Mortel Sabbat – Preston & Child

Synopsis: 

En compagnie de Constance Greene, sa protégée, l’inspecteur Pendergast, du FBI, se rend à Exmouth, village de pêcheurs situé au nord de Salem, dans le Massachusetts, pour enquêter sur la disparition de précieux nectars. En examinant la cave pillée, Pendergast découvre derrière les rayonnages, une niche secrète ayant abrité un corps. Le vol des bouteilles de vin ne serait donc qu’un leurre destiné à masquer la disparition du squelette. Peu après leur arrivée, un historien qui effectuait des recherches sur le naufrage d’un navire à la fin du XIXème siècle est assassiné. Son corps mutilé et recouvert de symboles sataniques est retrouvé dans les marécages…

image9 bis

Mon avis: 

Mortel sabbat est le dernier Pendergast sorti en poche, je suis contente de le retrouver car les auteurs ont sorti pas mal de leur nouvelle série récemment et je voyais moins Pendergast passer 🙂 je savais d’ailleurs que j’en avais loupé certains et après avoir fait le point sur la série sur Livraddict, sur les 15 Pendergast, il m’en manque encore 5 à lire 🙂 (je suis contente de savoir qu’il m’en reste :)).

Malheureusement, il y a pas mal de personnages que j’appréciais dans les tomes précédents qui sont décédés au fur et à mesure de la saga, et désormais les enquêtes se déroulent en comité restreint, c’est un peu dommage. Ici, on ne va suivre que Pendergast et sa pupille Constance (il faudrait que je relise La chambre des curiosités car je ne me rappelle pas du tout de leur rencontre et ça me perturbe), qui se rendent dans une petite ville côtière en bordure de marécage, où un sculpteur s’est fait dérober une collection de vin. Rapidement, alors que les deux enquêteurs découvrent que l’affaire pourrait bien être liée à une autre, bien plus sordide et datant de la fin du XIXème siècle, un historien est retrouvé assassiné…

La particularité de ces enquêtes, c’est bien sûr la personnalité hors norme du personnage principal, qui a des méthodes bien à lui. Constance, qui l’accompagne ici pour la première fois, tente de se les approprier, parfois maladroitement, souvent perplexe, mais c’est assez rigolo de voir la transmission / passation entre les deux, on dirait qu’il la forme pour prendre la relève, j’ai bien aimé ce côté-là! Ainsi d’ailleurs que l’évolution de leur relation, qu’on devine plus qu’elle ne se concrétise pour l’instant. 

Les révélations de l’enquête m’ont plu pour la plupart – j’adore quand il est question de crimes anciens, comme dans La chambre des curiosités justement, mais le milieu petit village plein de préjugés + marécage m’a moins parlé, c’est un détail mais le contexte m’a moins accroché que l’enquête en elle-même. L’ensemble reste néanmoins très chouette pour les amateurs de polars, le livre peut se lire même si l’on a pas lu les précédents de la série, et le rebondissement des 100 dernières pages est totalement inattendu, improbable et apporte du fun à cette enquête qui paraissait presque trop facile! 

En résumé: 

4 réflexions au sujet de « Mortel Sabbat – Preston & Child »

  1. Hihiiii, moi aussi j’adore Pendergast !
    Constance vient de La Chambre des curiosités mais c’est dans Les Croassements de la nuit qu’on la rencontre pour la première fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *