Cartes ivoire (Meg Corbyn, tome 5) – Anne Bishop

Synopsis: 

L’insurrection humaine a été brutalement réprimé par les Aînés, ces terra indigene plus sauvages et dangereux encore que leurs congénères des Enclos. Les humains qui ont survécu savent à présent qu’il faut craindre ce qui rôde dans les territoires interdits au-delà de leurs frontières. Heureusement, l’Enclos de Lakeside n’a subi que peu de dégâts grâce aux efforts de Simon, Meg et de la meute humaine. Mais l’arrivée du frère du lieutenant Montgomery, un vaurien prêt à tout pour s’enrichir aux dépens des autres, menace tout ce qu’ils ont accompli. Car si les Aînés, curieux face à ce nouveau type de prédateur, sont prêts à attendre qu’il commette de lui-même une erreur fatale, Meg a vu dans ses cartes l’ombre de la mort qui plane…

image9 bis

Mon avis: 

Ce dernier tome de Meg Corbyn, je l’attendais depuis un an :).

Pour être tout à fait honnête, je ne me souviens pas des détails du tome précédent et il faudrait vraiment que je relise la saga en les enchaînant car il y a trop d’espace entre la parution des différents tomes et j’attaque toujours le suivant en ayant peu de souvenirs du précédent 🙁

En tout cas, mon appréciation générale sera bonne, même si l’intrigue n’était pas tout à fait ce à quoi je m’attendais. Je pensais que les Autres seraient au coeur du récit, et finalement, pratiquement tout le livre tourne autour du frère de Montgomery, qui arrive à l’Enclos et qui – parlons crûment – fout la merde. L’auteure s’est vraiment concentrée sur ce personnage, sa personnalité, l’impact qu’il a sur sa famille, et, de façon plus générale, sur son environnement dans l’Enclos. On sent la menace des Autres qui plane en arrière plan, et on ne peut s’empêcher de se demander comment tout cela va finir pour ce personnage détestable, mais j’ai moins eu l’impression que le sort de l’humanité était en jeu par rapport au tome 4.

Finalement je trouve que le tome précédent était plus explosif et faisait plus « fin de saga » que celui-ci, qui m’a donné un peu l’impression de vouloir faire durer le plaisir mais sans apporter grand chose à l’intrigue générale. A la limite, on peut même parler de plusieurs points qui sont laissés un peu en suspens (l’histoire des médecins disparus, des cassandra sangue…). Bon, par contre, bien sûr, nous avons une vraie évolution concernant Meg et Simon, ce que tous les lecteurs attendent depuis le tome 1, et ça c’est cool 🙂

Même si j’en espérais sans doute autre chose, la saga dans sa globalité est excellente et je la conseille vraiment à tous; c’est rangé dans la bit-lit mais ça casse complètement les codes pour moi, notamment au niveau de la romance qui est présente vraiment en filigrane, l’auteure s’est concentrée sur son univers très riche et sur les relations entre les personnages, il y a un humour pince sans rire que j’aime beaucoup, bref, si vous ne connaissez pas encore, je vous suggère de tester 🙂

En résumé: 

2 réflexions au sujet de « Cartes ivoire (Meg Corbyn, tome 5) – Anne Bishop »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *