L’ange de Whitechapel (The rose saga, tome 2) – Jennifer Donnelly

Synopsis: 

India Selwyn Jones, jeune aristocrate fraîchement diplômée de médecine, décide de renoncer à ses privilèges pour exercer son métier dans la jungle populaire qu’est le quartier de Whitechapel. En ce début des années 1900, il n’est pourtant pas facile d’être une femme médecin, célibataire qui plus est. Dévouée à ses patients, impétueuse, avant-gardiste en matière de progrès social, India va croiser le chemin de Sid Malone, un gangster qui règne sur Londres et dont la tête est mise à prix. Partagée entre sa vocation, son futur mariage avec un éminent politicien et ses sentiments ambigus pour celui qui se prend pour un justicier, India va devoir trouver le juste équilibre entre ce que l’on attend d’elle et ce qu’elle veut vraiment.

image9 bis

Mon avis: 

Après un coup de coeur pour le premier tome de cette saga, c’est un coup de coeur pour le second! Je crois que ça ne m’était jamais arrivé!

La taille des livres pourra rebuter certains lecteurs mais ce serait une belle erreur – il faut absolument les lire! Fresque historique, romanesque et familiale dans la lignée de Sarah Lark ou de Ken Follett, The Rose Saga est une série formidable qui nous présente des personnages hauts en couleurs, des histoires d’amour contrariées, des meurtres, de la politique, bref, tout ce qu’on peut attendre d’un bon roman!

Dans ce second tome, nous sommes en 1900 et Fiona et Joe, les héros du premier tome, sont mis au second plan pour laisser apparaître d’autres personnages principaux: India, que l’on découvre, une jeune femme qui sort de la fac de médecine à une époque où ce n’était pas du tout chose courante, et Sid, un bandit de Whitechapel que nous avons déjà rencontré dans L’insoumise. India est une idéaliste, qui ne rêve que de soigner les indigents et d’ouvrir un dispensaire; mais elle vient d’une famille très riche et ses parents rêvent de la voir se marier avec Freddie, un jeune politicien aux dents longues qui lorgne sur sa fortune familiale. Moderne pour l’époque, elle croit fermement aux bienfaits de la contraception ou de l’asepsie (les principes d’hygiène découverts à la fin du XIXème pour éviter les contaminations médecins / malades notamment), mais elle se voit contrainte de travailler avec un éminent médecin qui, lui, est fermement rétrograde et ne voit pas l’intérêt de ces découvertes récentes… Elle va donc devoir batailler ferme, entre son patron qui lui impose des méthodes d’un autre âge pour soigner ses patients, ses parents et son fiancé qui la pressent pour qu’elle se marie (sachant qu’une fois qu’elle sera mariée, elle ne pourra plus exercer), son envie d’ouvrir un dispensaire sans emprunter d’argent à ses parents, et, bientôt, sa relation naissance avec Sid, qu’elle soigne alors qu’il est gravement blessé, et qui ne ferait pas bonne presse à son politicien de fiancé.

L’un des personnages est dans la droite lignée des affreux jojos qu’on peut lire dans les livres de Follett, le genre qu’on adore détester. Le roman, sur ses 1000 pages, contient une foule de révélations, de twists et de rebondissements en tout genre, et se dévore très vite – on en voudrait encore plus! Pour ma part, j’ai totalement adoré découvrir (comme toujours quand je lis un livre historique) la médecine du début du XXème siècle – l’histoire de la médecine me fascine! On voyage dans le temps et dans l’espace avec cette saga – Londres est le fil rouge, mais nous avons eu New York dans le premier tome, et ici c’est en Afrique que Jennifer Donnelly nous emmène aussi. L’auteure nous présente également en toile de fond les personnages qui seront à l’honneur dans le dernier tome, Seamie et Willa, que j’ai hâte de lire – d’ailleurs, je vais le commencer de ce pas! Amateurs de livres historiques ou de sagas familiales, n’attendez pas plus longtemps avant de démarrer cette superbe saga! 

En résumé: 

6 réflexions au sujet de « L’ange de Whitechapel (The rose saga, tome 2) – Jennifer Donnelly »

  1. Un très très beau roman !
    Et une jolie chronique.

    J’ai aimé autant que toi. Je n’avais pas eu de coup de coeur pour le premier tome (tu as lu ma chronique et tu sais pourquoi ^^ ) mais je dois dire que j’ai dévoré L’Ange de Whitechapel et beaucoup aimé le personnage d’India, très forte et déterminé mais qui doute de temps en temps. Une vraie héroïne, humaine, avec des qualités comme des défauts. Et l’histoire d’amour m’a aussi beaucoup plu ! !

    Tu vas lire le troisième tome, j’imagine ? Il est dans ma PAL aussi, il va falloir que je le lise ces prochains mois. 😉

    • j’ai enchainé les 3, je viens de terminer le dernier 🙂 moi aussi j’avais trouvé l’ascension sociale de Fiona très rapide dans le premier et peu crédible mais ça ne m’a pas gênée plus que ça tant j’ai aimé le reste! 🙂

  2. Ping : L’indomptable (The rose saga, tome 3) – Jennifer Donnelly | Les chroniques de Totoro

  3. Ping : La fierté (Les accoucheuses, tome 1) – Anne-Marie Sicotte | Les chroniques de Totoro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *