Finale (Hush hush, tome 4) – Becca Fitzpatrick

Synopsis: 

En tombant amoureuse de Patch, un ange déchu, Nora a dit adieu à une vie ordinaire. Pourtant, elle ne s’attendait pas à se retrouver à la tête d’une armée de néphilims, les ennemis jurés de celui qu’elle aime. Alors que leur histoire d’amour est plus dangereuse que jamais, Nora se retrouve face à un choix impossible : prendre le commandement des néphilims et déclarer la guerre à Patch ou refuser le combat et condamner à mort sa famille et ses amis.

image9 bis

Mon avis: 

J’avais bien aimé les premiers tomes de cette saga quand je les avais lus, mais force est de constater que 2 ans après, il ne m’en restait pratiquement aucun souvenir. En allant relire mes chroniques de l’époque, je vois que j’avais trouvé les romans moins jeunesse que d’autres du même genre – je ne sais pas si c’est ce tome qui diffère ou si c’est mon avis sur la question qui a changé depuis, mais pour le coup, j’ai trouvé ce dernier tome trop jeunesse pour moi, manquant cruellement d’originalité et reprenant tout ce qu’on peut trouver dans d’autres romances fantastiques YA. Bref, même si je suis contente d’avoir enfin terminé cette série, je suis bien plus mitigée qu’à la lecture des premiers.

Déjà, je ne me rappelais vraiment pas de grand chose et j’ai eu du mal à me remettre dedans. Heureusement, il y a pas mal de rappels, donc j’ai quand même réussi à retrouver des souvenirs du tome précédent. Ici, Nora et Patch sont dans des camps opposés, alors qu’une guerre est sur le point de démarrer. Nora leade le clan des néphilims suite au décès de son père qui l’a nommée à sa succession, mais les membres de son camp ne la connaissent pas et ne lui font pas confiance. Pour gagner leur confiance justement, elle doit s’entrainer pour leur prouver ce dont elle est capable, mais aussi leur faire croire qu’entre elle et Patch, c’est terminé.

Le côté « sortir avec Patch tout en faisant croire que non, il faut donc être super discret » m’a paru à la limite du risible. Etant donné qu’ils passent la moitié du bouquin ensemble, je ne vois pas où ils peuvent croire qu’ils sont discrets, j’ai vraiment trouvé ça ridicule et pas du tout crédible – si vraiment il faut que tu fasses croire à des gens que vous n’êtes plus ensemble, le plus logique serait juste d’arrêter de se voir un moment, pas continuer à passer tout son temps libre ensemble. Bref.

L’autre moitié de son temps, Nora la passe à s’entraîner avec Dante, qui va lui faire découvrir une sorte de drogue qui améliore les performances. Bien entendu, Nora va bientôt ne plus savoir s’en passer, mais le cache à tout le monde en se voilant la face (« je ne continue que jusqu’à ce que je n’en ai plus besoin »). Cette partie-là aussi m’a parue très niaise et pas du tout originale.

Enfin, pour enfoncer le clou, ce tome-ci est censé être celui de l’affrontement entre les deux clans. Pourtant, comme je le disais, Nora passe la moitié du tome avec Patch à essayer de faire croire à leur rupture, et l’autre moitié avec Dante, mais d’affrontement, il n’est jamais question. En arrivant quelques dizaines de pages avant la fin, il ne s’était toujours rien passé, je me demandais comment l’auteure allait réussir à faire tenir ça en si peu de pages, mais bien sûr l’affrontement est esquivé et tout ça part en jus de boudin – vous me passerez l’expression. Il y a quand même une révélation concernant Vee histoire de donner un minimum d’intérêt à ce dernier tome, mais c’est à peu près tout. Le roman dans son ensemble m’a paru tourner en rond, ne renouvelle absolument pas le genre et ne fait que réutiliser des ingrédients vus et revus. Ca se lit pourtant toujours très facilement, c’est juste que l’intérêt à disparu. Bref, voilà un final(e) dont j’aurais pu me passer. 

En résumé: 

4 réflexions au sujet de « Finale (Hush hush, tome 4) – Becca Fitzpatrick »

  1. J’avais eu aussi beaucoup de mal a me retaper remettre dans le dernier tome et, du coup, ne l’ai pas bcp apprécié non plus. Si la « fausse rupture ne l’a pas, moi, embêtée plus que ça, l’histoire d’addiction m’a gavé au plus au point tellement elle était attendue et prévisible. Mais ça manque de grande bataille finale, en effet.
    Dans cette série, le premier tome reste le meilleur des meilleurs !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *