L’indomptable (The rose saga, tome 3) – Jennifer Donnelly

Synopsis: 

À l’aube de la Première Guerre mondiale, des sommets de l’Himalaya aux déserts ottomans, des rues bouillonnantes de Londres aux théâtres du Paris de la Belle Époque, une saga époustouflante, le destin captivant d’une héroïne exceptionnelle, prête à tout pour étancher sa soif de découvertes et de passions. Depuis l’accident d’escalade qui l’a laissée infirme, Willa Alden ne décolère pas. Pourquoi Seamus Finnegan, l’homme qu’elle aimait, lui a-t-il sauvé la vie pour mieux l’abandonner ? Une vie sans aventures vaut-elle encore la peine ? Renoncer n’est pas dans la nature de l’indomptable Willa. Devenue photographe, elle parcourt le monde, capte la splendeur des montagnes tibétaines, filme la révolte arabe et tente d’oublier Seamus dans les bras du troublant Max von Brandt. La mort de son père la rappelle en Angleterre. Dans la capitale bruissante des rumeurs du conflit mondial, Willa retrouve le fougueux Seamus. Entre eux renaît un amour fou, dévastateur, impossible. Car Max von Brandt s’apprête à dévoiler son vrai visage. Pris en étau entre les services secrets anglais et allemands, les amants pourront-ils vivre leur histoire au grand jour ?

image9 bis

Mon avis: 

Après deux coups de coeur pour les deux premiers tomes, je n’irai pas jusqu’à dire que celui-ci en est un, mais clairement, j’ai beaucoup aimé tout de même! Mon problème avec ce tome-ci aura été l’héroïne, qui ne me plaisait pas plus que ça. Mais l’histoire est beaucoup moins centrée sur elle qu’elle ne l’était sur India dans L’Ange de Whitechapel, puisque l’auteure fait vivre tous les personnages des tomes précédents pour leur donner une conclusion à tous, et du coup, si Willa reste centrale, on passe aussi beaucoup de temps avec tous les autres!

Cette trilogie, c’est vraiment une histoire de femmes. Fiona d’abord, puis India, et maintenant Willa: des femmes fortes, déterminées, modernes pour leur époque et qui ne se laissent pas abattre quand le sort semble s’acharner sur elles. Ici, Willa, qui nous a déjà été présentée dans L’Ange de Whitechapel, ne se remet pas de l’accident qui lui a coûté sa jambe – et Seamie. Dévastée, elle survit à coup de morphine au Tibet ou au Népal, quand elle apprend que son père est au plus mal. Il meurt avant qu’elle n’arrive en Angleterre et elle ne peut qu’assister aux funérailles, où elle va revoir Seamie.. Seamie, qui lui non plus ne l’a pas oubliée mais a tout fait pour, en épousant une sympathique institutrice, Jennie, qui est rapidement enceinte. Elle revoit également Max Von Brandt, qu’elle a rencontré en Asie, et qui officie comme espion à Londres… mais pour les anglais, où pour les allemands?

Au seuil de la première guerre mondiale et au coeur de la bataille pour le droit de vote des femmes, tous les personnages de la saga se retrouveront dans ce volet – épilogue d’une saga historique vraiment géniale. Alors, niveau romance entre les deux personnages principaux, on commence à capter les ficelles de l’auteure, mais ce n’est pas grave, ça fonctionne, le reste ne démérite pas du tout, et encore une fois, j’ai dévoré le roman! Comme je le disais, j’ai moins accroché à Willa – en général, les personnages de drogués, ce n’est pas mon truc, même s’ils ont de bonnes excuses – j’avais envie de la secouer!, mais l’ensemble reste hyper prenant!  J’ai été ravie de retrouver les précédents héros et qu’ils aient droit à une conclusion, et j’aurais presque voulu que la saga ne s’arrête pas là.

En résumé: 

4 réflexions au sujet de « L’indomptable (The rose saga, tome 3) – Jennifer Donnelly »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *