Quelques jours en Thaïlande du Nord 📷

Comme je le disais dans le précédent article photo, je suis partie en Asie à la Toussaint 2017 avec Mr Totoro et sa famille: au Laos du 28 octobre au 5 novembre, et en Thaïlande du 6 au 11 novembre. Au Laos, j’ai passé beaucoup de temps avec ma belle-famille, mais en Thaïlande, à l’exception du dernier jour à Bangkok, nous n’étions qu’à deux: deux de mes beaux-frères et mon beau-père sont restés au Laos, et le dernier beau-frère est parti avec sa copine dans le sud de la Thaïlande – vous savez, ces fameuses plages paradisiaques? 🙂

De mon côté avec Mr Totoro, nous avons préféré aller visiter le nord du pays, qui est plus montagneux, boisé, sauvage, rempli de temples, et finalement nettement moins touristique (même s’il y en a tout de même, des touristes). Nous avions prévu une journée à Ayutthaya, une journée à Sukhothai, une journée à Chiang Mai et une journée à Chiang Rai avant de repartir vers Bangkok pour prendre notre avion retour. Finalement nous avons dû enlever l’étape Sukhothai (je vous détaille pourquoi plus bas). Le reste s’est déroulé comme prévu ^^.

image9 bis

Les premières photos ne vont pas vendre du rêve, mais ça nous a tellement marqués que je ne peux pas ne pas le raconter. Nous arrivions donc du Laos, de Vientiane, la capitale, qui est à quelques kilomètres seulement de la frontière thaï. Nous avons passé la frontière en voiture (non sans avoir à payer alors que normalement c’est gratuit, merci la tête de touriste) et avons pris le train juste de l’autre côté, direction Bangkok. C’était un train de nuit (j’ai mis les photos dans l’article sur le Laos), nous devions arriver à Bangkok vers 6h du matin. Et en fait, nous nous sommes rendu compte juste avant de monter dans le train (c’était mon beau-frère qui avait acheté nos billets) que l’un des derniers arrêts avant Bangkok était Ayutthaya, notre première étape. Nous avions prévu de prendre un autre train à partir de Bangkok pour y aller en début de matinée. Quand on a compris que notre premier train s’y arrêtait, forcément, on s’est dit qu’on gagnerait du temps à y descendre tout de suite, et c’est ce qu’on a fait. Le souci, c’est que du coup, on est arrivés à Ayutthaya à 4h du matin.

On savait qu’il n’y aurait rien d’ouvert à cette heure-là, donc on s’était dit qu’on attendrait les heures d’ouverture. Le premier truc qu’on voulait faire, c’est acheter nos billets de bus pour la fin de journée direction Sukhothai, où nous avions déjà réservé notre hébergement. Du coup, en descendant du train à 4h du matin, l’idée, c’était aller à la gare de bus et attendre son ouverture, puis acheter nos billets de l’après-midi, aller visiter Ayutthaya, et enfin prendre le bus vers Sukhothai.

En sortant du train (et comme pendant tout le séjour), nous nous sommes fait sauter dessus par un chauffeur de tuk tuk qui nous demande où on veut aller. On lui explique et il nous dit que la gare du bus n’est pas là où on pensait – en fait, il y aurait deux gares de bus, et celle pour Sukhothai est excentrée, à 7km de là où nous étions. Sans trop savoir et alors qu’on pensait y aller à pied, on se dit « on ne va quand même pas se taper 7km à pied à 4h du mat dans une ville inconnue avec nos valises sur le dos », donc on monte dans le tuk tuk qui nous amène devant ce qu’il nous présente comme la gare de bus vers Sukhothai, il nous encaisse, et il part en prévenant que ça ouvre à 5h30. La gare en question était plongée dans le noir (forcément, à cette heure-là), mais au moins ouverte sur la rue, donc on se disait qu’on allait pouvoir aller s’asseoir et attendre l’ouverture. C’était sans compter sur les CHIENS. Les chiens ERRANTS. Alors, pour ceux qui ne le savent pas, j’ai peur des chiens, je n’aime pas du tout ça (alors que j’aime tous les autres animaux domestiques).

Nous avions déjà remarqué qu’en Asie, il y a beaucoup de chiens errants. Ce qu’on avait pas forcément en tête, c’est que les chiens étant errants, ben la nuit, ils dorment dehors. Et la gare était ouverte… On s’est avancés dans les allées de sièges que vous voyez sur les photos, mais on a vite vu surgir autour de nous une quinzaine de chiens de toutes tailles qui nous aboyaient dessus, il faisait noir, moi j’ai peur des chiens, on était seuls, c’était vraiment plus menaçant qu’autre chose et même Mr Totoro, qui lui aime les chiens, a bien flippé. Il était finalement hors de question qu’on s’installe là puisque les chiens ne semblaient pas d’accord – le problème, c’est qu’on était au milieu de nulle part, à 7km du centre, à 4h30 du matin, on avait pas internet, bref, première impression de la Thaïlande: désastreuse. On a vraiment cru que le chauffeur du tuk tuk s’était moqué de nous, mais en checkant les murs, on voyait bien des panneaux d’affichage d’horaires.

A ce moment-là, je vais quand même préciser que nous avions fait pas mal de recherches préalables et que nous avions vu sur plusieurs sites / blogs que des bus Ayutthaya/Sukhothai, il y en avait un par heure pendant la journée. Le problème, c’est que les panneaux n’indiquaient pas la même chose que ce qu’on avait trouvé comme infos sur le net. Du coup, toujours dans l’idée qu’on ne se voyait pas repartir dans le centre à pied avec nos gros sacs en pleine nuit, on a voulu attendre l’ouverture pour en avoir le coeur net, sauf qu’on ne pouvait pas attendre dans la gare puisque les chiens s’approchaient de nous en faisant claquer leurs mâchoires et qu’on est pas suicidaires :). Nous avons donc cherché un endroit pour se poser, mais la gare est en bord d’une voie rapide et il n’y avait juste rien autour pour nous… Nous avons marché un petit quart d’heure avant de trouver un spot qui ressemblait à un arrêt de bus (sans rien d’indiqué). Nous avons attendu là un moment, en stress total (où on est? est-ce que le tuk tuk s’est moqué de nous? est-ce que c’est pas une arnaque? comment on va faire avec les chiens? clairement on ne faisait pas les fiers). Finalement, nous sommes retournés à la gare de bus pour 6h et nos avons assisté à l’ouverture – entre temps, il commençait à faire jour et les chiens avaient mystérieusement disparu. Et là, la guichetière (qui ne parlait pas un mot d’anglais: vachement pratique) nous a fait comprendre que les horaires de bus n’étaient effectivement pas du tout ce qu’on pensait. Il y en avait en gros un à 7h, un à 11h, et ensuite 18h.

Le souci, c’est qu’on avait 6h de bus jusque Sukhothai, que notre guest house à Sukhothai devait nous accueillir à 21h max (on pensait prendre un bus vers 14h au départ), donc le bus de 18h, c’était beaucoup trop tard. Restait 11h ou 7h – sauf qu’il faut savoir qu’en Asie, quand un horaire est indiqué, c’est indicatif, en fait il faut arriver (les guichetiers le précisent bien) 1h avant. Donc pour prendre un bus à 11h, il faut être là à 10h (on sait jamais que le truc arriverait en avance). On ne se voyait pas du tout repartir en ville, visiter en speed et revenir là en 4h seulement, donc finalement, on a fait une croix sur Ayutthaya et on a pris le bus de 7h, qui était parfait puisqu’il était 6h et nous étions sur place.

D’Ayutthaya, nous n’avons donc pas vu grand chose en dehors de la gare de trains, de la gare de bus (celle qui est excentrée) et les chiens errants qui nous ont bien fait flipper. Gros fail dont on se souviendra longtemps – on prépare un tour du monde et premiers moments tout seuls en Asie, il nous arrive ça… on s’est dit que c’était pas un bon présage!

L’avantage du fail d’Ayutthaya, c’est que du coup, on a eu plus de temps pour visiter Sukhothai, puisqu’on y est arrivés vers 14h. On a déposé nos affaires dans la guest house et nous sommes partis vers le site historique (qui est à plusieurs kilomètres de la ville actuelle: il y a un tuk tuk). Arrivés à Old Sukhothai, nous avons loué des vélos et sommes partis vers la partie Nord du site (qui est divisé en plusieurs parties): sur les photos, vous voyez le temple Wat Si Chum.

Nous n’avons pas visité grand chose ce premier jour car le site ferme tôt, mais nous étions parmi les premiers visiteurs le lendemain matin et ça c’est plutôt cool :). Nous avons donc visité toute la partie centrale le deuxième jour. Mon regret, c’est que nous étions là-bas le lundi 6-mardi 7 novembre et qu’il y avait eu la fête des lumières (ou fête des lanternes) le week-end précédent, quand nous étions encore au Laos, et c’est apparemment THE truc à ne pas louper en Thaïlande à cette période-là. Nous sommes donc arrivés 2 jours trop tard… et dans tout le site historique de Sukhothai nous avons vu les vestiges de la fête (tout n’était pas encore totalement nettoyé). Gros regret donc 🙁

Sur les photos suivantes, vous voyez donc tous les principaux temples de la partie centrale d’Old Sukhothai, notamment le Wat Mahathat et le Wat Sa Si.

Après Sukhothai, nous sommes partis à Chiang Mai; nous sommes arrivés en fin de journée et avons commencé notre découverte de la ville par une ballade au night market. Le lendemain, nous avons visité les principaux temples du carré historique de la ville.

Enfin, nous avons enchaîné avec la dernière ville de notre périple avant de rejoindre la famille à Bangkok pour prendre l’avion: Chiang Rai. La ville en elle-même ne présente pas un intérêt fou (quoi que le night market est sympa) mais les alentours sont riches en visites / activités.

Nous avons commencé par l’endroit qui m’intéressait le plus en Thaïlande: le White Temple. On y est allés en scooter et on a vraiment galéré à trouver – pas de GPS, panneaux écrits en thaï, bref, on a bien perdu 1h à trouver la bonne route. En tout cas l’endroit vaut clairement le détour 🙂

Les photos sont malheureusement interdites à l’intérieur – c’est dommage car ce n’est pas spécialement joli (car inachevé pour le moment, un peu comme la Sagrada Familia), mais c’est très original pour un temple: les murs sont couverts de représentations geek/modernes (Sailor Moon, Neo de Matrix, Kung Fu Panda, Michael Jackson, Pikachu, Spiderman, Superman, Yoda, Sangoku…).

Nous avons ensuite rejoint la Khun Khon Waterfall (un peu galère à trouver aussi…). Il faut suivre un chemin de terre dans la forêt pendant 1 km 400 pour arriver à la cascade et en fait on a largement préféré la promenade à la cascade en elle-même, qui n’a rien d’exceptionnel. La forêt en revanche était magnifique!

Enfin, nous avons été visiter la Black House (souvent mise en opposition avec le White Temple). C’est une espèce de musée organisé par un artiste et c’est très particulier: plusieurs bâtiments, des tas de squelettes d’animaux, de peaux de bêtes et de pénis dressés. A vrai dire, en sortant, on s’est regardés avec Mr Totoro en mode « mais c’est quoi cet endroit? » – on a vraiment pas compris le concept, si tant est qu’il y en ait un.

Juste avant de quitter Chiang Rai, nous sommes allés passer un moment dans un bar à chats qui était pas loin de notre guest house. Je voulais absolument y aller et j’étais presque en transe une fois dedans, avec tous ces chats partout, j’adore l’idée ^^. Le lendemain, nous sommes repartis à Bangkok mais nous n’y avons pas vraiment été libres de notre emploi du temps puisque nous avions rejoint la famille. Au lieu de pouvoir visiter la ville, nous avons passé un long moment au marché de Chatuchak, qui est gigantesque, mais il pleuvait des trombes d’eau, donc je n’ai pas vraiment de photos de Bangkok à part les deux ci-dessous 🙁

image9 bis

Est-ce que vous connaissez la Thaïlande? certains d’entre vous y sont peut-être déjà allés?

Beaucoup pensent « plages paradisiaques » quand on parle de ce pays mais les plages ne représentent en fait que le sud du pays 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *