Les enfants de cendres – Kristina Ohlsson

Synopsis: 

Au milieu d’un train bondé, une petite fille disparaît. En dépit d’une centaine de témoins potentiels, personne n’a remarqué quoi que ce soit. Sa mère était descendue sur le quai pour passer un coup de fil, et n’a pu regagner le train à temps. Affolée, elle a alerté les contrôleurs qui ont gardé un oeil protecteur sur l’enfant endormie. Pourtant, à l’arrivée en gare de Stockholm, la fillette s’est volatilisée. On ne retrouve que ses chaussures sous la banquette…  Une équipe de police, assistée par l’enquêtrice Fredrika Bergman, est chargée de l’affaire. Mais quand l’enfant est découverte dans le nord de la Suède, morte, les mots « non désirée » inscrits sur le front, le dossier se transforme en cauchemar : un tueur impitoyable est dans la nature, et la petite Lilian n’est que la première d’une longue liste…

image9 bis

Mon avis: 

Celui-là, ça fait looongtemps qu’il était dans ma wish-list (plusieurs années). Je ne suis habituellement pas fan de polars nordiques mais le synopsis de celui-ci m’avait convaincue d’essayer. C’est plutôt une bonne pioche 🙂

Dans ce récit, nous suivons l’équipe d’enquêteurs chargés de retrouver une petite fille qui a disparu à bord d’un train alors que sa mère était sortie téléphoner à un arrêt. Il y a le chef de l’équipe, Alex, le second, Peder, et la petite nouvelle, Fredrika. L’enquête part mal dès le départ puisqu’Alex, fort de son expérience, est persuadé que c’est le père de l’enfant le responsable, et Peder abonde dans son sens, malgré les éléments troublants notés par Fredrika. Du coup, ils perdent du temps…

C’est la seule vraie chose qui m’a gênée dans ce tome : les trois enquêteurs (et leurs relations). Déjà, ils ne sont pas spécialement sympathiques – Alex empêtré dans ses certitudes au point de refuser d’envisager des pistes sortant des sentiers battus, Peder qui trompe sa femme et qui ne remet jamais Alex en question (pour le coup j’étais à la limite du dégoût pour lui), et Fredrika qui est très froide et distante… dur de s’attacher à eux. Mais j’ai encore plus été perturbée par le fait que dès le départ, avant même qu’on sache que ses idées étaient valides, aux toutes premières pages, tout le monde parle dans le dos de Fredrika en mode « elle est nulle, elle n’est pas faite pour travailler dans la police, vivement qu’elle se casse ». Euh, mais c’est quoi ces jugements de fou ? je n’avais jamais lu ça et ça revient très régulièrement dans le roman, franchement je n’ai pas compris d’où ça sortait – et ça ne fait absolument pas avancer le schmilblick ! J’avais l’impression que les deux hommes avaient 15 ans d’âge mental sur certains points…

En dehors de ce détail qui m’a vraiment dérangée à la lecture, j’ai trouvé l’enquête très intéressante dès le départ – il y a un élément qui fait penser au film Seven d’ailleurs. J’avais deviné à l’avance un élément important (mais ça paraissait évident). Entre enlèvement, meurtres, représailles, histoires de familles, pédophilie, c’est une intrigue à tiroirs assez noire que nous avons là – mais l’auteure ne va jamais dans le sensationnel pour autant. C’est plutôt bien écrit et les idées sont là. j’ai vu qu’il y avait des suites avec d’autres enquêtes de Fredrika mais comme ce sont les enquêteurs qui font ici que ce n’est pas une excellente lecture, je ne pense pas que je les lirai. En tout cas, le roman est globalement bon et l’enquête prenante 🙂

En résumé: 

2 réflexions au sujet de « Les enfants de cendres – Kristina Ohlsson »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *