La femme aux mille secrets – Barbara Wood

Synopsis: 

1323, île aux Perles dans la mer des Caraïbes, bien avant l’arrivée de Christophe Colomb. Tonina a été trouvée alors qu’elle n’était qu’un bébé dans un panier flottant à la dérive sur l’océan. Si ses grands parents adoptifs la considèrent comme un don des dieux, son physique étrange – elle est grande, mince et claire de peau – lui attire l’hostilité des habitants de l’île. Lorsque son grand père tombe malade, la jeune fille décide d’embarquer pour le continent, à la recherche d’une fleur aux vertus magiques qui pourrait le soigner. Au cours de sa quête, qui est aussi celle de ses origines, Tonina découvrira la richesse et les dangers des jungles de Yucatán et du Guatemala, les pyramides mayas, et rencontrera une foule de personnages fascinants. Mais parviendra-t-elle à élucider le mystère de son passé?

image9 bis

Mon avis: 

J’ai découvert Barbara Wood l’an dernier avec L’île du feu sacré, que j’avais beaucoup aimé. J’ai donc mis plusieurs de ces romans dans ma wish-list, et celui-ci est le premier que je lis 🙂

Je n’ai pas adoré vraiment ma lecture comme L’île du feu sacré, mais j’ai passé un très bon moment de lecture tout de même. Nous sommes au XIVème siècle, sur une petite île des caraïbes; Tonina, la vingtaine, a été trouvée quand elle était bébé dans un panier flottant sur l’eau. Après avoir grandi là, à l’écart du monde, ses grands-parents l’envoient sur le continent à la recherche d’une fleur censée guérir son grand-père, mais ce n’est qu’une excuse – en fait, ils cherchent juste à lui permettre de découvrir ses origines. Tonina va donc parcourir les terres Mayas à la recherche de la fleur et de son peuple, elle qui n’est jamais vraiment chez elle nulle part, et fera en chemin des rencontres qui vont l’aider dans sa quête.

J’ai retrouvé les ingrédients que j’avais déjà apprécié dans L’île du feu sacré (un souffle romanesque, un récit historique concernant un épisode et un peuple que je connais très mal…), la plume de l’auteure est vraiment super agréable et je n’ai rien à redire de ce côté-là. Ce qui a fait que j’ai légèrement moins accroché avec celui-ci, c’est plus que j’ai ressenti quelques soucis de rythme (parfois des longueurs, parfois tout va très vite), et puis je n’ai pas trouvé en Tonina l’héroïne charismatique que j’espérais – son côté très naïf (qui s’explique par ailleurs par son enfance isolée sur une île) m’a un peu agacée par moment. J’ai aussi trouvé que le mensonge des grands parents (sur l’histoire de la fleur magique) était non seulement injustifié mais prenait trop de place et / ou durait trop longtemps.

En dehors de ces quelques points négatifs, c’est un roman historique bien ficelé qui nous fait voyager dans l’Amérique centrale du XIVème siècle, avant l’arrivée des premiers colons espagnols, et j’ai découvert une civilisation dont à part les images de ruines célèbres, je ne connais finalement pas grand chose. Je continuerai de lire d’autres livres de cette auteure, c’est certain 🙂

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *