La brève histoire de ma vie – Stephen Hawking

Synopsis: 

Pour la première fois, une légende de la science, l’astrophysicien Stephen Hawking, se confie et raconte l’extraordinaire aventure de sa vie. La portée de son oeuvre scientifique est connue, grâce au succès planétaire d’Une brève histoire du temps. En revanche, l’itinéraire de cet esprit unique reste encore mystérieux, occulté par la maladie neuro-dégénérative qui meurtrit son corps depuis 50 ans. L’éducation qu’il reçut favorisa-t-elle l’éclosion de son génie ? Quelle fut sa formation intellectuelle dans l’Angleterre d’après-guerre, d’Oxford à Cambridge où il occupa longtemps la chaire de mathématiques ? Où a-t-il puisé la force de mener une recherche d’excellence, d’aimer deux femmes avec passion et d’élever ses trois enfants alors que la maladie continuait de frapper inexorablement ? Teinté d’une pudeur sensible et d’un humour corrosif, ce livre constitue avant tout un message d’espoir, une leçon de vie d’une grande puissance émotionnelle. S’il fascinera ceux que l’origine de l’Univers, les trous noirs ou les voyages dans le temps passionnent, il touchera tous les lecteurs désireux de faire un bout de chemin avec un être d’exception.

image9 bis

Mon avis: 

Comme d’habitude quand je lis des témoignages, impossible pour moi de noter l’ouvrage. Je suis profondément touchée par l’histoire de cet homme depuis des années, j’avais été voir le biopic consacré à sa vie sorti en 2015 avec une amie (cf trailer ci-dessous), mais je n’avais jamais pris le temps de découvrir le moindre de ses livres – c’est désormais chose faite après cette courte autobiographie, qui m’a donné envie de lire son livre le plus célèbre, Une brève histoire du temps.

Stephen Hawking, pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est un astrophysicien anglais qui est mort début 2018, et qui était connu autant pour ses travaux et ses livres de vulgarisation scientifique que pour sa pathologie hyper invalidante (la maladie de Charcot) dont il souffrait depuis une cinquantaine d’années. Dans ce texte, il nous raconte donc sa vie, de son enfance jusqu’à un rapide bilan (c’est d’ailleurs touchant de lire ça en sachant qu’il a encore vécu plusieurs années après l’avoir écrit). Le texte est parcellé de photos personnelles retraçant son parcours.

Je trouve son récit très touchant, non seulement en raison de la force de caractère dont il a fait preuve tout au long de sa vie malgré sa maladie (je ne suis pas sûre que j’en aurais été capable), par la profondeur de ses travaux et des questions qui l’habitaient (qui, personnellement, ne me parlent pas du tout, mais je l’admire d’autant plus.. Ca m’a beaucoup fait penser aussi à Einstein, qui travaillait sur le même genre de problématiques à quelques décennies d’écart, et sur qui une série géniale est sortie l’an dernier.. je vous mets la bande annonce aussi plus bas pour ceux que ça intéresse), et surtout en fait par la modestie qui transparaît dans le livre. A le lire, on le croirait quelconque, comme si n’importe qui aurait pu avoir un impact scientifique comme le sien, comme s’il avait tout simplement eu la chance de se trouver au bon endroit au bon moment, sans jamais vraiment reconnaître ses propres mérites.

Plus qu’un livre à lire, c’est un homme à découvrir 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *