A l’ombre de l’arbre Kauri (trilogie Kauri, tome 2) – Sarah Lark

Synopsis: 

Nouvelle-Zélande, 1875. Lizzie et Michael cultivent l’espoir d’un jour  posséder leur propre domaine. Mais ces perspectives heureuses sont  soudain assombries par la disparition de leur fi lle adoptive, kidnappée  par un chef maori… Pendant que Michael se démène pour retrouver sa fi lle, Kathleen – son  ancienne fi ancée – apprend une bonne nouvelle : son fi ls Colin rentre  au pays. Mais nul ne mesure les conséquences de ce retour pour les  deux familles… Prenant pour toile de fond les paysages grandioses de la Nouvelle-  Zélande, Sarah Lark fait la part belle à ses héroïnes, et au combat  qu’elles mènent pour conquérir liberté et indépendance.

image9 bis

Mon avis: 

Je n’en doutais pas, mais ça a encore été une excellente lecture avec ce nouveau Sarah Lark. Nous retrouvons les protagonistes du tome précédent mais surtout leurs enfants: Matariki, la fille de Michael et Lizzie, Heather, Sean et Colin, les enfants de Kathleen, Chloé, la fille de Claire, et nous accueillons une petite nouvelle: Violette.

Ce genre d’histoire générationnelle et familiale me plait toujours autant et quand elles se mêlent à la grande Histoire et nous permettent de nous cultiver en même temps, je dis plus que oui. Ici, nous sommes (toujours) dans la Nouvelle Zélande de la fin du XIXème siècle, nous assistons à la montée des suffragettes, de la Prohibition et du mouvement de contestation Maori. C’est vraiment historiquement passionnant. 

Les personnages ne sont pas en reste avec leurs trajectoires différentes (mais qui finissent toujours par se croiser). Entre Matariki qui prend fait et cause pour les maoris, Sean qui lutte pour les droits des femmes, Heather qui se découvrira en Europe… nous avons un panel très large de petites histoires dans l’histoire et c’est palpitant à lire.

J’avoue avoir eu un déclin d’intérêt pour Matariki vers la moitié du livre, le passage avec les Maoris était un peu trop long à mon goût et c’est ce qui fait que ce deuxième tome n’est pas un coup de coeur. A l’inverse, j’étais chaque fois prise aux tripes dans les passages concernant Violette, qui joue de malchance jusqu’à la fin du livre. Une scène est particulièrement éprouvante et je me suis vraiment attachée à elle et à son histoire.

J’ai hâte que sorte le troisième maintenant 🙂

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *