Traqué (tome 3) – Andrew Fukuda

Synopsis: 

Gene et Sissy ont réussi à fuir le refuge d’humains dévasté, la Mission. À bord d’un train qui fonce vers l’inconnu, ils ignorent tout de leur destin : vont-ils arriver dans l’idyllique Civilisation, leur Terre promise, ou rejoindre la cauchemardesque cité des crépusculaires? Pour ces créatures assoiffées de sang, ils sont la plus délicieuse des nourritures. S’ils veulent survivre, ils doivent à tout prix trouver le remède qui les transformera en humains. Mais pour cela, Gene devra percer le plus horrible des secrets et se confronter à sa pire ennemie : Ashley June, son premier amour.

image9 bis

Mon avis: 

Le dernier tome de la série Traqué est un livre dont je repoussais la lecture depuis longtemps – je n’avais pas du tout aimé le tome 2. Finalement, ce tome-ci est moins convenu que le précédent et m’a plus plu. Je reste très loin d’un coup de coeur – c’est beaucoup, beaucoup trop jeunesse pour moi maintenant. Je n’attaque pratiquement plus de livres YA et je suis désormais uniquement dans une optique de terminer les sagas entamées depuis plusieurs années.

A la fin du tome 2, Gene et Sissy étaient mis dans un train et on ne savait pas s’ils allaient trouver un univers libre de tout crépusculaires ou justement tomber dans un piège. La réponse est plutôt évidente et de ce côté-là, au début du livre, j’ai trouvé que l’auteur tombait vraiment dans la facilité. Et même ensuite, pendant les deux premiers tiers du livre, j’ai trouvé que ça manquait globalement d’originalité et que Gene et Sissy se sortaient systématiquement de toutes les situations les plus périlleuses sans dommage – vraiment un gros manque de crédibilité à ce niveau-là. Ce sont tous ces points-là qui me font dire que c’est trop jeunesse pour moi. C’est trop facile, ça manque de noirceur, de profondeur tout ça. 

Le dernier tiers par contre est plus intéressant. Enfin, une situation mortelle ne s’arrange pas comme l’auraient voulu les personnages et j’ai bien aimé ce choix de l’auteur. Et la fin, l’explication finale sur le contexte de l’histoire est assez inattendue aussi, et renverse complètement ce qu’on pensait comprendre de l’ensemble de la trilogie. Le final est tout de même un poil expédié mais reste donc assez surprenant.

Je suis globalement assez agréablement surprise par ce tome que j’avais peur de lire après ma déconvenue du deuxième. Après, je ne fais clairement plus partie du public cible et je suis quand même soulagée de me dire que ça me fait une saga YA de terminée en plus. Il m’en reste quand même quelques unes et j’ai hâte de pouvoir les mettre toutes derrière moi et passer à d’autres lectures plus en adéquation avec ce que je cherche aujourd’hui.

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *