American Gods – Neil Gaiman

Synopsis: 

Dans le vol qui l’emmène à l’enterrement de sa femme tant aimée, Ombre rencontre Voyageur, un intrigant personnage. Dieu antique, comme le suggèrent ses énigmes, fou, ou bien simple arnaqueur ? Et en quoi consiste réellement le travail qu’il lui propose ? En acceptant finalement d’entrer à son service, Ombre va se retrouver plongé au sein d’un conflit qui le dépasse : celui qui oppose héros mythologiques de l’ancien monde et nouvelles idoles profanes de l’Amérique. Mais comment savoir qui tire réellement les ficelles : ces entités légendaires saxonnes issues de l’aube des temps, ou les puissances du consumérisme et de la technologie ? A moins que ce ne soit ce mystérieux M. Monde…

image9 bis

Mon avis: 

Ma chronique sera très rapide puisque American Gods est mon premier abandon de 2018. Je n’ai jamais été fan de Gaiman, et je savais que celui-là était un peu plus barré que les autres, donc j’avoue que je l’avais volontairement laissé de côté. Et puis il y a eu la série, des collègues en ont parlé, et l’un d’eux m’a prêté le livre (en mars 2017 quand même: il m’a fallu du temps pour me décider à l’ouvrir).

Au final, j’ai trouvé dans American Gods ce que je craignais: une histoire totalement perchée à laquelle je n’accroche pas du tout. Le style y est pour beaucoup car l’intrigue en elle-même n’est pas inintéressante, à vrai dire je trouve même que cette idée de conflit entre les anciens dieux et les nouveaux (internet etc) est bonne, mais je n’aime tout simplement pas la plume de l’auteur. Je n’arrive pas à entrer dans l’histoire ni à m’attacher aux personnages, je trouve qu’une ambiance bizarre se dégage du livre (de tous les livres de Gaiman mais c’est exacerbé ici): c’est fumeux, ce n’est pas concret, j’ai l’impression de regarder les personnages évoluer à travers une vitre teintée donc il y a une grand distance, bref, j’ai réussi à lire 112 pages mais il en restait 500 et franchement je ne me sentais pas de le terminer.

Bien sûr, mon avis est tronqué puisque je n’ai pas lu 20% du livre, c’est vraiment très très subjectif et ça n’engage que moi ^^

En résumé: 

4 réflexions au sujet de « American Gods – Neil Gaiman »

  1. Je peux comprendre que tu n’ais pas accroché, l’univers de Gaiman est assez particulier et c’est vrai que dans ce roman, il part bien bien loin dans le délire. Perso, j’ai aussi galéré pour le lire, je ne l’ai toujours pas fini d’ailleurs, va falloir que je m’y remette à l’occasion. Après, j’ai tout de même bien aimé ses personnages et l’univers malgré quelques lenteurs mais je pense que la série a contribué à cet intérêt.

    • je ne sais pas si c’est son univers qui me dérange, je pense que c’est surtout sa plume à laquelle je n’accroche pas 🙁 enfin ça me rassure de voir que d’autres personnes ont du mal!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *