La voie des Rois, part.2 (Les archives de Roshar, tome 2) – Brandon Sanderson

Synopsis: 

Je me souviens des jours avant l’Ultime Désolation. Avant que les Hérauts ne nous abandonnent, et que les Chevaliers Radieux se retournent contre nous. Des jours où la magie était encore de ce monde, et l’honneur dans le coeur des hommes. Aujourd’hui nous surveillons quatre personnes. Le premier est un chirurgien qui est devenu soldat dans une guerre brutale. Le deuxième est un assassin qui pleure en tuant. La troisième est une jeune femme dont la robe d’étudiante abrite un coeur de voleuse et de traîtresse. Le dernier est un prince dont les yeux se sont ouverts sur le passé, tandis que son appétit pour la guerre décroît. Le monde changera. La magie des anciens jours sera de nouveau la nôtre. Ces quatre personnes sont la clé. L’un d’entre eux nous aidera. Et l’un d’entre eux nous détruira.

image9 bis

Mon avis: 

Cette seconde partie du premier tome des Archives de Roshar tient toutes les promesses de la première, si pas plus.

On retrouve tous les personnages rencontrés dans la première partie. Shallan est parvenue à ses fins, mais tout ne se passe pas comme prévu, elle ne parvient pas à se servir de ce qu’elle a dérobé et Jasnah ne semble pas s’apercevoir qu’elle a été volée. Elle parviendra finalement à comprendre qu’elle est plus semblable à Jasnah qu’il n’y parait, mais au prix d’une tentative d’assassinat… et Jasnah commencera à lui dévoiler une partie de ses recherches sur les Néantifères et les sprènes.

Kaladin continue d’essayer de se sortir de sa condition d’homme de pont. Au moment où lui et ton équipe auraient pu tenter de s’évader des Plaines Brisées, ils assistent à une trahison qui les pousse à tenter de sauver Dalinar et son armée – d’autant que Kaladin a désormais des capacités qui dépassent celles des hommes ordinaires.

Dalinar, de son côté, entame finalement une relation avec Navani, l’ancienne femme de son frère qui a été assassinée par Szeth, et mère du roi Elhokar. Il comprendra au cours du récit que la personne qu’il voit dans ses visions ne l’entend pas, et qu’une chose bien précise qu’il avait intégré après l’avoir entendu lors d’une vision n’est pas forcément une vérité absolue.

Enfin, Szeth, l’assassin en blanc, est envoyé par son employeur (qui est révélé) pour tuer plusieurs rois, ainsi que Dalinar…

Comme dans la première partie, le texte est divisé, les chapitres sont intercalés avec des pages d’illustrations du carnet de Shallan, les intermèdes nous présentent des personnages différents (y compris Szeth), ce qui est logique, puisqu’à la base le texte a été écrit comme un seul livre. La plume de l’auteur reste irréprochable, ton traitement de l’intrigue hyper maîtrisé, on sent la richesse et la complexité de l’univers, on suit des personnages attachants et forts, bref, c’est un sans-faute pour moi. Le seul petit point qui me gêne un poil, ce serait les personnages inconnus des intermèdes, dont on ne comprend pas le rôle et auxquels je n’arrive pas à m’attacher. Mais c’est vraiment accessoire et pour le coup, cette partie-ci est un vrai coup de cœur, je n’arrivais pas à me détacher du roman, c’est prenant et addictif à souhait !

J’ai eu moins de mal à suivre Dalinar dans cette partie, et Kalinar et Shallan me fascinent toujours autant. Ces personnages sont tous  d’une force comme j’en ai rarement lu et j’étais ravie que Dalinar et Kaladin se rencontrent enfin. Vous l’aurez compris, je ne peux que vous conseiller cette saga qui démarre très fort !

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *