Promenez-vous dans les bois… – Ruth Ware

Synopsis: 

Une jeune femme reçoit un message l’invitant à l’enterrement de vie de jeune fille d’une de ses anciennes meilleures amies. Elle arrive dans une grande propriété en verre, perdue au fond des bois. 48 heures plus tard, elle se réveille dans un hôpital couvertes de blessures. Un meurtre a eu lieu pendant la fête. Que s’est-il passé et qu’a-t-elle fait ?

image9 bis

Mon avis: 

J’avais repéré ce bouquin au Salon du Livre (aka Livre Paris) 2016. J’avais un peu farfouillé pour trouver des avis, et celui de Brocoli m’avait convaincue. Dès que je l’ai vu en poche, pouf, il était acheté 🙂 et même si ce n’est pas un coup de coeur, j’ai vraiment passé un bon moment avec ce bouquin! (je relis pas mal de polars en ce moment alors que ça faisait longtemps que je n’en avais pas lu et décidément, c’est vraiment un genre que j’aime bien!).

Promenez-vous dans les bois, c’est l’histoire finalement classique d’un petit groupe de jeunes gens installés pour quelques jours dans une maison au coeur des bois, isolés, sans réseau. Et comme toujours, ça ne se termine pas bien. D’ailleurs, dès le début, on est mis dans le bain puisque l’auteure alterne les passages du week-end et ceux du lendemain, quand la narratrice se retrouve à l’hôpital, interrogée sur le meurtre du week-end… mais qui est mort? Nora ne s’en souvient pas. On sait donc tout de suite dans quoi on s’embarque.

De façon un peu plus précise, nous allons suivre Nora, écrivain, invitée à l’EVJF de sa meilleure amie du lycée, avec qui elle n’a plus eu de contacts depuis 10 ans. Contre tout attente, elle s’y rend, et se retrouve avec 5 autres personnes (dont la fameuse mariée, Clare) dans la maison de famille de la témoin, qui est isolée au fond des bois du nord de l’Angleterre, il n’y a pas de réseau, rien à proximité, bref, un cadre de film d’horreur parfait ;-). Il n’est pourtant pas question d’horreur ici, plutôt de tensions psychologiques insidieuses qui vont crescendo jusqu’au dénouement. C’est très prenant, l’écriture est très accessible et on ne lâche pas le bouquin, on veut savoir qui est mort, comment tout ça a bien pu basculé. On émet des suppositions, on cherche, et même si on ne devine pas tout, j’ai trouvé la résolution un peu facile et c’est ce que j’ai trouvé un peu dommage: la fin n’est pas forcément au niveau du reste, je m’attendais à quelque chose d’un peu plus torturé, plus alambiqué. Là, je n’irais pas dire que j’étais déçue, mais je trouvais ça un peu plat. (Bon, j’aime bien les trucs très noirs, donc je ne sais pas si tout le monde aura le même avis, je suis peut-être juste trop névrosée ^^).

En dehors de ce petit point noir sur la fin (qui reste franchement mineur car tout le reste m’a emballée), je conseille vraiment ce roman à tous ceux qui aiment les romans angoissants à lire la nuit sous la couette, ou à ceux qui voudraient démarrer les thrillers sans vouloir de récits trop gores ^^

En résumé: 

2 réflexions au sujet de « Promenez-vous dans les bois… – Ruth Ware »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *