City of Fallen Angels (The Mortal Instruments, tome 4) – Cassandra Clare

Synopsis: 

Clary est de retour à New York et la vie est belle : elle s’entraîne pour devenir une chasseuse d’ombres et elle peut enfin appeler Jace son petit ami. Mais tout a un prix. Quand Jace commence à s’éloigner d’elle sans explication, elle se rend compte qu’elle a peut-être déclenché des évènements qui pourraient bien la conduire à la perte de tout ce qu’elle aime… Même Jace.

image9 bis

Mon avis: 

Je me rapproche petit à petit de la fin de Mortal Instruments avec la lecture de ce dernier tome. Si je l’ai, comme le tome 3, trouvé plus intéressant que les deux premiers, je n’ai pas été totalement captivée, notamment sur la fin – je trouve l’intrigue autour de Sébastien assez « grosse » et finalement peu crédible. Toutefois, j’ai été ravie de découvrir Simon d’un peu plus près car on le suit d’avantage ici, de même que Maia et Kyle / Jordan.

Au niveau de l’écriture ça reste très convenu et jeunesse, l’intrigue change des trois premiers tomes car l’arc narratif autour de Valentin est terminé et l’auteure a donc trouvé autre chose – les conséquences des actions de Jace et Clary à la fin du tome 3 notamment. Les personnages secondaires ne me parlent malheureusement pas plus au fil des tomes – j’ai particulièrement du mal avec Isabelle (trop pimbêche) et Alec (trop niais dans sa relation avec Magnus). D’autres par contre sont plus intéressants (Magnus justement, ou encore Maia et Kyle / Jordan). L’ensemble reste toutefois agréable et se lit facilement, mais j’avoue que je ne comprends pas ce qui différencie cette saga des autres dans le coeur des nombreux lecteurs qui la plébiscitent – elle ne me parait pas meilleure que d’autres. Jace et Clary m’exaspèrent plus qu’autre chose, je les trouve vraiment trop immatures. Beaucoup de points négatifs pour un tome que j’ai pourtant plutôt apprécié, je suis contente de découvrir enfin cette saga, mais c’est vrai qu’elle ne me marquera pas plus que ça, elle m’aurait sûrement fait plus d’effet si je l’avais lue plus jeune.

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *