Eleanor & Park – Rainbow Rowell

Synopsis: 

Etats-Unis, 1986. Eleanor est une lycéenne trop rousse, trop ronde et est harcelée par tout le monde au lycée. Dans le bus scolaire, elle a l’habitude de s’asseoir à côté de Park, un garçon timide, qui l’ignore poliment. Peu à peu, les deux lycéens vont se rapprocher, liés par leurs passions communes pour les comics et les Smiths.

image9 bis

Mon avis: 

Eleanor & Park, tout le monde connait. C’est un roman qui fait l’unanimité sur la blogo – considéré comme un roman génial par à peu près tous les avis que j’ai pu lire. Et souvent, quand je lis tous ces avis sur un bouquin, je suis perplexe, je me dis « je pense que ça ne va pas le faire avec moi » – et souvent, je suis loin d’être aussi emballée que les autres. Mais pour Eleanor & Park, je ne sais pas pourquoi, j’étais persuadée que je suivrais le mouvement et que moi aussi, j’allais adorer. Eh bien… non.

Je n’irai pas jusqu’à dire que je me suis ennuyée, mais je m’attendais à être beaucoup plus remuée et chamboulée que ça. J’ai trouvé l’écriture de Rainbow Rowell hyper plate et sans relief – c’est monotone, il n’y a pas de rythme, et surtout, j’ai trouvé que ça ne dégageait pas beaucoup d’émotions. J’en étais au point que je me demandais si je lisais bien le bouquin dont tout le monde parlait. Je suis dure, mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti à la lecture.

Pourtant, je dois bien admettre que l’histoire en elle-même est mignonne. Deux ados un peu paumés qui arrivent à dépasser le regard des autres pour s »avouer qu’ils sont mieux à deux que chacun dans leur coin, qui se retrouvent autour de musique et de comics, c’est choubidou. La différence sociale entre les deux (Eleanor habite avec sa mère et son nouveau mari qui la déteste dans un environnement pauvre, tandis que Park habite avec deux parents plus aisés et qui s’aiment) est marquée et est un élément important du récit, et je ne m’attendais pas à trouver ça dans le livre. Ca permet de complexifier un peu l’histoire qui, sinon, serait vraiment simplette.

La fin, quant à elle, m’a laissée totalement perplexe. Je ne voyais pas trop comment tout ça allait finir, mais en tout cas, je n’imaginais pas ça, et franchement, j’aurais préféré autre chose. Elle me laisse un goût amer et je la trouve hyper pessimiste. Du coup, même si le fond (l’histoire) est sympathique, je n’ai finalement pas accroché ni sur la forme (l’écriture) ni sur la fin, et je suis franchement mitigée sur cette lecture dont j’attendais beaucoup.

En résumé: 

4 réflexions au sujet de « Eleanor & Park – Rainbow Rowell »

  1. Je suis assez d’accord avec toi au sujet de l’écriture un peu plate de R.R. Pour autant, j’ai vraiment beaucoup aimé Eleanor & Park. Cette écriture m’a davantage dérangée dans Fan girl où, pour le coup, c’est plat et loooooong (vu que le roman est énorme !!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *