Le Signal – Maxime Chattam

Synopsis: 

La famille Spencer emménage dans la petite ville perdue de Mahingan Falls. Pourtant les nouveaux venus n’y trouvent pas la tranquillité espérée : suicides mystérieux, disparitions de jeunes filles et autres accidents peu naturels s’enchaînent, semant l’angoisse chez les enfants Spencer. Ethan Cobb se doit d’enquêter.

image9 bis

Mon avis: 

Il y avait vraiment longtemps que je n’avais pas lu de Maxime Chattam – c’est un auteur à propos duquel j’ai toujours été assez perplexe car j’aime ses histoires, mais pas sa plume, que j’ai toujours trouvée immature. Le Signal m’a pourtant fait de l’œil – j’aime les récits d’épouvante et les gros bouquins, il cochait les cases, je n’ai pas attendu très longtemps pour le lire ^^.

Et finalement, je suis assez contente de ma lecture. On n’échappe pas à certains poncifs / clichés du genre, ni à de grosses références bien visibles (Stephen King clairement en tête – il y a du Dôme et du Ca dans Le Signal), ça manque clairement d’un peu d’originalité dans le traitement, mais Chattam a pourtant réussi à nous servir un roman efficace et prenant.

Le signal, c’est l’histoire d’une famille new-yorkaise qui a tout quitté pour venir s’installer dans une petite ville côtière à proximité de Salem, dans une maison qui a été retapée par l’ancien propriétaire. Bien entendu, il va se passer des choses dans la maison, mais pas seulement – la ville toute entière va être sujette à des phénomènes terrifiants… Nous suivons donc pas mal de personnages, à la fois les membres de la famille, puis les chapitres rattachés aux « victimes » de la ville, et les deux flics principaux.

L’histoire prend son temps pour s’installer, la tension monte en puissance au fur et à mesure. Les personnages sont assez lisses (mais pas besoin d’en faire des alcooliques traumatisés pour les rendre attachants, donc ce n’était pas gênant.) Le récit dégage plus une ambiance pesante et angoissante que de réels moments de terreur, mais c’était très bien comme ça. Certains éléments suivis pendant le roman n’ont finalement aucun impact (par exemple, la relation ambigue entre les deux flics). J’ai été agréablement surprise par l’évolution du style de l’auteur, que j’ai trouvé plus mature que d’habitude, même s’il y a encore une marge d’amélioration pour moi.

Vous l’aurez compris, une bonne lecture pour moi 🙂

En résumé: 

4 réflexions au sujet de « Le Signal – Maxime Chattam »

  1. Pas mon préféré de Chattam (je suis pas une fana de livres d’horreur et j’ai jamais trop accroché à Stephen King), mais j’ai bien apprécié quand même cette lecture 🙂 !
    (Surtout que lorsque j’ai lu le premier tiers, c’était la nuit et y avait des bruits bizarres dans le couloir…. Qui a dit « trouillarde » ?!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *