Le livre des Radieux, part.1 (Les archives de Roshar, tome 3) – Brandon Sanderson

Synopsis: 

Roshar, terre de pierres et de tempêtes. Des siècles ont passé depuis la chute des Chevaliers Radieux, mais leurs avatars, des épées et des armures mystiques qui transforment des hommes ordinaires en guerriers invincibles, sont toujours là. Au cœur des Plaines Brisées, Kaladin lutte depuis dix ans dans une guerre insensée. Dalinar, le chef d’une des armées, est fasciné par un texte ancien, La Voie des rois. Au-delà de l’océan, la jeune Shallan apprend la magie et découvre certains secrets des Chevaliers Radieux…

image9 bis

Mon avis: 

Mon avis sera bref – devant une série d’une telle qualité, il n’y a pas grand chose à dire à part « lisez-le »! 

Ce troisième tome des Archives de Roshar (première partie du deuxième opus, Le livre des Radieux) est tout aussi excellent que les deux premiers. Je n’en reviens pas d’une telle constance de la part de l’auteur, à tous les niveaux: c’est magnifiquement écrit, le texte a une ampleur et une puissance rares, l’intrigue est riche, l’univers extraordinaire, franchement, il n’y a pas grand chose à redire!

Là où le livre perd un tout petit peu de points pour moi, ce sont les interludes que je trouve trop longs et dont je ne perçois pas encore bien la cohérence par rapport au reste, les personnages changent (à part le fameux « assassin en blanc », Szeth), bref, j’ai plutôt tendance à survoler ces passages. Et je regrette aussi un peu la légère mise en retrait de Dalinar et de ses visions dans ce tome – ce n’est pas mon personnage préféré, mais sa storyline est pleine de promesses et j’attends d’en savoir un peu plus sur ce qu’il voit, et aussi sur le fameux décompte qui est régulièrement mis à jour dans ses appartements.

Si Dalinar m’a paru un peu mis de côté, l’auteur s’est par contre encore d’avantage concentré sur Kaladin et Shallan. Dès le début du roman, Shallan embarque sur un navire en direction des Plaines Brisées, où Jasnah espère la voir épouser Adolin, le fils de Dalinar, en même temps qu’elles comptent poursuivre leurs recherches sur les Néantifères et la cité d’Urithiru. Malheureusement, un évènement inattendu (que je n’avais vraiment pas vu venir!) modifie ces plans, et Shallan passe la quasi totalité du livre sur la route, à tenter de rejoindre sa destination, tout en essayant de développer la maîtrise des pouvoirs qu’on lui a découvert dans le tome précédant. Son évolution est très intéressante. Kaladin, de son côté, est désormais garde du Roi et de Dalinar, il continue de mener son groupe d’anciens hommes de ponts et fait face à la menace qui pèse sur le Roi Elhokar. Alors qu’il se fait progressivement à ce changement de position, et qu’il tente, lui aussi, d’appréhender ses nouvelles capacités, il voit arriver aux Plaines Brisées Amaram, l’homme qui a fait de lui un esclave…

J’ai beaucoup aimé la rencontre des personnages, séparés dans l’essentiel des deux premiers tomes: là, Kaladin fraie avec les hautes sphères du pouvoir (avec Dalinar, son fils Adolin et son neveu le roi), Shallan arrive finalement aussi dans le tableau, et c’était très fun de les voir enfin interagir tous les uns avec les autres. J’apprécie également beaucoup la richesse de l’univers magique, et notamment les pouvoirs de Shallan et Kaladin, dont on perçoit l’énorme potentiel, ainsi que les interrogations sur les sprènes. Le personnage de Syl est un de mes favoris d’ailleurs <3

Vous l’aurez compris, cette saga est un must-read absolu pour moi, et je la conseille à tous 🙂

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *