L’épreuve (Le livre de Saskia, tome 2) – Marie Pavlenko

Synopsis: 

Saskia plonge dans un monde mystérieux, celui des Enkidars, créatures ailées millénaires, dont elle se met en devoir d’apprendre la culture, la langue, les codes. Dans ce monde inédit, il lui faut trouver sa place. Or cette place a tout l’air d’être exceptionnelle : Saskia serait en effet le Troisième Enkidar annoncé par une prophétie très ancienne. Si c’est le cas, elle est appelée à réconcilier Gardiens et Faucheurs, deux peuples ennemis depuis la nuit des temps. Saskia devra pénétrer cet univers enchanté, se faire accepter, déjouer les pièges que lui tendent ses ennemis, et rencontrer ses vrais parents. Soutenue par Tod, son amour, par des amis précieux, aidée de son Kartan, pierre magique unique, elle affrontera machinations et dangers pour accomplir sa destinée.

image9 bis

Mon avis: 

J’avais lu le premier tome de cette saga YA début 2016 et j’en avais gardé un souvenir assez négatif – trop jeunesse pour moi. Comme je suis dans mon optique « finir les sagas commencées » en ce moment, je me suis quand même penchée sur la suite, d’autant que je n’aime pas abandonner une saga en cours.

Bon: j’aurais aussi bien fait de m’abstenir – je n’ai pas tenu. Au bout de 3 jours de lecture, je n’avais toujours lu que 88 pages et je freinais des quatre fers avant de me replonger dedans. Moi qui ai beaucoup de mal à l’idée d’abandonner une lecture, et encore plus une saga, cette fois, j’ai préféré arrêter que me forcer à continuer un livre qui me déplaisait à ce point. 

Comme je l’avais écrit dans ma chronique du premier, ce qui me bloque tant avec Saskia, c’est la plume de l’auteure. Je suis très sensible à ça – je vais toujours préférer un livre bien écrit avec une histoire peu intéressante qu’une intrigue géniale mais mal écrite. Là, je suis navrée pour Marie Pavlenko, mais vraiment, même pour du jeunesse, sa plume n’est pas du tout au niveau d’un auteur édité pour moi. Je trouve insupportables les dialogues qui sont écrits « comme on parle »: le langage oral et le langage écrit, ce sont deux choses différentes, et là, l’auteure ne fait pas cette distinction et c’est quelque chose que je ne supporte pas dans un roman. En plus, toujours au niveau de l’écriture / la langue, je trouve que les termes inventés pour l’univers des Enkidars sont juste ridicules et s’intègrent mal au reste du récit, ça ne sonne pas du tout naturel. En dehors de ça, je n’accroche pas à l’histoire, je n’arrive pas à m’y intéresser, je trouve que c’est trop « déjà vu », ça manque terriblement d’originalité, je ne trouve pas les personnages attachants… Bref, vous l’aurez compris, gros flop pour moi, et pour une fois, je m’arrête là avec cette série, ce n’est vraiment pas pour moi 🙁

En résumé: 

4 réflexions au sujet de « L’épreuve (Le livre de Saskia, tome 2) – Marie Pavlenko »

  1. J’ai lu le premier tome il y a des années (à la sortie je crois) et je n’ai jamais pris le temps de finir cette saga. Je comptais m’y remettre mais tu me fais douter de ma capacité à apprécier le style aujourd’hui haha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *