La Rose Blanche (Le Joyau, tome 2) – Amy Ewing

Synopsis: 

Après que la Duchesse du Lac l’a surprise avec Ash, le compagnon loué pour sa fille, Violet n’a plus le choix : elle doit s’évader du Joyau sous peine d’être exécutée. Accompagnée de sa meilleure amie, Raven, et d’Ash, Violet laisse donc derrière elle cette vie de servitude. Mais personne n’a dit que sortir du Joyau serait une partie de plaisir : à mesure qu’ils traversent les anneaux de la Cité solitaire, les régimentaires les traquent sans pitié, et ce n’est que de justesse qu’ils atteignent le lieu sûr qu’on leur avait promis. Cependant, la rébellion gronde et Violet s’y retrouve malgré elle en plein coeur. Au côté d’un nouvel allié, Violet va découvrir que ses Augures sont largement plus puissants qu’elle ne l’avait imaginé. Mais aura-t-elle pour autant la force de se dresser contre le Joyau et contre tout ce qu’elle a toujours connu ?

image9 bis

(Attention, tome 2: risque de spoilers)

Mon avis: 

La Rose Blanche est dans la droite lignée de toutes les dystopies YA à la mode: après la présentation de l’univers et ses abus dans le tome 1, on prépare ici la révolution. C’est donc comme très souvent un tome intermédiaire, mais qui n’est pas exempt de révélations pour autant, puisqu’on y découvre d’avantage d’informations sur la genèse de cette société et sur les pouvoirs des mères porteuses. Dans le genre, je le trouve plutôt pas mal: l’auteure n’a pas oublié de faire de ce tome d’avantage qu’un simple tome de transition, et c’est plutôt plaisant.

On retrouve Violet et les autres là où on l’avait laissée: Ash est emprisonné dans l’attente de son exécution pour trahison, et Raven, mal en point, a récupéré la fiole destinée à feindre la mort de Violet. Aidés par un personnage plutôt inattendu, ils vont parvenir à s’enfuir du Joyau et à rejoindre la Ferme, l’avant-dernier cercle de la Cité avant le Marais (là où ont grandi Violet et Raven), dans un refuge tenu par l’énigmatique Sil. Là, ils vont commencer à travailler à un plan pour retourner la société, plan qui implique pour Violet et Raven de maîtriser tout le potentiel de leurs pouvoirs de mères porteuses…

Malheureusement, le personnage d’Ash est toujours décevant je trouve, on en apprend plus sur lui mais il reste très en retrait et sa relation avec Violet n’est pas du tout exploitée, il ne sert pas à grand chose dans l’intrigue, en tout cas dans ce tome-ci. Le fait de sortir du Joyau apporte une nouvelle perspective sur les agissements qui y ont lieu et la façon dont sont traités les mères porteuses, compagnons et autres domestiques. Ca reste donc du classique pour une série YA, mais l’auteure ne démérite pas, je pense qu’elle a largement de quoi plaire au public visé (dont je ne fais plus vraiment partie, ce qui explique mon manque d’enthousiasme). Je m’en vais de ce pas attaquer le dernier tome!

En résumé: 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *