Le jardin au clair de lune – Corina Bomann

Synopsis: 

Quand l’antiquaire Lilly se voit offrir un violon très ancien censé lui appartenir, elle n’en croit pas ses oreilles. Comment peut-elle être l’héritière de ce qui se révèlera être un objet très célèbre ? Elle sent pourtant que l’instrument a le pouvoir de changer sa vie si elle accepte d’en résoudre le mystère. Elle s’aperçoit aussi que cette aventure lui donnera peut-être la force de dépasser le deuil de son mari. Aidée de sa meilleure amie Ellen et du musicologue Gabriel, elle se lance sur les traces de l’éblouissante violoniste à laquelle a appartenu l’instrument. Cette quête la mène en Italie et en Indonésie, où elle tombe sur un secret qui jettera un jour complètement nouveau sur sa propre vie …

image9 bis

Mon avis: 

Commencé fin décembre, ce livre sera le premier que j’aurais terminé en 2018, et c’est un coup de coeur 🙂 J’avais déjà adoré le premier que j’avais lu de l’auteure (L’île aux papillons), mais les petits défauts que j’y avais trouvé ont disparu ici et Le jardin au clair de lune me paraît donc encore meilleur 🙂

C’est une nouvelle fois un roman qui va mêler présent, passé, drames et secrets de familles. Les ingrédients ont beau être éculés et peu originaux, ça fonctionne pratiquement à chaque fois pour moi et ici ça n’a pas loupé, j’ai été totalement embarquée, l’intrigue est très efficace et la plume de l’auteure s’est améliorée je trouve, elle a perdu ce côté un peu « niais » que j’avais ressenti dans son précédent livre 🙂

Nous suivons Lilly, antiquaire allemande qui vit un peu en recluse depuis la mort de son mari Peter trois ans plus tôt. Un beau jour, un inconnu lui dépose dans sa boutique un magnifique violon, explique qu’il lui appartient, puis disparait sans plus d’explications. Lilly va alors se lancer dans une enquête pour découvrir l’histoire du violon et comprendre comment il est arrivé en sa possession – enquête qui va la mener à Londres chez son amie Ellen, mais aussi en Italie et en Indonésie, sur les traces de deux violonistes célèbres qui ont possédé le fameux violon dans les années 1900 puis 1920.

J’ai été tout autant captivée par les investigations de Lilly dans le présent (et son « retour à la vie » après un long deuil, notamment grâce à son séjour chez son amie et la rencontre avec Gabriel), que par les parties flash-back qui nous présentent des morceaux choisis des vies de Rose (en 1902) et d’Helen (en 1910-1920). Leur destin tragique donne un souffle romanesque évident à ce récit, dont le seul défaut pourrait être que tout est assez facile dans les recherches de Lilly (elle trouve toujours les bonnes personnes capables de lui donner de nouvelles informations sur un sujet pourtant censé être mystérieux), mais c’est un détail. Pour les amateurs de ce type de romans, c’est vraiment un livre à lire 🙂

En résumé: 

2 réflexions au sujet de « Le jardin au clair de lune – Corina Bomann »

  1. Oh merci pour la découverte ! Je ne connaissais pas du tout, mais c’est le genre de roman qui peut vraiment me plaire, je pense. J’adore les romans qui mêlent les époques et les secrets de famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *