Le livre des Radieux, part.2 (Les archives de Roshar, tome 4) – Brandon Sanderson

Synopsis: 

Je me souviens des jours avant l’Ultime Désolation. Avant que les Hérauts ne nous abandonnent, et que les Chevaliers Radieux se retournent contre nous. Des jours où la magie était encore de ce monde, et l’honneur dans le cœur des hommes. Aujourd’hui nous surveillons quatre personnes. La première est un chirurgien qui est devenu soldat dans une guerre brutale. La deuxième est un assassin qui pleure en tuant. La troisième est une jeune femme dont la robe d’étudiante abrite une âme de voleuse et de traîtresse. La dernière est un prince dont les yeux se sont ouverts sur le passé, tandis que son appétit pour la guerre décroît. Le monde changera. Ces quatre personnes sont la clé. L’une d’entre elles nous aidera. L’une d’entre elles nous détruira.

image9 bis

Mon avis: 

A force de rester dans le même univers, je reconnais que j’ai été un poil moins intéressée par ce tome 4 au départ, qui m’a parfois semblé traîner un poil en longueur. Cependant, mon appréciation générale reste excellente et cette saga d’une qualité globale comme j’en ai rarement lu.

Dans cette seconde partie du tome 2, nous retrouvons les personnages auxquels nous sommes désormais habitués: Shallan, Kaladin et Adolin pour les principaux, et Navani, Adolin, Renarin, Moash, Sadeas, Amaram ou encore Elhokar pour les secondaires. La politique et l’espionnage prennent le pas sur une bonne partie de l’intrigue au début du roman; via Shallan d’abord, qui se fait passer pour une sorte d’espionne qu’elle appelle Voile, et puis via les personnages d’Adolin et Dalinar, qui continuent leurs tentatives d’unifier le royaume tout en faisant tomber Sadeas. Kaladin, qui s’est beaucoup éloigné de Syl, se retrouve en prison suite à sa tentative de défier Amaram, l’homme responsable de la mort de son frère et du début de son esclavage. Il y réfléchira beaucoup aux pour et aux contres d’une tentative d’assassinat du roi Elhokar, qu’il est censé protéger. Ce sera aussi l’occasion d’avancer – enfin – sur l’histoire des plaines brisées, d’Urithiru et des enjeux promis par les visions de Dalinar, dont le compte à rebours approche du terme.

Les personnages sont complexes et plein de nuances, et c’est une excellente chose dans cette saga: pas de manichéisme, chacun a ses bons et ses mauvais côtés. J’aimais beaucoup Shallan au départ, mais plus on avance, plus son côté manipulatrice me dérange, même si je comprends complètement la plupart de ses choix. Kaladin est très amer et ça pèse également sur l’image quasi parfaite que j’avais de lui au départ. Mais c’est justement cette ambivalence qui en fait des personnages très riches et intéressants 🙂 Je suis également toujours aussi fan du personnage des sprènes, Motif et Syl, malheureusement un peu en retrait dans ce tome.

J’ai beaucoup aimé la dernière partie de ce tome, qui s’accélère et qui nous promet de belles révélations. J’ai particulièrement apprécié voir les recherches de Shallan sur Urithiru enfin aboutir à quelque chose de concret – l’aspect historique de la saga est fascinant. Le fait que 4 Radieux soient réunis à la fin du livre est aussi une excellente nouvelle pleine de promesses pour la suite – c’était évident pour deux d’entre eux, mais pas forcément pour les deux autres. Je suis vraiment curieuse de lire la suite! Quant à l’épilogue, j’avoue que je me posais des questions sur la disparition de ce personnage et je suis donc d’autant plus intriguée 🙂

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *