Pars avec lui – Agnès Ledig

Synopsis: 

Il y a Roméo, pompier professionnel qui chute très gravement en sauvant la vie d’un enfant. Il y a Juliette, l’infirmière du service de réa où il va tenter de recoller les mille morceaux de son corps et de son coeur. Ils souffrent tous les deux. Roméo de ne plus pouvoir s’occuper de Vanessa, sa petite soeur adolescente, rebelle et fragile. Juliette, d’éprouver des difficultés à concevoir un enfant, dont le désir est plus fort que tout, malgré un compagnon humiliant et violent.  Il y a aussi Guillaume, un collègue infirmier en quête d’équilibre. Et puis Malou, la grand-mère de Juliette, qui, à quatre vingt- quatre ans, ne croit plus au hasard depuis bien longtemps. Cette rencontre accidentelle pourrait bien bouleverser le destin de tous ces personnages dont les chemins se croisent et s’éloignent sans jamais se perdre.

image9 bis

Mon avis: 

Pars avec lui, c’est le second roman d’Agnès Ledig que je lis. Je l’ai préféré au premier, d’ailleurs. C’est un livre-doudou qui fait du bien. 

Au début, il n’y a que deux personnages: Roméo, le pompier qui a un grave accident et qui se retrouve à l’hôpital, et Juliette, l’infirmière qui s’occupe de lui. Et puis l’histoire s’étoffe petit à petit avec d’autres personnages qui gravitent autour d’eux; la grand-mère de Juliette, l’arrière-grand-père de Roméo, la seul de Roméo, le collègue infirmier de Juliette… Tous sont attachants à leur façon (encore que je n’ai à aucun moment accroché avec la petite soeur de Roméo) et apportent quelque chose à ce livre tout doux. C’est vraiment un livre un peu feel-good, qui fait du bien, qui nous enveloppe comme un cocon, malgré certains thèmes abordés (le compagnon pervers narcissique de Juliette est détestable).

Agnès Ledig a le chic pour décrire des histoires simples, aux personnages à la fois très « girl next door », et à la fois qui ont tous une forme de sagesse comme on en croise rarement dans la vie. Je la trouve à mi-chemin entre Legardinier (pour les intrigues un peu feel-good justement, « leçon de vie »), et Barbara Abel (pour sa capacité à sortir des histoires de situations quotidiennes très banales). Pars avec lui, ce n’est pas seulement une histoire d’amour (d’ailleurs, elle ne se concrétise vraiment qu’à l’extrême fin du livre), pour moi, c’est plutôt l’histoire de Juliette et sa quête pour tomber enceinte malgré un compagnon qui la dénigre constamment et n’a pas envie de construire quoi que ce soit. On est donc dans le désir de maternité et la relation abusive plus que dans une histoire romantique.

L’ensemble est pourtant presque trop simple (notamment au niveau de l’écriture), et c’est peu être un peu trop « bons sentiments » pour être un vrai coup de coeur, mais ça reste sympathique, très facile et très rapide à lire, peut-être à réserver à une période de coup de mou ou de vacances 🙂

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *