L’écume de l’aube – Roger Leloup

Synopsis: 

Le Japon, terre de séismes et de cataclysmes, flotte sur une mer facilement irritable, à deux pas d’une fosse volcanique profonde où s’inscrit son avenir inconnu… C’est là, sur l’île du Songe, que Yoko Tsuno vit une enfance à la fois sereine et mouvementée, avant de connaître à l’adolescence, sa première aventure. Une aventure passionnante, qui la mènera jusqu’à Hong Kong, à la recherche d’une perle fabuleuse, l’Ecume de l’Aube. Une atmosphère inoubliable, des personnages fascinants et attachants, tel le patriarche Onoué Tsuno ou la mystérieuse madame Kwan ! L’Ecume de l’Aube est un grand roman, qui raconte pour la première fois la jeunesse de Yoko Tsuno, une héroïne que connaissent tous les amateurs de bande dessinée.

image9 bis

Mon avis: 

Fan de Yoko Tsuno depuis l’enfance, j’ai cherché ce roman très longtemps, avant de me résoudre à le commander sur internet. C’est un préquel à la saga BD, mais sous une forme différente, puisque l’auteur nous propose ici un roman. Je trouve ça assez génial qu’un auteur de bande dessinée aussi complet que Roger Leloup (il scénarise ses histoires en plus de les dessiner) ait ici encore d’avantage étendu le panel de ses talents en devenant auteur de roman (en vrai, ce n’est pas son premier, mais le second). Le changement de forme était en fait ce qui m’intéressait le plus dans ce livre (même si l’auteur n’a pas pu s’empêcher d’illustrer son texte à plusieurs reprises :)), et je n’ai pas été déçue.

L’intrigue se déroule sur une quinzaine d’années, des 5 ans de Yoko jusqu’à ses 20 ans. Elle nous est présentée dans son cocon familial, avec ses parents (assez en retrait) et son grand-père, avec qui elle noue une vraie relation. Le grand-père, Onoué, a ruiné son ancien commerce de perles en cherchant en vain une perle d’huître transparente. Yoko, encore petite et fascinée par cet ancien rêve, remet dans la tête du vieil homme cette quête improbable. Pendant plusieurs années, ils vont donc cultiver, ensemble, une petite colonie d’huîtres… et c’est le début de cette « première aventure » de Yoko.

En marge de cette intrigue principale, l’auteur prend le temps de nous présenter des petites anecdotes sur sa vie, sa formation en aikido avec Aoki (mentionné dans les BDs), son premier amour déçu, ses bêtises d’enfant… J’ai beaucoup aimé découvrir Yoko jeune. Le fait que le texte soit soutenu par des dessins renforce le lien avec les BDs et on a vraiment l’impression de découvrir un ancien album photo de quelqu’un qu’on connait. La plume de l’auteur n’est finalement pas une grande découverte, on retrouve assez largement le style qu’il développe dans les différents tomes de la série, sous une forme différente. Pour quelqu’un qui est à la base dessinateur, je trouve qu’il s’en sort hyper bien et je suis même étonnée qu’il n’ait sorti que 2 romans, car il semble à l’aise dans l’exercice.

Je regrette un peu qu’il n’y ait pas eu d’avantage de dessins dans le texte (ça en aurait fait un vrai roman graphique, je trouve qu’il y en a trop peu ici pour pouvoir attribuer ce qualificatif). Et finalement, je regrette aussi un peu que le roman s’achève si tôt dans la vie de Yoko, j’aurais aimé connaître les détails de ses premiers pas en Europe et en France, mais c’est clairement la fan qui parle et ça n’enlève rien à la qualité du récit. Pour les fans de la BD, c’est à lire 🙂

En résumé: 

2 réflexions au sujet de « L’écume de l’aube – Roger Leloup »

  1. Je n’ai jamais lu la BD, mais ma belle-sœur l’aime beaucoup, du coup, ce livre pourrait très certainement lui plaire. Merci pour l’info que je vais m’empresser de lui faire passer 🙂

    • Avec plaisir

      Par contre pour info il n’a pas été édité depuis 99 donc je ne pense pas qu’on le trouve encore en librairie (en tout cas je l’y ai cherché longtemps sans succés). Par contre on le trouve d’occasion en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *