L’heure indigo – Kristin Harmel

Synopsis: 

A Cape Cod, Hope s’affaire derrière les fourneaux de la pâtisserie qu’elle a hérité de sa grand-mère, mais entre la rébellion de sa fille, son récent divorce et ses soucis financiers, elle frôle parfois le burn out. Aussi, quand sa grand-mère lui demande d’aller en France retrouver sa famille disparue pendant la guerre, Hope part en quête de ce passé dont elle ignore tout…

image9 bis

Mon avis: 

Une chouette lecture contemporaine 🙂 Je voulais mettre la main dessus depuis sa sortie en 2014 (j’attends désespérément qu’il sorte en poche…). Finalement, je l’ai lu en numérique et si ça n’a pas été le coup de coeur auquel je m’attendais, je suis quand même contente de ma lecture 🙂

L’heure indigo, c’est l’histoire de Hope, 36 ans, mère d’une pré-ado de 11 ans (Annie) et récemment divorcée. Elle gère la pâtisserie familiale après le décès de sa mère, et sa grand-mère est dans une maison de retraite, atteinte d’un Alzheimer. Lors d’une rare journée de lucidité, la grand-mère, Rose, lui confie une liste de noms en lui demandant d’aller à Paris, pour qu’elle en apprenne plus sur le passé familial. Hope va se débattre entre cette « enquête », sa relation conflictuelle avec sa fille et le fait d’essayer de sortir sa pâtisserie d’une mauvaise passe financière.

La plume de l’auteure est très agréable, l’ensemble se lit facilement et on s’attache à Hope, à laquelle on peut facilement s’identifier. J’ai trouvé au roman un côté très feel-good et efficace, on passe vraiment un bon moment. Ce qui m’empêche d’en faire un coup de coeur, c’est le côté un peu trop « facile » de l’enquête familiale: il n’y a jamais aucune difficulté, Hope rencontre toujours les bonnes personnes qui lui donnent les bonnes infos, et ça ne me paraît absolument pas crédible. Dommage, j’aurais juste aimé qu’elle rencontre un peu plus d’obstacles sur sa route. Ses œillères vis à vis du personnage de Gavin sont également un poil agaçantes, mais c’est un détail :).

En dehors de ces deux points, je garderai un bon souvenir du roman. Je pensais qu’il y aurait deux époques qui se chevaucheraient mais en fait non, on reste vraiment avec Hope tout le long, des évènements de la vie de Rose sont racontés comme des souvenirs mais absolument pas comme des flash-backs, c’est bien un contemporain pur. C’est touchant, lumineux, plein d’émotions, bref, à lire pour les amateurs du genre 🙂

En résumé: 

2 réflexions au sujet de « L’heure indigo – Kristin Harmel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *