L’exorciste – William Peter Blatty

Synopsis: 

Pour Chris MacNeil et sa fille Regan, une adolescente de quatorze ans, la vie s’écoule heureuse et aisée dans un quartier bourgeois de Washington. Et puis, un jour, des bruits étranges résonnent dans la calme demeure, des objets disparaissent, des meubles sont déplacés. Quant à Regan, d’étranges métamorphoses la défigurent, des mots obscènes jaillissent de sa bouche. Tandis que peu à peu la personnalité de l’enfant se disloque face aux médecins impuissants, la police est saisie d’horreur devant l’atroce vérité. Damien Karras, prêtre et psychiatre, sera-t-il le seul recours ?

image9 bis

Mon avis: 

Je n’ai su qu’assez récemment que le fameux film L’exorciste était en fait tiré d’un bouquin. J’ai vu le film il y a quelques années, mais il ne m’a pas laissé un souvenir impérissable – en fait je ne me souviens pas de grand-chose, donc je ne saurais même pas dire après lecture du livre si c’est bien adapté ou non. En tout cas, quand j’ai su qu’il y avait un bouquin, j’ai voulu le lire, forcément 🙂 il y a trop peu de bouquins d’horreur je trouve.

Et finalement, le verdict est mitigé : j’aime bien le thème (possession démoniaque + exorcisme), mais la plume de l’auteur ne m’a pas convaincue. Il a été écrit en 1970 et je trouve que ça a mal vieilli. J’avais parfois l’impression (au niveau des dialogues surtout) de regarder un vieux film ringard aux expressions démodées. Il y a quelque chose de propre à cette époque qui fait que parfois j’en ai du mal à suivre – j’ai souvent l’impression que ça passe du coq à l’âne.

Sur le fond sinon, c’est vrai que le bouquin fait le job – je n’ai pas forcément eu peur, mais c’est très visuel et on imagine très bien les scènes, ça fait quand même frémir, un peu en mode « comment je réagirais si ça arrivait à un de mes proches ? ». Les scènes de Regan (la fille) font parfois frémir et sont vraiment dérangeantes – mais c’est ce qu’on cherche en lisant ce type d’histoire. Dans le roman, c’est une mère célibataire et actrice qui voit sa fille de 11 ans qui change – lentement d’abord, puis on finit par assister à des scènes vraiment terribles. La mère ne sait plus quoi faire car dans notre monde régi par les médecins et la science, tous les spécialistes qu’elle va voir tentent d’expliquer le phénomène rationnellement et il y a toujours un nouvel élément qui vient les contredire. Après des semaines de diagnostics erronés, elle finira par rencontrer un prêtre qui est aussi psychiatre et qui tentera de lui prouver que non, sa fille n’est pas possédée et n’est pas un bon sujet pour un exorcisme (qui doit être validé par l’Eglise) – sauf que bien entendu, c’est le cas…

On sent que l’auteur essaie d’étoffer un peu son histoire (par le prologue oriental par exemple, et l’intrigue policière autour de la mort d’un des personnages) mais je ne sais pas si ça fonctionne vraiment et/ou si c’était vraiment nécessaire.

En bref, je ne sais pas trop quoi penser de ce bouquin. Je pense que c’est un classique du genre qu’il faut lire si on aime les romans d’horreur mais pour le reste, ce n’est pas indispensable.

En résumé: 

2 réflexions au sujet de « L’exorciste – William Peter Blatty »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *