Darker (Fifty Shades, tome 5) – E.L. James

Synopsis: 

Christian Grey ne parvient pas à se défaire du souvenir d’Anastasia. Afin de la reconquérir et de parvenir à l’aimer selon ses attentes, il se confronte aux douleurs de son enfance avec l’aide de son thérapeute, le docteur Flynn. Une version de Fifty Shades du point de vue de Christian.

image9 bis

Mon avis: 

Je ne fais pas partie de ces lecteurs qui fustigent la saga Fifty Shades – c’est la série qui m’a fait découvrir le genre des romances érotiques (et presque des romances tout court, puisque j’en lisais très peu). Avec le succès qu’il a eu, je suis toujours assez surprise de voir les avis si négatifs aujourd’hui. Je ne compte plus les commentaires qui descendent la saga ou s’en moquent ouvertement. Pour ma part je suis beaucoup plus mesurée et j’irais même jusqu’à dire que, oui, ce n’est pas un chef-d’oeuvre littéraire, tout le monde est d’accord là dessus, mais il remplit son job, nous fait vibrer, et a surtout permis de démocratiser ce type d’histoires, et rien que pour ça, je trouve ça assez cool. Après, qu’on aime ou pas, c’est un autre débat. Moi, j’aime bien. Et oui, Christian me fait rêver ^^.

Darker et le second tome de la deuxième trilogie, qui reprend les évènements de la première mais du point de vue de Christian au lieu de celui d’Ana. Pas de surprise niveau intrigue donc, à ce niveau-là, c’est clairement du réchauffé (et d’ailleurs, l’ensemble de cette seconde trilogie sent le coup marketing à plein nez car elle n’apporte vraiment pas grand chose, mais bon, quand on aime, on ne boude pas son plaisir.)

La plus-value de Grey et de Darker, c’est bien entendu le point de vue de Christian. Il est tellement torturé que beaucoup de réactions qu’il pouvait avoir dans la trilogie originelle sont ici éclairées d’un regard neuf et nous permettent de mieux le comprendre. Personnellement, sa relation avec Ana m’emporte totalement, je trouve qu’au delà des scènes sexuelles (qui sont forcément nombreuses puisque nous sommes dans une romance érotique), c’est une superbe histoire d’amour, du genre qu’on aimerait tous vivre un jour. C’est intense, passionné, torturé, mais en même temps ils se tirent l’un l’autre vers le haut et j’aime l’évolution de leur couple. 

En bref, si vous n’aimez pas la saga de base: passez votre chemin. Pour les autres, ça devrait vous faire du bien 🙂

Petit bonus: un article qui m’a fait mourir de rire (d’une personne qui visiblement déteste la saga, mais en parle de façon hilarante!).

En résumé: 

2 réflexions au sujet de « Darker (Fifty Shades, tome 5) – E.L. James »

  1. Je t’avoue que ce n’est pas le caractère érotique qui me dérange dans le phénomène 50 nuances de grey mais plus le respect de la femme dans ces ouvrages et l’image qu’il en donne à des femmes et des adolescentes qui l’ont lu suite à l’engouement du phénomène. Quand je lis certains passages de l’article vers lequel tu as mis le lien cela me donne des envies de meurtres.
    Ps: Dans le même genre, il y avait eu un article sur le film 50 nuance de grey en gift. Notamment les gift sur le second tome était à mourir de rire.

    • c’est drôle, moi je ne le ressens pas du tout comme ça à la lecture (ce manque de respect de la femme). Il y a un rapport de domination forcément (c’est le thème) mais pour moi ce n’est pas dégradant spécialement pour les femmes pour autant (et pourtant je suis plutôt tatillon niveau féminisme habituellement lol)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *