Je sais pas – Barbara Abel

Synopsis: 

Le jour de la sortie en forêt de l’école maternelle des Pinsons, la petite Emma disparaît. Son institutrice Mylène finit par la retrouver à la nuit tombante dans une cavité. Piégée à son tour, l’institutrice parvient à hisser la fillette sur ses épaules, laquelle s’échappe et court rejoindre le groupe. Mais Mylène reste introuvable et Emma ne sait pas indiquer où se trouve sa maîtresse…

image9 bis

Mon avis: 

Encore une bonne pioche avec ce Barbara Abel, mon quatrième de l’auteure (et pas le dernier)! Comme à chaque fois, nous sommes vraiment dans un thriller psychologique qui joue sur l’horreur qui peut surgir d’un quotidien très banal – et qui nous fait d’autant plus réfléchir qu’on a l’impression que ça pourrait très bien nous arriver.

Ici, nous suivons plusieurs personnages: Camille et Patrick, les parents d’Emma, qui a 5 ans; Mylène, l’institutrice d’Emma, et le père de Mylène, Etienne, qui est également l’amant de Camille. Une sortie scolaire en bordure de forêt tourne au drame quand Emma disparaît. Mylène, qui fait partie de la première équipe à partir à sa recherche, finit par la retrouver au fond d’un trou, et, en essayant de la sauver, elle tombe, se fracture la cheville et se retrouve piégée à son tour. Elle parvient à faire sortir Emma, qui doit alerter les secours de venir rechercher Mylène; sauf qu’une fois retrouvée, Emma ne sait répondre qu’une chose aux questions des enquêteurs: « Je sais pas »…

Entre adultère, trahison, incompréhension, malveillance, non-dits, l’intrigue de ce thriller en apparence assez simple se révèle ne pas l’être tant que ça. J’ai trouvé la plume de l’auteur taillée au couteau comme d’habitude, c’est très abordable tout en étant vraiment ciselé et c’est quelque chose que j’apprécie chez elle. Les personnages par contre sont peut-être un poil plus caricaturaux que dans les autres romans que j’avais déjà lu de Barbara Abel – et surtout, 3 d’entre eux ont des motifs qui semblent sombres et qui restent mystérieux une bonne partie du livre, à savoir Patrick (le mari), Etienne (l’amant) et Emma (la fillette). On échafaude des théories, on pense comprendre… j’avoue que pour Emma, je ne suis toujours pas certaine d’avoir compris son comportement. Pour le coup, je l’ai juste trouvée détestable du début à la fin et j’avais envie de la secouer pour qu’elle crache le morceau – mais où est Mylène?. Quant à Mylène justement, on espère avec elle, on tremble, on souffre, et on prie pour que quelqu’un la trouve à temps. Ses côtés négatifs (ses réactions à la limite de la violence avec les gamins, son désamour d’elle-même) sont gommés par l’horreur de ce qu’elle vit. Mais finalement, avec du recul, je me rends compte qu’aucun personnage n’est vraiment sympathique, ils ont tous des grosses failles, ils sont complètent imparfaits. Comme je le disais plus haut, celle qui m’a le plus perturbée, c’est Emma – elle m’a semblé transpirer la malveillance tout le long du livre alors qu’elle n’a que 5 ans, ça fait un drôle d’effet. L’épilogue ne m’a pas fait changer d’avis sur le personnage.

D’ailleurs, l’épilogue justement (et la fin de façon plus générale), c’est ce qui m’a empêchée d’en faire un vrai coup de coeur car je l’ai trouvé un peu trop facile, trop rapide, un poil bâclée. Je pensais avoir d’avantages de réponses (notamment sur la raison du comportement d’Emma), et finalement, il me reste plusieurs questions en suspend. Malgré tout, ça reste une fin assez noire comme j’aime en lire dans les polars donc ce n’est pas totalement négatif non plus 🙂

En tout cas, globalement, même si ce n’est pas un gros coup de coeur, je vous garantis que la tension est à son comble une bonne partie du livre, c’est très prenant et je vous le conseille 🙂

En résumé: 

5 réflexions au sujet de « Je sais pas – Barbara Abel »

  1. Ah c’est la couverture de la version poche? Effectivement, la fin est bien noire!! J’avoue que j’ai eu du mal du coup à m’attacher à tous ces personnages… mais il faudrait que je découvre d’autres livres de l’auteure!

    • Derrière la haine et Après la fin sont top! et Duelle aussi. il faudrait que je lise l’innocence des bourreaux ^^.
      ce n’est pas la couverture du poche, c’est une édition france loisirs ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *