Hazel Wood (Hazel Wood tome 1) – Melissa Albert

Synopsis: 

« Ne t’approche sous aucun prétexte d’Hazel Wood. » Ces quelques mots laissés par la mère d’Alice juste avant son enlèvement scellent à tout jamais le destin de la jeune fille.

Hazel Wood, la résidence légendaire d’Althéa Proserpine, auteur des célèbres « Contes de l’Hinterland ». Hazel Wood, dont vient d’hériter Alice. Hazel Wood, où Alice doit s’aventurer pour espérer sauver sa mère. Hazel Wood, cette demeure d’où semblent s’échapper des personnages inventés par Althéa. Hazel Wood, dont personne ne revient jamais.

Et si Hazel Wood était bien plus qu’un simple manoir ? Un leurre ? Une porte d’entrée sur l’Hinterland ? Et si Alice était bien plus qu’une simple New-Yorkaise ? Une princesse ? Une tueuse ? Il était une fois… Hazel Wood.

image9 bis

Mon avis: 

Hazel Wood est un roman vers lequel j’ai été attirée en grande partie à cause de la couverture. Celle de la VF respecte les codes de la couverture originale et je les trouve superbes (je mets les couvertures anglo-saxonnes en bas de l’article pour que vous puissiez comparer ^^). Pour un livre VF, c’est d’ailleurs un des plus beaux objets livres de ma bibliothèque – d’autant que l’illustration est légèrement irisée et brille à la lumière. Après, j’ai été attirée par la quatrième de couverture et par les avis que j’ai pu lire: on est dans un univers de conte macabre et c’est le genre d’univers que j’aime beaucoup. J’avais donc peu de doutes en ouvrant le livre.

Finalement, je ressors pourtant très mitigée de ma lecture.

L’univers de conte sombre, merveilleux et sinistre (un peu à la Tim Burton) est clairement le gros point positif du roman, et c’est une vraie réussite. De plus, les contes qui sont insérés au récit m’ont vraiment captivée – et d’ailleurs je regrette qu’il n’y en ai pas eu d’avantage.

En dehors de ça, je n’ai pas été spécialement intéressée par les personnages, qui sont beaucoup moins travaillés (à part Alice, la narratrice, qui elle ressort plutôt désagréable et à qui on ne s’attache pas du coup). Et j’ai plusieurs fois été perdue dans ce qui se passait; certaines scènes s’enchaînent de façon très floue, avec des transitions obscures. En dehors de Tim Burton, il y a aussi clairement un côté très Alice au Pays des Merveilles dans Hazel Wood (déjà le nom du personnage principal: hommage volontaire ou non?), mais même sa plongée dans un monde onirique qui suit ses propres règles m’y a beaucoup fait penser également.

Le début du livre m’a également paru très long. J’ai eu la sensation que l’auteure mettait un temps infini à rentrer dans le vif du sujet et même une fois que ça démarre (à la disparition de la mère d’Alice), Melissa Albert prend encore son temps avant que l’Hinterland n’intervienne vraiment dans l’intrigue. Donc finalement, l’aspect le plus travaillé du roman n’intervient que dans la dernière partie du livre. En fait, j’ai trouvé qu’Hazel Wood nous vendait du rêve mais qu’il ne tenait pas forcément ses promesses. Après, c’est un premier tome, il va y avoir une suite, mais je suis très circonspecte là dessus – pour moi, ce livre n’appelle pas forcément à une suite, il se termine et du coup, je ne suis pas sûre que je lirai le second tome.

Bref, pour finir, on a une narration qui prend trop son temps, qui rentre trop lentement dans le vif du sujet, avec des personnages peu travaillés et peu attachants; mais à contrario, on a un univers de conte hyper intéressant et justement, des contes macabres intégrés au récit qui sont fascinants. Je suis donc très mitigée sur ce livre et je serais curieuse d’avoir d’autres avis.

En résumé: 

Autres éditions / couvertures:

6 réflexions au sujet de « Hazel Wood (Hazel Wood tome 1) – Melissa Albert »

  1. J’ai aussi été attirée par la jolie couverture dès le début. Manque de bol, dans la FairyLoot c’était la couverture bleue que j’aime moins ^^ J’espère qu’il me plaira et que je ne le trouverais pas trop lent, dans tous les cas, me voilà prévenue.

  2. J’avais très envie de le lire, mais je pense que je vais passer mon tour cette fois. J’ai un peu de mal en ce moment avec ces premiers tomes de saga moyens sous prétexte qu’il y aura une suite. :S

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *