Nos chemins de travers (Nos chemins de travers, tome 1) – Georgia Caldera

Synopsis: 

Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme. Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour. Emma sera-t-elle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l’aider à se relever ?

image9 bis

Mon avis: 

Nos chemins de travers me faisait de l’œil depuis sa sortie, ou presque : je flashe totalement sur la couverture. Et puis c’est Georgia Caldera, et j’ai beaucoup aimé tous les livres que j’ai lus d’elle jusqu’à présent (en gros, tous sauf les « hors de portée » qui ne m’attirent pas du tout à cause des prénoms… je sais, raison bête…). Ce n’était donc qu’une question de temps avant que je ne me décide à le lire, ainsi que sa suite sortie mi janvier (et que j’ai achetée avant même d’avoir lu ce tome-ci :)).

Finalement, si ce n’est pas un coup de cœur, Nos chemins de travers aura été une lecture très sympa qui m’a vraiment accrochée (je l’ai lu en quelques heures sans réussir à le lâcher) : l’écriture de Georgia est vraiment addictive sur ce tome, je trouve qu’elle s’est allégée, a perdu de ce côté un peu gothico-vieillot-précieux qu’on trouvait dans les Larmes rouges – ici, elle a trouvé son point d’équilibre.

La psychologie des personnages est très travaillée (d’ailleurs, merci les séances de psy et les extraits de journal intime, c’est toujours une plus-value dans un récit) et j’ai trouvé la romance vraiment prenante de par le contraste entre Emma et Louis. Ce qui m’empêche d’en faire un vrai coup de cœur, c’est le côté trop peu original et cliché : l’héroïne très sage / sans expérience (et accessoirement pas très riche), sa meilleure amie bien plus délurée, le héros sombre et torturé (mais très riche), l’accident qui le transforme… ce sont les ingrédients principaux de Nos chemins de travers et c’est tout de même du vu et revu. Heureusement, l’auteure a du talent et parvient à nous proposer un roman efficace dans lequel on parvient à faire fi des clichés pour se concentrer sur l’enjeu du texte : Emma et Louis vont-ils finir ensemble ? J’avoue, le twist final (déjà vu aussi d’ailleurs) m’a bien fait rire – enfin, surtout la référence aux Liaisons dangereuses, car je me demandais quand cette ombre dans le tableau (qui n’apparait que deux ou trois fois dans le roman) allait finir par ressurgir. Je trouve justement la référence assez bien trouvée 🙂

En tout cas, malgré ce manque d’originalité (c’est sur, il ne révolutionne pas le genre), Nos chemins de travers est une romance très sympa que je conseille aux amateurs 🙂 

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *