Serre moi fort – Claire Favan

Synopsis: 

« Serre-moi fort. » Cela pourrait être un appel au secours désespéré. Du jeune Nick, d’abord. Marqué par la disparition inexpliquée de sa soeur, il est contraint de vivre dans un foyer brisé par l’incertitude et l’absence. Obsédés par leur quête de vérité, ses parents sont sur les traces de l’Origamiste, un tueur en série qui sévit depuis des années en toute impunité. Du lieutenant Adam Gibson, ensuite. Chargé de diriger l’enquête sur la découverte d’un effroyable charnier dans l’Alabama, il doit rendre leur identité à chacune des femmes assassinées pour espérer remonter la piste du tueur. Mais Adam prend le risque de trop, celui qui va inverser le sens de la traque. Commence alors, entre le policier et le meurtrier, un affrontement psychologique d’une rare violence…

image9 bis

Mon avis: 

Les seuls livres que j’avais lus de Claire Favan jusqu’à présent, c’étaient Le tueur de l’ombre et Le tueur intime. J’avais adoré… et en réaction, je n’avais jamais rien lu d’autre, de peur d’être déçue ^^’. Il faut dire que les synopsis de ses livres suivants ne me parlaient pas plus que ça et je suis tombée sur Serre-moi fort par hasard, en retournant au bureau (je travaille désormais de chez moi, sauf réunion en équipe) la semaine dernière, dans la bibliothèque libre-service de l’entreprise. Il était là, il était gratuit, pour le coup je ne l’avais pas vu passer à sa sortie, je n’ai pas trop réfléchi et je l’ai lu rapidement… et je ne regrette tellement pas!  C’est un presque coup de coeur – pour info, je l’ai commencé tard le soir vers (23h) et je n’ai pas pu le lâcher avant de l’avoir terminé (vers 2h du matin) :)!

Serre-moi fort est divisé en trois parties à peu près égales. Dans la première, on suit le personnage de Nick, un ado dont la soeur disparaît. D’abord peu inquiets, les policiers chargés de l’enquête comprennent bien que l’adolescente (Lana) n’a pas fait de fugue et que sa disparition cache quelque chose de plus inquiétant, mais l’enquête n’aboutit pas. Les parents de Nick sombrent et ne s’occupent absolument pas de lui, il est contraint de tout gérer tout seul (factures, repas, etc). Mais deux après après le drame, ses parents reprennent conscience et commencent à participer à des sessions de soutien pour des proches de disparus, groupe dont ils vont rapidement devenir les têtes à penser pour la traque de celui qui aurait enlevé Lana – l’Origamiste – et d’autres jeunes filles. Malheureusement pour Nick, même sortis du gouffre, ses parents s’occupent peu de lui et se lancent à corps perdu dans leur quête, délaissant totalement l’enfant qui leur reste. Nick s’inscrit à la fac et parvient à mener de front ses études et l’enquête de ses parents, qui l’obligent à participer. Cette partie couvre une période de 10 ans et est totalement séparée de la seconde, qui se déroule encore plus d’une décennie plus tard (le livre se déroule donc en tout sur plus de 20 ans). Dans la seconde partie donc, Adam est un flic qui vient de perdre sa femme et qui enquête sur la découverte de 24 corps de femmes dans une grotte, dont certaines étaient des victimes présumées de l’Origamiste. (Dans la dernière partie, tout se recoupe, bien sûr).

Au début j’étais un poil perplexe. Je trouvais la première partie un peu longuette car on sentait bien que c’était l’introduction de l’histoire et je trouvais presque que ça tournait en rond – on comprend vite que les parents de Nick sont ingrats et peu aimants, et on ne peut pas s’empêcher de compatir pour lui, qui se débrouille bien vu les circonstances, face à des parents qui persistent à penser que seule leur fille disparue avait de l’importance. Et puis IL Y A EU LA FIN DE LA PREMIERE PARTIE. Et par fin, je veux dire les deux dernières lignes. Et là, qu’on se le dise: j’ai poussé un cri dans le lit :’) Mr Totoro s’est tourné vers moi en mode « qu’est-ce qui t’arrive, tu es folle? » et j’étais là « non mais c’est mon liiiivre il se passe trop un truc de ouf » :’). Un rebondissement que franchement je n’avais pas du tout anticipé et qui m’a totalement retournée, j’ai adoré! Finalement, ça donne un tout autre aspect à cette partie qui gagne en profondeur et en niveau de lecture.

La seconde partie est plus prenante que la première, on avance dans l’enquête d’Adam au fur et à mesure, j’attendais le fin mot de l’histoire avec impatience. Et puis est arrivé le seul élément du livre qui m’empêche d’en faire un coup de coeur: ce qui arrive à Adam en fin de seconde partie. J’ai trouvé que ça sortait totalement de nulle part et je n’ai pas compris ce que la scène venait faire là, comment elle s’imbriquait dans le reste du récit. Après coup, il fallait effectivement quelque chose de particulier pour qu’Adam se retrouve dans la situation dans laquelle il est en troisième partie, mais sur le moment, j’ai trouvé ça vraiment bizarre. Et même avec le recul, je pense qu’il y avait d’autres méthodes, mais bon. Ca ne m’a pas empêchée d’adorer ma lecture, mais il faut savoir qu’il y a un moment un peu WTF, qui heureusement ne dure pas longtemps.

L’écriture de l’auteure a mûri depuis Le tueur intime / Le tueur de l’ombre et c’est un plus indéniable 🙂 les personnages sont travaillés, et si l’intrigue ne casse finalement pas 3 pattes à un canard, ce twist de fin de première partie fait le livre à lui tout seul et vaut le détour! La fin est rapide et noire, tellement noire… Claire Favan fait souffrir ses personnages – et ses lecteurs – mais je trouve ça assez jouissif à lire 🙂 En bref, un thriller excellent dont je n’attendais rien et qui m’a conquise totalement par surprise! A découvrir 🙂

En résumé: 

6 réflexions au sujet de « Serre moi fort – Claire Favan »

  1. Difficile de ne pas avoir envie de le lire après une telle chronique.

    Et peut être aussi ses autres livres que je ne connais pas .

    Juste une petite question : WTF ? ( çà veut dire quoi ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *