Nous avons vu énormément de produits estampillés chats, dans plein de boutiques différentes.

• Très peu de McDo •

Nous ne les cherchons pas spécialement, mais nous avons été frappés par le « manque » de Mc Do qu’on trouve habituellement un peu partout dans les grandes villes.

Peu de monde dans les rues et beaucoup de boutiques fermées •

Ca a été notre grande interrogation du séjour: pour une grande capitale, nous avons trouvé la ville étonnamment vide. Et même en dehors du peu de monde à proprement parler, énormément d’endroits (boutiques, restaurants…) étaient fermés, nous n’avons pas compris si c’était à cause de vacances, d’un événement particulier ou si c’était toujours comme ça.

• Métro fort occidentalisé •

Nous n’étions pas perdus: ça ressemblait beaucoup au métro parisien 🙂

Par contre, on y trouve un élément que nous n’avons clairement pas en France, les distributeurs à utiliser en cas d’incendie… ou en cas d’attaque de la Corée du Nord! • Les coréens ne parlent pas bien anglais •

De manière générale, les gens ne parlent pas beaucoup anglais, mais il y a aussi très peu de choses traduites ne serait-ce qu’en anglais pour les touristes (je pense par exemple aux menus dans les restaurants). Pas toujours évident pour nous du coup…

• L’eau et les ramequins gratuits au restaurant •

Au restaurant il y a toujours des verres et un pichet d’eau posé d’office sur la table ainsi que des petits ramequins gratuits – 4 en général. Dommage pour moi, je n’ai pas du tout aimé ce qu’ils y servaient, mais j’aime bien le concept 🙂 un peu comme le pain en France!

On trouve des supérettes ouvertes H24 ou presque (type 7-11) un peu partout •

C’est quelque chose qu’on trouve dans énormément de pays mais pas en France et franchement ça manque chez nous, c’est très pratique! (je m’étais fait la réflexion déjà pendant mon année en Ecosse…).

• Les équipements de sport un peu partout en extérieur •

Nous n’avons pas vu grand monde les utiliser vu le froid polaire qui régnait pendant notre séjour, mais nous avons remarqué des machines de musculation implantées en extérieur en accès libre un peu partout, ça nous a interpellés ^^

C’est mal vu de se moucher en public 

Un peu gênant quand il fait super froid et qu’on a le nez qui coule… et là où personnellement j’ai du mal, c’est qu’à côté de ça, les gens rotent ou crachent sans souci !

• La Tour de Séoul •

La vue qu’on y a sur la ville est top, mais la longue promenade à pied pour y monter dans un froid polaire nous a achevés (c’est un peu de notre faute aussi, on s’était mal renseignés sur comment y aller) et une fois arrivés en haut, on a juste été hyper déçus par la tour en elle-même, très petite et pas très jolie. On pensait que la colline nous cachait la vue de sa base mais en fait non ^^’

• La difficulté pour retirer de l’argent • 

Est-ce juste nous qui n’avons pas eu de chance, ou est-ce comme ça pour tous les étrangers? mystère. En tout cas, on ne pensait pas que ça nous poserait un tel souci dans un pays aussi développé.

• Le froid •

La différence de température a pas mal impacté notre ressenti général, c’est évident. Nous étions pourtant préparés psychologiquement, mais physiquement, c’était dur. A refaire, nous ne retournerions pas à Séoul en janvier ^^

• Les temples fermés le lundi •

Encore une fois, c’est un peu de notre faute, nous aurions dû mieux nous renseigner et adapter notre programme en fonction. Mais fermer les 3 quarts des endroits touristiques le même jour, on a tout de même pas trop compris 🙁

• Le pommeau de douche de l’hôtel •

(futur investissement..? ^^’) – clairement, là, ce sont les 2 mois de douches sommaires qui ont parlé: en Corée, on a retrouvé un certain confort qui nous a fait du bien! (par contre, encore une fois le pommeau en question n’était pas séparé des WC ni du lavabo, je n’ai toujours pas compris comment on est censé faire pour ne pas inonder la sdb à chaque douche…).

• Trouver 2 manteaux pour 15€ et des super bonnets à ponpons partout •

On espérait ne pas payer trop cher nos vêtements d’hiver – pari réussi, même en investissant dans des manteaux, gants et bonnets qui étaient des dépenses « extras » par rapport à un budget quotidien, nous n’avons pas dépassé le budget que nous nous étions fixé 🙂 il y avait énormément de bonnets à ponpons partout, j’étais en transe, je voulais tous les acheter (j’adore les bonnets à ponpons, ne me demandez pas pourquoi…).

• La mode / les fringues 

De manière plus générale, j’ai bien aimé ce qu’on a vu de la mode coréenne et de la facilité pour trouver des vêtements. En France, les fringues, ce n’est pas mon truc; je ne suis pas du tout branchée shopping (à part pour acheter des livres), passer du temps à chercher des vêtements me gave plus qu’autre chose et je ne m’en occupe que deux ou trois fois dans l’année. Mais là, je voyais un peu partout des vêtements qui me faisaient envie, les coréens plantent des magasins de vêtements dans les stations de métro, bref, clairement, j’étais tentée (dommage pour moi, nous ne pouvons absolument pas refaire notre garde robe pendant le voyage haha)

• Le bar à chats 🙂 •

Depuis que je connais l’existence de ce concept, je trouve ça génial. Je pensais devoir attendre d’arriver au Japon pour en trouver, mais ça m’a fait du bien d’en trouver un à Séoul, ça nous a réchauffés agréablement et j’ai eu ma dose de chats pour un moment, en plus d’avoir découvert les munchkins – c’est bien simple, depuis ce jour-là, je bassine Seb en lui disant que si on adopte un deuxième chat en rentrant en France, ce sera un munchkin ou rien. 😀

(Calculé selon le taux de change en vigueur actuellement, pour 3 jours de voyage.)

Notre budget prévisionnel tablait sur un coût de la vie égal à 48 euros par jour et par personne. Nous étions donc partis sur 48 euros x 3 jours x 2 personnes = 288€ pour deux.

Nous avons finalement atteint un budget total de 286,6€ pour deux, soit 143,3€ par personne. En vrai, le budget « quotidien » est moindre, car nous avons compté nos achats hivernaux (manteaux, bonnets, gants) alors que ça aurait pu (dû?) être compté dans le budget « préparatifs avant de partir ». Je les ai comptés dans les « extras » qui, du coup, sont bien plus importants que d’habitude (moins de 5% en général). Et l’hôtel seul nous a coûté 100€ pour les 3 nuits.

image9 bis

Quelqu’un est déjà allé en Corée? des impressions?

c’est un pays qui vous tente?

4 réflexions au sujet de « Tour du monde: Séoul en Corée du Sud (carnet de bord + bilan) »

  1. Bonjour le stress pour retirer des sous ! Et le changement de température, c’est fou mais les photos sont tout de même sympa avec cette ambiance un peu plus froide. C’est trop chou les bars à chats, il y en a un pas loin de chez moi, j’adore.

    • Je t’avoue que je pense que j’aurais pris beaucoup plus de photos s’il n’avait pas fait aussi froid déjà j’économisais mes mouvements et j’avais même peur que l’appareil photo ne souffre des températures donc je n’ai pas tenté le diable

      Ouii j’adore le concept des bars à chats!

  2. Coucou,
    Alors tu m’as dit que tu n’y restais pas longtemps, en effet, mais ça donne tout de même une idée.
    Les robes traditionnelles au Gyeongbokgung palace sont étonnantes, très loin de ce que j’aurai pu imaginé. Un peu du genre Sisi impératrice avec des motifs asiatiques. Je m’attendais plus à tes tenues de geisha.
    J’espère que vous uarez un peu moins froid au Japon ou du moins plus préparé maintenant que le choc climatique est encaissé.
    A très vite.

    • il faisait effectivement un peu moins froid au Japon On vient présentement d’arriver en Chine à Pékin et à nouveau les températures sont négatives ^^’
      moi aussi j’étais assez saisie par les tenues traditionnelles coréennes, je ne m’attendais pas à ça non plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *